dimanche 5 août 2012

LA CLÉ DES « 5 ÉLÉMENTS »



LES 5 ÉLÉMENTS SACRÉS :

 Dans la Grèce antique où la philosophie, la physique et la religion étaient indivisibles, on pensait que toute existence matérielle de l'univers était composée de cinq éléments distincts : air, feu, eau, terre, et un cinquième, portait des noms divers : éther, quintessence, esprit, akasha...

D'autres cultures ont marqué à des époques différentes des distinctions similaires entre les éléments de la vie.

Par exemple, les Celtes européens honoraient trois éléments sacrés, la terre, le feu et l'eau, représentés par le "triskèle", symbole à trois branches découvert sur les sites anciens. (Ici, le feu était considéré comme de l’air chaud)

Une des façons dont les wiccans incorporent le monde naturel dans leur vie quotidienne et leur pratique est d'honorer les Éléments, parfois appelés les Élémentaux, les Quartiers, ou les Directions.

Généralement, quatre éléments sont reconnus par tous les wiccans. Ce sont l'Air, le Feu, l'Eau et la Terre. Souvent, selon la tradition, un cinquième élément est reconnu pour être l'« Esprit » ou « Éther ». Les Mages parlant de l’ « Éther » diraient plutôt qu’il s’agit des « influences célestes » ou encore des « énergies cosmiques ».

Chacun de ces éléments a une énergie différente et des correspondances qui peuvent aider le pratiquant à se focaliser sur l'énergie de l'élément avec lequel il travaille.

Pour les adeptes de la wicca, les cinq éléments sont la base de toute existence. Ils expriment leur nature sacrée dans le signe du pentacle, étoile à cinq pointes enfermée dans un cercle. 

Dans ce symbole, les éléments air, feu, eau, terre et esprit sont joints par un trait continu, ceints par le cercle sacré de la vie, sans début ni fin. Le fait même que beaucoup arbore un pentacle comme signe de spiritualité païenne démontre l'importance accordée aux éléments par la Wicca, mais aussi par plusieurs ésotéristes, kabbalistes, alchimistes et autres initiés... Il s’agit en effet du pentacle de Salomon, qui permet de commander aux Éléments; mais encore, d’un symbole pratiquement universel signifiant le pouvoir des 5 Élémentaux.

À chaque fois que les thaumaturges travaillent dans l'espace sacré, ils invoquent les éléments, leur demandant de soutenir le travail magique par leurs dons et leurs énergies.

L'air, le feu, l'eau et la terre sont placés dans les quatre directions sacrées: Est, Sud, Ouest et Nord, l'Esprit (Éther) au centre du cercle.

On remarque que le Tarot a représenté les 4 éléments par quatre symboles évocateurs, qui sont en fait les quatre groupe des arcanes mineurs du Tarot :

Deniers = Terre
Coupe = Eau
Épée = Air
Bâtons = Feu

Le Feu, l’Eau, l’Air et la Terre, voilà les 4 Éléments qui organisent l’univers sous leur action. L’Éther, le cinquième Élément est la Source primordiale, ou si vous voulez, « L’Esprit » à l’origine des autres Éléments.

Les Élémentaux ne sont pas des Entités, ils sont la Source primordiale de tout ce qui existe à la fois, ils font partie de nous et nous sommes eux.

Ca ne veut pas dire qu’ils sont aisément manipulables, qu’ils font ce qu’on veut sous prétexte qu’ils font partie de nous.

Puisque c’est La Source de Tout, il faut avoir un minimum d’humilité, d’amour et de respect envers eux avant de pouvoir les aborder.

Les Élémentaux sont des puissances qui nous dépassent. Les Élémentaux sont présents et liés avec un seul Élément (Feu : Salamandre, Eau : Ondine, etc.)

Évidemment, on leur doit tout car c’est grâce à eux que la Vie s’organise. Par exemple, l’air que nous respirons, l’eau que nous buvons, la richesse de la terre qui nous nourrit, le feu qui nous protège etc...

À travers l’harmonie qui existe entre eux, la Vie est harmonieuse aussi. Bien sûr, leur essence ne s’arrête pas au physique. Le feu d’un camp est une manifestation matérielle de l’Élément Feu. Une pierre, celle de l’Élément Terre. L’eau, celle de l’Élément Eau. Le vent, celle de l’Élément Air...

Pour se rapprocher de la Source primordiale, de sa nature profonde, de son moi profond on doit nécessairement travailler sur soi. Il en va de même pour les Éléments si on veut se rapprocher d’eux, car ils agissent aussi à l‘intérieur de l‘être humain, aussi bien pour l’organisation du corps physique que celle des autres parties de notre être.

Selon notre façon de vivre aussi bien avec vous-mêmes qu’avec les autres, l’action des Éléments en nous est plus ou moins harmonieuse. Par exemple, ce n’est pas pour rien qu’on utilise l’expression « tempérament de feu ». Quelqu’un de violent, d’explosif a le Feu qui prédomine sur les autres Éléments dans sa personnalité, il y a une disharmonie. De même, quelqu’un qui boit trop d’eau, c’est simple, l’Élément Eau prédomine sur les autres sur le plan physique.

Chaque Élément a ses propres caractéristiques et ses pôles négatif/positif (la liste est bien loin d’être exhaustive, c’est pour vous donnez une petite idée) :

Le Feu : le courage, la résolution, l’enthousiasme, la passion + la haine, la jalousie, la vengeance, l’emportement

L’Eau : la tranquillité, le pardon, la modestie + l’insensibilité, la timidité, l’inconstance

L’Air : l’optimiste, la cordialité, l’habileté + le bavardage, la distraction, l’orgueil 

La Terre : la profondeur, la tempérance, la rigueur + la paresse, la lourdeur, la mélancolie

On comprend donc mieux pourquoi il faut travailler sur soi pour avoir une meilleure affinité et harmonie avec les Éléments. On peut méditer dessus, avec des exercices adaptés. Dans les domaines de la tarologie ou de la magie, c’est une base très importante. C’est un aspect non négligeable si on a choisit de suivre le chemin  initiatique du Tarot.

Car, en travaillant sur soi, vous remarquerez que les Éléments s’harmonisent naturellement sans que vous preniez connaissance d‘eux ! Et peu à peu votre sensibilité, vote acuité, votre clairvoyance s’aiguisent...

Il faut en déduire que le travail, ou du moins une méditation sur les 5 élémentaux (par exemple : faire des exercices de visualisation sur les Éléments) amènera le tarologue à développer sa perspicacité et ses dons de voyance. Il est important d’étudier les arcanes, leurs imageries, et leurs significations, mais aussi il est étonnement efficace de travailler sur soi, et d’aller dans le sens de l’harmonie!

Ce n’est pas pour rien que le thème des élémentaux se retrouve partout, et qu’en étudiant le Tarot on ne cesse de revenir sur le sujet... C’est, en vérité, le secret du Sphinx, la Clé ésotérique du Tarot ! Et c’est aussi la « voie initiatique des mages ».

L’apprentissage du Tarot nous amène forcément à mieux connaître la nature des élémentaux, leurs influences, leurs pouvoirs... Du coup, on se doit d’admettre l’influence que cela peut avoir sur nous et sur les autres.

CLÉ ÉSOTÉRIQUE DU TAROT :

L'Arcane 21 du Tarot "Le Monde", représentation de l'univers, et de la Création, nous montre la déesse de la nature et de l'abondance entourée des quatre animaux d’Ezéchiel qui sont les symboles des quatre évangélistes qui, eux-mêmes, correspondent aux quatre éléments : 


La femme, debout dans une couronne tressée en forme de mandorle est entourée du "Bestiaire" : Lion, Taureau, Aigle, Ange, ensemble qui symbolise aussi le sphinx dont la maxime est OSER - VOULOIR - SAVOIR - SE TAIRE. Ce bestiaire entoure aussi le fameux carré magique du Notre Père : SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS que ceux qui ont des yeux voient, que ceux qui ont des oreilles entendent... Mais que tous pensent, trouvent... mais se taisent !...

Une autre interprétation des "quatre vivants", décrits dans une vision d'Ézéchiel, font de ces quatre animaux les symboles des quatre "règnes" : humains + bêtes sauvages (lion) + animaux domestiques (taureau), + oiseaux (aigle). Ces quatre symboles sont repris dans l'imagerie chrétienne pour caractériser les quatre évangélistes (aigle = Jean, lion = marc, homme = Matthieu, taureau = Luc). Les quatre règnes vivants donnent leur force au Monde.

Le Lion de Saint Marc représente le Feu et le signe du Lion,
L’Aigle de Saint Jean représente l’Eau et le signe du Scorpion
Le Taureau de Saint Luc représente la Terre et le signe du Taureau
L’Ange symbolise Saint Matthieu ainsi que l’Air et le signe du Verseau

LE "TÉTRAMORPHE" :

Le tétramorphe, ou les « quatre vivants », ou encore les « quatre êtres vivants », représente les quatre animaux ailés tirant le char de la vision d'Ézéchiel (Ez 1 ; 1-14). Leur origine remonte à la nuit des temps et on les retrouve dans diverses civilisations de l'Antiquité avant de les retrouver dans la Bible avec Ézéchiel d'abord puis avec saint Jean dans l'Apocalypse (Apoc 4; 7-8). Plus tard, les Pères de l'Église en ont donc fait l'emblème des quatre Évangélistes... Ils accompagnent parfois les représentations du Christ en majesté, comme ici :

 

L’homme est Matthieu : son évangile débute par la généalogie humaine de Jésus.
Le lion est Marc : dans les premières lignes de son évangile, Jean-Baptiste crie dans le désert (« un cri surgit dans le désert »).
Le bœuf est Luc : aux premiers versets de son évangile, il fait allusion à Zacharie qui offre un sacrifice à Dieu, or dans le bestiaire traditionnel, le bœuf est signe de sacrifice.
L’aigle est Jean : son évangile commence par le mystère céleste.

Fichier:Bible Ezechielovo vidění.JPG

La Vision d'Ézechiel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire