jeudi 2 août 2012

LES MÉTHODES DE TIRAGES


Les modes de tirage en cartomancie sont le fait de praticiens ayant ressenti le besoin de baliser le chemin de leurs interprétations. Ils ne sont ni tombés du ciel, ni parole d’évangile, mais des outils parmi d’autres dans la pratique divinatoire. Précisément, les « valeurs » accordées aux cartes selon leur position, travail, amour, obstacles, sont des conventions, parfois momentanées, passées entre le voyant et son support. Car si les cartes ne répondent jamais de façon mécanique, bizarrement, elles sont capables de discipline. Ainsi, si vous choisissez de voir grâce au tirage à 9 cartes par exemple, elles obéiront généralement. Ce qui est plutôt pratique... 

On constate d’ailleurs des variantes de procédure et de significations selon les manuels ou les praticiens, mais également des valeurs plurielles, voire contradictoires pour une même position dans un tirage. On rencontrera par exemple « telle position de carte renvoie au futur ou au conseil des cartes », « à ce que le consultant désire ou à ce qui va se produire ».

Les débutants auront tendance à s’en plaindre : Comment s’en sortir si la quatrième carte en partant du bas, ou la huitième sur la droite, renvoie parfois à ci et parfois à ça ? Compter sur la directivité de ce type de balisage, c’est oublier que la souplesse du support est le meilleur atout du voyant. Les cartes ne veulent pas forcément vous montrer ce que vous aviez prévu de trouver dans ce tiroir là. Le mode de tirage est un fil d’Ariane destiné à vous guider, mais aussi un fil élastique, et c'est tant mieux.

Alors, pourquoi les tirages ci-dessous plutôt que d’autres ? Eh bien, simplement parce que l’expérience a montré que ceux-là étaient pratiques. Voilà tout. À partir de là, vous pouvez les modifier, en inventer, les essayer tous ou n'en utiliser aucun...

Aucun rituel n'est intrinséquement lié à ces méthodes, même si certains manuels le prétendent. Vous pouvez allumer une bougie, dire une prière, sauter sur un pied, ou vous contenter de tirer les cartes. De même, vous pouvez les choisir de la main gauche, de la droite, avec les orteils, les faire tirer au consultant, les lancer en l’air. Le seul impératif est de mélanger les cartes en pensant à ce que vous faites, autrement dit "à la question" et à la convention que vous désirez utiliser.

Pour ce qui est de la "convention", l'idéal est de "dire haut et fort" ce qu'on veut obtenir de la carte avant de la retourner... c'est déjà ça ! Cela annonce à votre jeu de Tarot l'intention que vous avez de le consulter... En ce sens il est bon d'avoir ses petits rituels.


La pratique de la taromancie s'effectue suivant divers protocoles variables suivant les pratiquants et les consultants.
En général ce protocole contient trois phases : 

- mélange des cartes, en général suivi d'une coupe
- sélection et disposition sur la table d'un certain nombre de cartes
- interprétation 

Chaque phase est réalisée par le consultant ou le taromancien, suivant que ce dernier autorise ou non le consultant à intervenir dans certaines manipulations des cartes et selon que le consultant soit devant le taromancien ou non.

MÉTHODES DE TIRAGES

La "Coupe" à réponse

La coupe est une bonne technique pour se faire une idée rapide sur une situation; elle est susceptible de signaler des éléments importants ou livrer la tendance générale du jeu.

Brassez ou mélanger les cartes et coupez simplement le paquet. Considérez alors la carte qui apparaît sous vos yeux, elle a sans doute quelque chose à vous dire.

Dans un deuxième temps, vous pouvez la recouvrir pour affiner l’interprétation ou dégager l’évolution de la situation.

Le Tirage à 3 Lames

Après avoir mélangé les cartes, choisissez en trois qui seront disposées comme ci-après :


Comme la coupe, le tirage à trois cartes va livrer une tendance, une orientation, indiquer le problème qu’il convient d’examiner.

De la même façon, une fois les cartes lues, si vous avez besoin d’affiner l’interprétation, il ne faut pas hésiter à les recouvrir.

Je vous propose deux variantes interprétatives :


- Premier type de tirage à trois cartes

1. La première carte parle de la question qui préoccupe le consultant. Elle indique sa situation et son état d’esprit au moment du tirage.

2. Ce que le consultant désire, espère, ou l’évolution probable de la situation.

3. Ce que le consultant doit faire, la solution du problème, ou son issue.

- Deuxième type de tirage à trois cartes

1. Le domaine affectif

2. L’état d’esprit du consultant

3. Le travail


Le "Tirage en Croix"
Le plus connu et le plus pratiqué. Il est très simple et admet une belle souplesse de convention.

Ce tirage comporte quatre ou cinq cartes selon le choix du praticien. Je vous en propose trois déclinaisons :

- Premier type de tirage en croix


1. La première carte se place à gauche. Elle représente les atouts du consultant, ce qui est favorable à la réalisation de la question posée, les éléments positifs.

2. La deuxième carte se positionne sur la droite. Elle montre les obstacles, les forces qui jouent contre le consultant.

3. La troisième se place en haut. Elle évoque la situation elle-même, ou son évolution à court terme.

4. La quatrième se place en bas. Elle annonce l’évolution à long terme de la question, sa concrétisation matérielle ou son issue.

Une cinquième carte, considérée comme la synthèse, peut être tirée au hasard dans le jeu ou calculée (voir plus bas).

5. La synthèse, déterminant la réussite ou l’échec de la question. L’interprétation de cette carte doit être décidée en fonction de l’ensemble du jeu.


Déterminer la 5ème Lame
Nous avons dit que la cinquième carte pouvait être obtenue de deux façons :

- Par tirage, comme les autres cartes
- Par réduction dite "théosophique" 

Pour cela vous devez additionner les valeurs numériques des cartes. Si la somme est supérieure à 22, vous additionnez le chiffre de l’unité avec celui de la dizaine. Exemple :


IIII + VIIII + XI + XV = 39

3 + 9 = 12

La cinquième carte sera la lame XII, Le Pendu.


- Deuxième type de tirage en croix




1. La première carte donne des informations sur la question ou le problème.

2. La deuxième carte parle des influences, intérieures ou extérieures, déterminantes dans la situation : aides, moyens, freins, obstacles.

3. La troisième carte parle des attentes ou des craintes du consultant, ce qu’il projette dans la situation.

4. La quatrième carte révèle l’évolution probable du problème ou de la situation. La cinquième carte est la synthèse : le dénouement ou le conseil des cartes.

5. La synthèse, La réponse à la question. L’interprétation de cette carte doit être décidée en fonction de l’ensemble du jeu.

- Troisième type de tirage en croix

1. La première carte symbolise ce qui domine l’existence.

2. La deuxième carte exprime les désirs, les projets, les espoirs et les craintes.

3. La troisième carte montre le travail, les efforts à accomplir pour progresser ou, au contraire ce dont le consultant doit se méfier.

4. La quatrième carte montre les évènements du passé, proche ou lointain.

5. La dernière carte montre l’avenir immédiat, ce vers quoi la personne se dirige.


Le Tirage en Carré
Ce tirage peut être réalisé pour répondre à une question particulière comme pour un aperçu plus général. C’est une variante assez classique de tirage à un nombre modéré de cartes, son intéret étant surtout la place de la carte centrale, que l’on choisit d’éclairer grâce à ses deux voisines, formule qui peut évidemment être appliquée à d’autres tirages, mais fonctionne très bien avec celui-là.

- Premier type de tirage en carré


1-2-3 Les atouts du consultant, ses points forts, ses acquis, ses potentialités.
4-5-6 Le présent ou le conseil des cartes, la route qu’il convient de suivre.
7-8-9 Influences futures, aboutissement des projets.


- Deuxième type de tirage en carré

1-2-3 Les trois premières cartes renvoient au passé du consultant.
4-5-6 Les trois suivantes concernent le présent.
7-8-9 Les trois dernières livrent l’avenir probable et/ou le conseil des cartes.

Dans les deux cas, le sens de la carte centrale sera modulé par les cartes adjacentes.


La Petite Pyramide
Une méthode de tirage que je trouve très efficace.


Carte 1 : l’état d’esprit du consultant, ses attentes, son vécu
Carte 2 : le passé, les acquis, les atouts
Carte 3 : le conseil des cartes, les démarches à accomplir
Carte 4 : les aides, les soutiens que les consultant peut s’attendre à recevoir ou au contraire les obstacles qui se dresseront sur sa route
Carte 5 : la réponse, l’évolution à court terme de la situation
Carte 6 : l’évolution à long terme de la situation

Le tirage à 7 cartes


L’interprétation se fait d’abord de façon linéaire, carte par carte, de la première à la septième en accordant une importance particulière à la quatrième que Liliane Souvay qualifie de « chef d’orchestre »; elle est considérée comme la « réponse » ou la synthèse, celle qui donne le ton de l’interprétation.

Dans un deuxième temps, les cartes seront rapprochées deux par deux, pour apporter de nouvelles indications : La première sera associée à la septième. La deuxième à la sixième. La troisième à la cinquième et ainsi de suite.


Le Fer à Cheval

1. La première carte donne des informations sur le consultant, son état d’esprit, le problème qui le préoccupe.
2. La deuxième carte montre les influences en jeu dans la situation ou le problème.
3. La troisième carte montre l’évolution à court terme, de la situation.
4. La quatrième et la cinquième carte correspondent au conseil des cartes.
5. La sixième carte montre les obstacles ou les problèmes que le consultant doit s’attendre à rencontrer.
7. La septième carte correspond à la synthèse.


La Grande Pyramide


1-2-3-4 Les quatres cartes qui composent la base de la pyramide parlent du passé, des acquis, des potentialités du consultant, ce dont il va pouvoir se servir dans la situation OU ce qui risque de l’handicaper.

5-6-7 Les trois lames qui composent la deuxième ligne montrent les énergies du présent, ce qui est en jeu dans la situation.

8-9 La troisième ligne, composée de deux cartes, présente les énergies futures, l’évolution probable de la situation.

10 Le sommet de la pyramide, confirme ou nuance cette évolution.


Le Tirage Celtique


1. L e consultant face à la question
2. Les influences présentes
3. Le but, les désirs du consultant
4. Le passé, les acquis, les atouts
5. Les conditions matérielles présentes influant sur la question
6. Les influences appelées à jouer un rôle dans le futur
7. L’état d’esprit du consultant
8. Les influences dues à l’entourage du consultant
9. L’état émotionnel du consultant par rapport à la situation ou son évolution psychologique prochaine
7. La réponse, l’évolution future de la situation


La Roue Astrologique

Douze cartes sont tirées pour être mises en regard avec les 12 Maisons traditionnelles de l’astrologie :


La Maison I Le consultant, son tempérament, ses potentialités, sa personnalité. Pour une question précise : son état d’esprit, ses attentes.

La Maison II L’argent, les possessions, les finances, les acquis, les compétences et les talents.

La Maison III L’entourage, les frères et sœurs, les amis, les collègues. La communication, les écrits. Les petits déplacements.

La Maison IV Le foyer, la famille, les racines, les traditions. L’hérédité. La construction de son propre foyer.

La Maison V Les distractions, les jeux, les sports Les amours hors ou avant mariage. Les créations et procréations, l’art et les enfants.

La Maison VI La santé. Le travail. Les obligations quotidiennes. Les tâches domestiques, l’alimentation

La Maison VII Le conjoint et le mariage. Les associés et les associations. Les contracts. Les ennemis et les procès.

La Maison VIII Les crises affectives ou autres, les pertes, les héritages, les deuils Les transformations. La sexualité. La spiritualité.

La Maison IX Les longs voyages. L’étranger. Les études universitaires. La philosophie, les vocations, la morale. L’évolution spirituelle. L’occulte.

La Maison X Les honneurs, l’ambition, la profession, la carrière, la réussite sociale. La maturité, le destin, les actes.

La Maison XI Les projets, les attentes et les espoirs. Les occupations, les goûts. Les protections, les appuis, les amis, la vie sociale

La Maison XII Les maladies chroniques, les séjours hospitaliers. Les échecs, enfermement, solitude, souffrances, ennemis cachés. Les choses cachées en général: les secrets, l’inconscient, les maladies mentales



La "Grande Croix"
Voilà un exemple de tirage en croix un peu sophistiqué, inspiré de l’ouvrage Le Tarot Mythique [2] :


Ce tirage est pratique pour mettre en évidence les causes, les tenants et les aboutissants d’un problème. Il constitue un tirage psychologique autant que divinatoire mais il est un peu «lourd» pour être utilisé systématiquement.

1. Le consultant : cette carte évoque la situation intérieure et extérieure présente du consultant.

2. La couverture : la situation psychologique ou comportementale se trouvant à l’origine du problème actuel.

3. La clef de voûte : l’atmosphère, ce qui apparaît de la situation actuelle. Cette carte donne les éléments visibles en surface.

4. Les fondations : les comportements intérieurs et extérieurs du consultant, ses instincts, ce qui est profondément enraciné en lui et se trouve à l’origine de la situation, la nature inconsciente de ses motivations (Souvent surprenant pour le consultant).

5. Le passé : les influences anciennes, l’attitude que le consultant s’apprête à quitter, son système de valeurs ancien, ce qu’il veut fuir.

6. L’avenir : les influences à venir, la situation intérieure et extérieure prête à se manifester (Courant et données présidant à la formation du futur proche)

7. La personne : cette carte indique l’extension future de la Première. Elle montre l’attitude et l’état d’esprit futur du consultant, mais elle peut aussi mettre en évidence ce que le consultant doit développer ou abandonner pour progresser.

8. L’entourage : l’image que son entourage a du consultant et de sa situation. Ce qu’il fait, consciemment ou non, pour renvoyer cette image de lui-même aux autres.

9. Espoirs et peurs : une même carte, en raison de son ambivalence intrinsèque peut exprimer deux notions contradictoires.

10. Le résultat : ce qui va résulter du vécu actuel et de l’attitude du consultant.


Le prochain tirage est inspirés de l’ouvrage "La pratique des arts divinatoires" de Maud Kristen. Les méthodes qu’elle propose sont généralement suffisamment structurées pour apporter une aide appréciable et suffisamment souples pour laisser la place nécessaire au voyant.


Le tirage interrelationnel

1. La façon dont la personne se voit, se projette dans la relation.
2. La façon dont la personne vous envisage, la place que vous occupez pour elle.
3. Ses intentions immédiates, la façon dont elle investit la relation.
4. Ce qu’elle attend de vous, le rôle qu’elle aimerait vous voir tenir.
5. Ce qu’elle redoute de vivre avec vous, le type de relation qui ne lui conviendrait pas.
6. Son projet avec vous. Comment elle imagine votre relation à long terme.

12 commentaires:

  1. Je ne savais pas que tout le monde pouvait apprendre le tirage de tarot de cette façon. Je pensais qu'il s'agissait avant tout d'un don. Ce n'est pas ça ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas forcément, il suffit d'avoir la volonté d'apprendre.

      Supprimer
    2. le Tarot n'est pas un acte de divination mais un acte d'analyse, il n'y a donc pas besoin de don ou de prédispositions particulières. Un tirage du tarot ne vous dira pas si vous allez gagner au loto ou réussir à vous marier à la fille du voisin, il vous donnera les possibilités présentes et les obstacles possibles. Votre libre-arbitre est toujours préservé. Ensuite libre à vous de prendre en compte ou non les informations délivrées par un tirage de Tarot.

      Supprimer
  2. Le tirage interrelationnel est un très bon tirage confirmant les intentions d'une personne... C'était exactement ce dont je recherchais, merci bcp !

    RépondreSupprimer
  3. J'adore ce blog !!! Merci pour toutes ces infos !!

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,
    N'hésitez pas à faire un tour sur mon blog pour découvrir d'autres articles : http://www.abc-tarot.fr/les-tirages-de-cartes/comment-faire-un-tirage-en-carre-avec-le-tarot/

    RépondreSupprimer
  5. Pour moi la voyance tous le monde peut en faire. Notre esprits en est capable. Certes il faut de l'exercice et c'est long. Mais tout le monde en est capable. Nous solle tous voyant. Mais la plupart ne le savent pas.
    Du moins ceci et mon avis tout a fait personnel.

    RépondreSupprimer
  6. ici ce n'est pas de la voyance mais de la tarologie donc c'est différent, il s'agit plus d'une pratique et d'une méthodologie à apprendre

    RépondreSupprimer
  7. truly like to reading your post. Thank you so much for taking the time to share such a nice information.
    tirage de carte

    RépondreSupprimer
  8. Est-ce qu'on travaille avec toutes les cartes (arcanes majeurs et mineurs ) ??
    Qu'est-ce qui détermine que l'on choisi le sens positif ou négatif d'une Arcane (carte ) ?

    RépondreSupprimer
  9. Je découvre tout juste le tarot, vos informations fournies sur les cartes de tarots, leurs facettes, leur identité, et ces types de tirages me sont très utiles, merci.

    RépondreSupprimer
  10. Merci, toutefois, j'ai une question, lorsque je bats les cartes pour un tirage quelconque mes mains deviennent très froides et le tirage est toujours négatif(des cartes comme pendu, diable, tour foudroyé...) apparaissent presque à chaque fois. Je n'y comprends rien, j'ai essayé un autre type de tarot et c'est pareil. Une idée de ce qui pourrait en être la cause? Merci déjà.

    RépondreSupprimer