mercredi 5 septembre 2012

LE PENDU (Arcane 12)


Le Pendu est une des cartes les plus connues du jeu de Tarot de Marseille, de par la vision frappante qu'elle offre de cet homme pendu par un pied. Elle symbolise l'incapacité à faire les choses, l'impuissance, le sentiment d'être "pieds et poings liés" face à une situation qui n'est pas maîtrisée. Elle indique par là qu'il est parfois nécessaire de renoncer pour pouvoir avancer par la suite, et que cela peut représenter un enrichissement spirituel de savoir lâcher prise. Le consultant, ne pouvant pas agir, aura ainsi l'opportunité de réfléchir en profondeur à sa situation et d'en tirer des enseignements.

La carte du Pendu se trouvant à l'envers et voyant les choses de façon inversée. Les perspectives sont différentes. Le Pendu est plus réceptif, ses capacités d'adaptation sont plus importantes. En raison de ses pieds et de ses mains liées, le consultant a tout le temps de réfléchir à la situation, de méditer, d'utiliser son esprit. 

Ainsi c'est le moment de l'attente, de la réflexion, toute action est semble exclue. Il faut accepter les blocages, les retards comme un signe du destin demandant d'agir avec prudence. Il faut passer par une épreuve nécessaire pour pouvoir avancer, pour gagner un avenir meilleur. Ce n'est que de cette façon que l'avenir sera positif et la régénération totale.

Le consultant devra peut être changer son point de vue sur les choses et les décisions (posture du Pendu à l'envers). De même la situation actuelle peut sans doute s'inverser totalement par rapport à ce qui était prévu au départ. C'est une lame positive. Les changements même négatifs en apparence ne peuvent être que positifs à la longue en profondeur.

Lorsque l'arcane se trouve avec des cartes positives, elle annonce des succès après une épreuve, un long travail, des sacrifices à faire... Peut être le consultant doit-il sortir de son train de vie actuel et se tourner vers un autre choix de vie plus basé sur la méditation, ou le retour à la nature.

Sans aucun doute, il est urgent et indispensable de se remettre en question. 

Le consultant doit prendre en considération son passé et son présent pour prendre des décisions concernant son avenir. Sur le plan mental, physique et émotionnel. Le consultant doit trouver la maturité et la détermination pour faire des choix important qui concernent les domaines sentimental, intellectuel et matériel. 

DANS LE SENS « ÉLÉMENTAIRE » 

Mots-Clés : Blocage, Abnégation, Attente, Solitude, Méditation.


Carte insistant sur le moment d’attente, on est bloqué, on ne peut qu’attendre, c’est la seule solution. On ne peut rien faire, on subit les événements. Ou d’un point de vue spirituel c’est mise en retrait est favorable : on arrive à faire le tri, qu’on arrive à se détacher de tout. Pour le moment en général, on est contrarié, on est plus comme un spectateur de notre vie. On doit renoncer, laisser faire. 

SENS POSITIF
Cet arcane est synonyme de réceptivité et d’acceptation. Il véhicule des valeurs telles que le sens du don de soi, l’adaptabilité, la flexibilité et la bonté. 

Tirage amoureux : amour secret, relation sincère, relation non consommée, évaluation de la relation, pause dans la relation. 

Tirage professionnel : travail de fourmi, professions de relation d’aide favorisées. 

Tirage financier : situation stable. 

Tirage vitalité : énergie positive. 

Message de l’arcane : Le Pendu vous encourage à accepter toutes choses même si elles vous paraissent négatives en premier lieu. Avec le recul, les choses nous sont parfois plus favorables que l’on ne le pense. Ce peut-être l’occasion de se renforcer, de se développer sur le plan personnel. Il faut accueillir en nous chaque expérience.



SENS NÉGATIF
Cet arcane est aussi synonyme de passivité, d’ennui, de tristesse et de regrets. Le Pendu s’avère alors préoccupé, résistant au changement, destabilisé par ses illusions. 

Tirage amoureux : retour à la réalité, difficultés conjugales, adultère, séparation. 

Tirage professionnel : rupture professionnelle, difficultés dans le travail, ennui, stress professionnel. 

Tirage financier : dépenses à surveiller, situation difficile. 

Tirage vitalité : difficultés. 

Message de l’arcane : Le Pendu vous conseille de changer votre positionnement actuel. Rien ne sert de vous vouer corps et âme à une cause, aussi juste soit elle. Il est important de vous recentrer sur vous et sur vos besoins les plus intimes au lieu de chercher à obtenir des bénéfices de vos sacrifices personnels.

Impossibilité d'agir, mise en suspension de l'être. Période intermédiaire de lente métamorphose. Cela représente aussi le sacrifice librement consenti par rapport à un idéal, une situation, un être. Parfois cela indique un retard, une attente forcée et nécessaire. Sinon Le Pendu indique qu’il y a des problèmes et des soucis sur le plan amoureux, et/ou familiaux. Troubles émotionnels, frustrations, résistance et refus d'obtempérer.


OPTIQUE « ÉVOLUTION PERSONNELLE »



LE PENDU de par sa position renversée, nous demande une autre vision des choses qui nous entourent. Renversement de situation comme de point de vue. Le pendu est l'arcane du renoncement et du lâcher prise. Il nous demande de nous vider du connu pour mieux nous remplir.

À l'inverse du "laisser faire" il y a la raideur du mental qui a besoin de tout contrôler! Ceci est lié à l'angoisse de l'existence, on ne fait pas confiance. C’est aussi l'angoisse de laisser remonter des sentiments refoulés dans l'inconscient... ou la peur d'être englouti par la mère.

Nous sommes menés par notre inconscient et tout notre travail consiste à faire confiance et simultanément prendre conscience des forces qui nous manipulent pour les identifier et les faire ainsi exister. Le pendu nous demande d'aller vers l'humilité, pour ce faire...

Le Pendu conseille de passer les épreuves en souriant, en s’amusant et de ne pas perdre son énergie en inutiles angoisses. Il conseille de relever le défi, d’accepter le revirement de situation nécessaire à son évolution personnelle.

Encore une Lame à la mauvaise réputation, tout à fait injustifiée. Elle fait peur, réveille des craintes de toutes sortes, alors que c’est un Arcane de la confiance par excellence. Sa question : « Est ce que je me fais confiance, ai-je foi en la Vie ? » 

12 = 1 et 2 : moi et l’autre. Comment je me comporte dans une relation, est ce que je l’aborde avec assurance, suis-je en état d’accorder ma confiance ? 

1 + 2 = 3 : l’Impératrice qui fait descendre l’Esprit dans la matière, la clairvoyance, la vision haute. 

L’Esprit qui peut nous guider et par lequel nous pouvons nous laisser aiguillonner en toute sécurité. 

Car le Pendu est en lien avec la lettre hébraïque Lamed, l’aiguillon. 

Il est attaché par le talon d’Achille, son point faible : à qui, à quoi sommes-nous trop attachés ? 

C’est dans les domaines où nous sommes les plus liés que la Vie viendra nous éprouver et si nous résistons, nous perdons notre Force. 

D’où la nécessité de conscientiser de qui où de quoi nous sommes trop dépendants.

Lâcher prise ou l’emprise, mettre de la distance, prendre du recul, voir la situation sous un autre angle, relativiser, et se détacher de nos attaches, de nos jeux de rôles, et de nos conditionnements, auxquels nous sommes appelés à ne plus nous identifier. 

Nous libérer de nos fidélités familiales, de nos mémoires ancestrales, et ne plus nous perdre dans les personnages que les autres nous ont imposé ou que nous avons mis en scène nous-même, dans ce grand théâtre de la Vie où nous sommes à la fois acteur, spectateur et metteur en scène. 

Le mental conscient, illuminé et nourri par la Source va nous permettre de rester dans l’auto-observation permanente, d’assister à notre propre jeu et de le voir d’un autre point de vue. 

Le mental détaché laisse à l’Âme la possibilité d’être aux commandes. 

Même suspendu la tête en bas, le Pendu n’a pas l’air malheureux, sa jambe est croisée avec désinvolture dans un mouvement qui préfigure déjà la posture du personnage dans la Lame de l’accomplissement, le Monde. Sa confiance, sa foi et sa reliance lui permettent de se nourrir à la Source (représentée par la couleur verte) et ses cheveux bleus (élément yin) sont d’ailleurs des capteurs de cette énergie. 

La Source ne nous laissera jamais tomber car l’Univers prend soin de chacune de ses créatures. 

Il n’y a que nous qui puissions rompre ce lien. 

Et si nous retournons la Lame, le fil devient racine, le Pendu peut ainsi facilement décroiser les mains et les jambes. Il n’est plus un pantin mais un acrobate qui prend conscience de ses « singeries » (les diablotins de la Roue de Fortune), qu’il met à la Lumière, et alors il pose la main sur la manivelle. 

Cette Lame invite à nous poser, à nous reposer, à prendre le temps de nous rééquilibrer et à ne pas confondre la patience avec la résignation. 

Les six bourgeons des arbres évoquent l’Amoureux car c’est en amour de soi que nous pouvons décider à qui nous choisirons de nous attacher et de qui nous nous détacherons. Ils sont rouges, couleur de la Vie qui jaillit, de l’énergie et de la joie. 

Si nous entrons dans cette danse, nous réalisons notre destin, notre créativité, sinon, nous mourrons à petit feu. 

L’Arcane Sans Nom arrive juste après et repose la question : « A qui et à quoi êtes-vous attachés ? ». 

Nous périssons à l’endroit où nous sommes liés car la Vie ne supporte pas ces entraves, elle doit circuler librement. 

Attention toutefois à ne pas confondre l’Amour véritable qui laisse libre et les béquilles affectives. 

Le Pendu est l’Arcane du changement du point de vue, du retournement, de la mutation, due à la force de l’âme. 

Il conseille d’observer sa vérité, ses limites, d’oser demander, au risque d’entendre le « non » sans s’en formaliser, enfin prendre de la distance. Et surtout espérer, faire confiance, se faire confiance et demeurer relié à la Source qui ne nous abandonnera jamais. 

Le mal vécu :  L’impossibilité de couper le cordon avec l’autre, vivre en état de dépendance, donc ne jamais être véritablement soi.  S’attacher à des choses périssables et se couper de la Source.  S’identifier aux rôles, au statut social, aux possessions matérielles, s’emprisonner dans les apparences.  Refuser de se remettre en question, éprouver le besoin d’avoir toujours raison. La dérobade, la fuite, la passivité, l’indifférence, le laisser aller....

Pour ceux qui n’auraient pas lu les textes sur les Arcanes précédents, je conclurai encore par mon propos habituel : ici encore, ce ne sont que quelques généralités de cette Lame qui ne sera jamais vécue de la même façon par différentes personnes. 

La place qu’elle occupera dans un thème, comme ses interactions avec d’autres Arcanes déterminera aussi ma manière de l’interpréter.


OPTIQUE « THAUMATURGIQUE »


Le Nombre Douze, le Pendu dans le livre de Thoth, est celui du sixième signe Hénoch/Bélier dans notre Zodiaque sacré. C’est celui qui occupe la troisième position (le Destin) dans ce quatrième ternaire (10-11-12). Ce Nombre Douze est aussi pour les alchimistes la réalisation du Grand OEuvre dont l’image hiéroglyphique de la lame du livre de Thoth, figure un homme pendu par les pieds dont les bras forment un triangle avec la tête (triangle pointe en bas, la matérialité), et la jambe droite repliée à l’horizontal, forme une croix avec l’autre jambe qui elle est verticale. Ce qui symbolise la représentation du Grand OEuvre alchimique (le triangle pointe en bas surmonté d’une croix).

Cet homme qui a la tête dirigée vers la terre et les pieds (symbolisant les racines) dirigés vers le ciel, nous indique l’inversion des perceptions et des valeurs de l’âme-de-vie, dans sa marche vers l’évolution, dont Hénoch/Bélier est l’agneau sacrificiel de la Pâques de la renaissance. L’inversion des valeurs que représente ce Nombre Douze est aussi un changement de la gravitation. Les désirs, les passions, les émotions et les instincts de l’être charnel sont sous l’emprise de la gravitation terrestre ; alors que les aspirations, les facultés et la volonté de l’âme-de-vie spirituelle sont sous l’emprise de la gravitation du ciel.

Lorsque cette âme-de-vie, au moment où commence à se produire l’inversion du cycle de notre Zodiaque sacré, lorsqu’il parvient à son Nadir, se retrouve en apesanteur entre ces deux gravitations contraires, elle éprouve une sensation de crucifixion ; crucifixion admirablement symbolisée par le Tau que forme la figure du Pendu avec la barre transversale qui le soutient. Sainte Thérèse d’Avila dans sa Vie écrite par elle-même, chapitre XX, a fort bien résumé cet état d’initiation qu’est le Pendu : 

Il semble que l’âme est dans un état tel qu’il ne lui vient aucune consolation du ciel, où elle n’habite pas encore, ni de la terre, où elle n’est plus et d’où elle ne veut point en recevoir ; elle est pour ainsi dire crucifiée entre le ciel et la terre, et dans sa souffrance, elle n’a de secours ni d’un côté ni de l’autre. 

Voilà qui résume admirablement l’état de l’âme-de-vie se consacrant à la réalisation volontaire du Grand OEuvre dans ce signe de feu (Hénoch/Bélier) en exaltation. Ce Grand OEuvre qui n’est pas autre chose que la conquête des facultés supérieures des sens spirituels de l’âme-de-vie, échelon préalable d’élévation avant d’espérer pouvoir parvenir à la supraconscience, ce qui lui permettra l’émancipation parfaite de sa Volonté en lui assurant à nouveau la souveraineté de ses Pouvoirs Divins. Ce Nombre Douze est celui de nos Douze signes du Zodiaque sacré, travaux d’Hercule que doit réaliser l’âme-de-vie en assimilant les richesses de Connaissances de chacune de ces Puissances, comme l’indiquent les Douze branches coupées des deux arbres qui soutiennent le Pendu. Ces Douze branches coupées sont devenues extérieurement sans objet, notre Pendu (l’oeuvrant), en les assimilant, a rendu leurs influences inactives sur l’âme-de-vie car ces Puissances font maintenant partie intégrante de sa Volonté et de son patrimoine karmique, l’oeuvre et l’oeuvrant ne faisant plus qu’un selon le trope de haute magie : 

Je-suis-celui-qui-se-crée-lui-même. 

Concernant la réalisation du Grand OEuvre, parlant du Nombre Douze, Eliphas Lévi écrivait dans, Dogme et rituel de haute magie : 

Séparer le subtil de l’épais, dans la première opération, qui est toute intérieure, c’est affranchir son âme de tout préjugé et de tout vice : ce qui se fait par l’usage du Sel philosophique, c’est-à-dire de la sagesse ; du Mercure, c’est-à-dire de l’habilité personnelle et du travail ; puis enfin du Soufre, qui représente l’énergie vitale et la chaleur de la volonté. On arrive par ce moyen à changer en Or spirituel les choses même les moins précieuses, et jusqu’aux immondices de la terre. C’est en ce sens qu’il faut entendre les paraboles de la Tourbe des philosophes, de Bernard le Trévisan, de Basile Valentin, de Marie l’Égyptienne et des autres prophètes de l’alchimie : mais dans leurs oeuvres, comme dans le Gand OEuvre, il faut séparer habilement le subtil de l’épais, le mystique du positif, l’allégorie de la théorie. Si on veut lire avec plaisir et intelligence, il faut d’abord les entendre allégoriquement dans leur entier, puis descendre des allégories aux réalités par la voie des correspondances ou analogies indiquées dans le dogme unique : Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, et réciproquement. 

L’addition théosophique du Nombre Douze nous donne : 1+2 = 3, ce que nous pouvons traduire par la Providence + la Conscience qui s’expriment dans le Destin, et quel Destin que celui de la traversée de la sphère temporelle organique, pour devenir : tel-que-Lui-les-Dieux connaissant-le-Bien-et-le-Mal. L’addition théosophique des Nombres jusqu’à Douze nous donne comme résultat 78, celui de l’ensemble des Arcanes majeurs et mineurs du livre de Thoth dont les combinaisons possibles, en utilisant qu’une seule fois un arcane par combinaison, sont de l’ordre de 1042 , le Nombre Dix suivi de 42 Zéro. Dans l’hypothèse d’une utilisation plusieurs fois répétée d’un même arcane dans une combinaison, les combinaisons possibles de ces 78 lames deviennent alors infinies. 

La traduction des principes de ce Nombre Douze dans le Tao-Tô-King est la suivante : 

Accorder le corps et l’âme afin qu’ils voguent à l’unisson et ne se séparent pas.Concentrer sa force vitale et la rendre docile comme celle du nouveau-né.Au-delà du réel, scruter le miroir poli par le regard de l’âme et se laisser aspirerpar la lumineuse obscurité.Ménager le peuple sans intervenir.Rester serein, comme la femme, lorsque s’ouvrent et se referment les portes de l’existence.Garder son ignorance et voir les choses dans leur lumière.Donner la vie et la protéger.Produire sans s’approprier.Agir sans rien attendre.Diriger sans dominer.Tel est le chemin de la mystérieuse perfection.


OPTIQUE "INITIATIQUE"



Le nom de cet arcane majeur du Tarot est conçu à partir d’un verbe composé, il désigne un homme au travers de son activité du moment : le Pendu. Ce terme indique qu’une personne est, ou a été, pendue (à quelque chose). Généralement et en tenant compte de l’époque Moyenâgeuse du remaniement du Tarot tel que nous le connaissons aujourd’hui, quand le verbe pendre est associé à un individu, cette action renvoie à la notion de punition, de sanction exercée suite à des actes répréhensibles ou mauvais ayant été commis par la personne qui a été pendue en guise d’exemple, pour montrer à tout le monde ce qui arrive en cas de désobéissance des règles et lois établies. La vue d’un pendu suscite la peur en rappelant les conséquences fâcheuses en cas de rébellion. 

Remarque : parmi la trame tissée par les arcanes majeurs du Tarot se trouvent trois arcanes étroitement et directement reliés, ce sont : la Justice, le Jugement et le Pendu. L’être humain juge ce qui est bien ou mal et il a conçu un service de justice pour maintenir un ordre social. La notion de justice désigne ce service où les employés sont chargés de décider s’il faut sanctionner ou disculper un individu accusé par un tiers. La notion de jugement désigne notamment l’ordonnance libellant la décision prise par la justice concernant l’inculpation ou la disculpation de l’accusé. L’action de pendre quelqu’un rappelle à une décision (le jugement) émanant de la justice concernant une faute commise, entraînant l’exécution d’une sanction à l’encontre de l’individu jugé coupable. 

Le Pendu du Tarot pourrait très bien s’être pendu lui-même, comme nous le verrons en étudiant l’image. Cet individu pourrait bien être une sorte de fakir (c’est-à-dire un individu en démarche spirituelle qui soumet le corps à la volonté du mental), par exemple.

Le Pendu renvoie à la représentation d’un homme accroché (à quelque chose), délibérément ou non.
Le Pendu est le huitième arcane majeur affilié à la famille des personnalités. 

XII est le nombre de l’arcane majeur le Pendu. Le nombre nucléaire de 12 est 3 (qui vibre à 30). 3 est symbole de l’esprit naissant, de la créativité et aussi, du masculin (3 est le premier nombre impair agissant dans le monde). A ce niveau, le nombre 12 (30) a développé son esprit créatif soit, il est capable d’agir.
12 est un nombre doté d’une riche symbolique avec notamment les 12 apôtres de Jésus, les 12 mois de l’année, etc. 12 marque un accomplissement. Ce nombre annonce un renouveau. 


Étude de l’image :


Sur le dessin de l’arcane majeur le Pendu, on peut voir un personnage suspendu par un pied qui se retrouve la tête près du sol et les pieds en l’air. L’individu est accroché à une sorte de poutre calée entre deux troncs d’arbre élagués.

Le sol est inexistant ; en effet, à part deux monticules où sont enracinés les arbres, il n’y a pas de terrain. L’individu figuré sur cet arcane semble jeune. Sa corpulence est plutôt dodue, signe de confort matériel et de générosité. Il a les cheveux mi-longs de couleur bleue, signe de puissance réceptive. Ses cheveux touchent la délimitation entre l’espace contenant l’image et l’espace contenant le nom de l’arcane. Une mèche se perd derrière cette délimitation, comme si la mèche de cheveux s’enfonçait dans le sol telle une racine. On voit un bout de l’oreille droite de l’individu, détail important car il est rare de voir les oreilles des personnages apparaissant sur les arcanes majeurs, ce qui vient indiquer que l’individu est capable d’écouter avec attention et raison (côté droit). 

Le personnage regarde devant lui. Son cou est large, signe d’une aisance pour s’exprimer ; mais le cou est comme plissé, sûrement à cause de sa position, et il y a des stries, ce qui vient signaler quelques tensions ou, peut-être, une retenue de son expression verbale, comme s’il se contenait de dire quelque chose. 

Les vêtements de l’individu sont le plus souvent rouge, bleu et jaune, les trois couleurs fondamentales symbolisant les énergies créatrices. Plusieurs détails viennent confirmer que l’individu est en mode "réceptif". 

Il affiche un air jovial, ou même farceur, malgré sa position à la renverse... Le personnage indique qu'il est  confiant ouvert au mystère de l’irrationnel... Il exprime qu'il ne se laissera pas intimider par l'expérience... L'arcane du pendu sera interprété pour certains comme étant une épreuve, mais pour d'autre il ne s'agira que d'un défi à relever et qui peut même sembler amusant!

Le pied gauche du personnage est rattaché par une corde accrochée à une sorte de poutre. La corde ressemble à un cordon ombilical. Il est important de relever que la corde n’enserre pas la cheville du personnage, elle apparaît comme si elle émergeait directement du pied, du talon pour être précis. Le talon symbolise notre fragilité et vulnérabilité (le talon d’Achille). Cette corde qui semble surgir du talon gauche est rattachée à une poutre de couleur verte, couleur de l’élan de vie et de la régénération. La corde peut symboliser sans douter un lien affectif ou un lien de soumission, mais surtout, elle signifie un lien qui nous rattache aux forces secrètes de la nature, un lien qui nous garde en contact avec l'invisible et qui nous force à voir la réalité sous d'autres angles... C'est aussi le lien qui nous rattache à une idéologie, ou à une croyance... C'est ce qui nous permet de rester confiant même quand on doit faire face à l'inconnu. Et surtout, ce lien est ce qui rattache le Pendu à lui-même... 


La poutre verte symbolise la force de la nature et également, l’espoir. Sur la jonction de la corde et de la poutre se trouve un noeud, peut-être pour signifier que le point d’attache a été réfléchi, pensé.

La poutre verte repose sur deux troncs d’arbres élagués. Les arbres sont vivants, à voir le rouge suintant des emplacements où les branches ont été coupées. Chacun sort d’un des monticules verts. Devant chaque monticule se trouve une plante à 4 feuilles également verte. L’arbre a une symbolique très riche : il est symbole de vie, de la force de l’élan de vie, il met en rapport la terre avec le ciel c’est pourquoi il symbolise le centre et, comme le bâton, l’axe du monde ; l’arbre pousse à la verticale, il symbolise de la sorte l’élévation de l’âme.

Il est à noter que les jambes du Pendu, la droite repliée derrière la gauche, forment un 4 (retournez l’image) ou une croix. Graphiquement, le nombre 4 est représenté par un carré ou une croix...

La symbolique du carré est proche de la symbolique de la croix (voir : L'EMPEREUR)

Il est à relever également que l’individu dessiné sur cet arcane est en train d’agir, puisqu’il se suspend par un pied. Mais son action a comme fin la non-action, puisque dans cette position l’individu ne peut plus ni réagir ni agir, ce qui est confirmé par le fait qu’il se tient les mains derrière le dos. 

Cette image figure parfaitement, à mon avis, la méditation. Sinon, il peut agir sur un autre plan que sur le plan physique et il parvient donc à déplacer des objets ou à voir à distance, il arrive à communiquer par la pensée, il arrive à dévelloper toutes sortes de dons, grâce à cet exercise d'initié.  En vérité le Pendu n'est pas en mauvaise posture. Cet exercice a clairement été voulu et planifié par lui, car cet exercice permet de développer ses facultés.

LE PENDU est l’initié qui a inversé les valeurs de ce monde et comprit son mystère et le poids des vanités. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas (cf : Table d’Émeraude) . Il à fait descendre son âme pure dans son corps et son corps dans son âme pour former un tout. Il y a renoncement au monde matériel, cette véritable aliénation.

Sur le plan spirituel, je rappelle que l’HERMITE, qui est le septième arcane de la famille des personnalités, symbolise un état de crise qui permet de faire évoluer son niveau de conscience perceptive (dans le meilleur des cas). L’arcane LE PENDU se situe après les arcanes la ROUE-DE-FORTUNE (la Providence) et LA FORCE (le contrôle de soi). 

LE PENDU a résolu la crise et il s’est éveillé soit, sa conscience s’est élargie. Cet individu, en se supendant de la sorte, regarde le monde à l’envers ; c’est-à-dire qu’il cherche, dans cette position inconfortable, à percevoir son environnement sous un autre angle, avec un autre regard, autrement. Dans cette position, il apprend à voir au-delà des apparences et à penser différemment. Ses croyances se transforment, son jugement évolue ou change. Il est entouré d’arbres élagués, ce qui représente le travail qu’opère cette personnalité sur ses désirs et besoins, soit : il fait un bilan afin de trier entre ses désirs vains et ses désirs essentiels.

Cet individu n’est plus personne (identité et ego) puisqu’il se nomme selon son activité du moment (être pendu), ce qui indique que ce personnage est plus sensible à l’être qu’au paraître ; et qu’il s’empêche de faire quoi que ce soit (à part méditer). Cet arcane renvoie une impression de souffrance volontaire ; en effet, il est pénible de tenir dans la position de cet individu (d’où mon association d’idée avec le fakirisme). 

Si l’arcane LA FORCE nous enseigne la maîtrise de soi, l’arcane le Pendu enseigne la nécessité de se défaire de ce qui est inutile. En effet, les branches d’arbres coupées représentent les besoins et désirs superflus, vains.

Notre force, ou pouvoir personnel, se doit d’être canalisée, sublimée. L’objectif est spirituel (la corde tenant le personnage), mais ce qui procure de l’énergie, ce qui nourrit et inspire, est terrestre, matériel.
Une fois le tri effectué entre ce qui est vain et ce qui est essentiel pour soi (travail effectué par le Pendu), il s’agit d’agir en conséquence, en sachant se défaire, se délier, du vain et du superflu venant de l’extérieur soit, des tentations provenant du monde ; c’est ce que fait le personnage apparaissant sur l’ARCANE SANS NOM- XIII.

En résumé, LE PENDU se prépare en faisant le point sur l’essentiel et l’arcane XIII agit en se défaisant de l’inutile et des leurres. Le Pendu agit en soi, sur son fonctionnement, sa façon de percevoir, de penser et d’entretenir des relations, etc...

L’individu suspendu a pris conscience de la vanité de l’ego, ainsi que du cercle vicieux dans lequel nous sommes entraînés par les désirs et les faux besoins procurant des plaisirs éphémères et insatiables qui nous propulsent dans une spirale infernale de souffrances et de jouissances. Le Pendu sacrifie son ego (symboliquement) pour pouvoir laisser s’émanciper son être profond. Pour le dire autrement, LE PENDU se connecte avec son âme.

LES SECRETS DU PENDU 

Un Monde (21) à l'envers (12), qui fait lire "le Pendu" en "Pendu-le". Un gibet ("JB", pour les intimes de Jakin et Boaz, les colonnes du Temple) qui porte un condamné et ce dernier l'étant sans doute parce que pas sage! Voilà des indices pour une nouvelle forme d'interprétation inusitée des arcanes ! Pourquoi ne pas reconsidérer mille et une fois cet arcane du Pendu... Arcane de l'Initié bienheureux ou du condamné à mort ?Ouvrir la porte secrète de cet arcane, c'est remettre le Monde à l'endroit ! C'est aller droit au but en prenant le chemin le plus court! Il ne s'agit plus alors de danser au bout d'une corde mais sur un pied, comme le fait l'être au centre du Monde. 

Alors, ce PENDU... C'est vraiment le MONDE à l'envers !!!!

LE-PENDU, 12 s'est suspendu à la renverse pour enfin voir le monde selon une "autre réalité", le 12 regarde le monde dans le reflet d'un miroir et s'aperçoit qu'en vérité nous somme l'image renvoyées, nous sommes seulement nous-même le reflet, d'une autre réalité, qui est en vérité, la Vérité du monde et de la Création!

Le 12 se suspend pour ce mettre en contact avec le 21. LE-PENDU, devient alors PENDU-LE. L'initié se connecter ainsi aux énergies terrestres et célestes et prend conscience de la réelle présence des élémentaux. Le Pendule n'est-il pas l'instrument des sourciers, et des chercheurs de sources d'énergies terrestres?! LE PENDU est l'initié qui s'abandonne au monde vibratoire, pour sonder les forces telluriques et les ondes célestes...

Le Pendu, en douzième position, "initie" la deuxième partie du jeu. Sa lecture en "Pendu-le", indique aussi une certaine manière d'entreprendre une initiation en profondeur. C'est évidemment le temps de comprendre qu'il faudra mourir à notre ancienne manière de voir le monde et de passer à une nouvelle perception es choses....

Cela explique en effet pourquoi l'ARCANE SANS NOM, est l'étape qui fait suite à celle du PENDU. En effet, après son initiation able métamorphose... Le processus "alchimique" de transformation débute avec l'arcane de LA TEMPÉRANCE, cet ange alchimiste, qui mettra en opération le processus en  mixant ingénieusement les deux substances qui permettent le véritable épanouissement... Les deux substances des "forces opposées complémentaires", qui sont la clé de la transmutation et de la sublimation.



LES 7 NIVEAUX DE L'INITIATION

Les 7 niveaux de consciences, les 7 portes de la Connaissance, les 7 Phases Alchimiques,  les 7 Églises, les 7 paliers de l’Échelle de Jacob, les 7 Archanges, les 7 Flammes Sacrées,  les 7 Dons de l'Esprit...

Oui, nous parlons ici des 7 niveau de l'initiation... 

Les 7 Phases Alchimiques (1.Recueillir 2. Entretenir le Feu Secret  3. Débarrasser des Impuretés 4. Fusionner les substances opposées complémentaires 5. Célébrer les Noces Alchimiques 6. Transmutation 7. Sublimation)

On remarquera donc que LE PENDU est un excellent exemple de ces Codes Secrets du Tarot si simples et si merveilleux... mais qui reste pourtant cachés aux yeux des non-initiés.

Voici un exemple très visuel et qui vous ouvrira encore de nouvelles portes sur l’esprit avec lequel le Tarot a été codé.
Si l’on regarde la carte du Pendu, on remarque qu’il y a 12 branches coupées dont l’intérieur est de couleur rouge. Bien sûr, ces 12 branches coupées sont en rapport avec les 12 constellations du zodiaque, alors, ceux qui s’intéressent aux Tarot s’arrêtent à cette constatation parce qu’il est toujours difficile de concevoir que plusieurs enseignements puissent être combinés en un seul dessin.

En fait, si l’on regarde le poteau horizontal tout en haut de la carte, on remarque qu’il est posé de chaque côté dans le support formé par l’intersection de deux branches.

On remarquera encore, qu'il est possible d’ajouter six autres poteaux horizontaux et du coup, on se retrouve avec l'illustration des sept barreaux de l’échelle de Jacob révélée dans le Tarot. Les 7 degrés de l'initiation!


Cela vous paraîtra évident maintenant que la clé vous a été révélée, et pourtant cela a échappé à des générations de chercheurs.

Les 7 degrés de cette échelle sont les sept marches de l’initiation et correspondent aussi aux sept chakras. Cette échelle permet au disciple de s’élever vers le céleste pour devenir un soleil vivant. Ces 7 niveaux d'élévation de l'initié représente la voie à suivre vers son accomplissement.

legendes mythes alchimie mutus liber

Cette illustration du "Mutus Liber" (Livre des Mutations) nous montre l’être spirituel 
que devient l’initié mort à sa vie profane.

Remarquez l'échelle qui est tombées alors que l'initié procède à son ascension. Le 12 s'est concrétisé ici dans son reflet, le 21 !!! Cette image forte en symboles, contient en quelque sorte en condensé des étapes suivantes à l'étape suggérée par l'arcane du PENDU ; de gestation, d’enfantement et de renaissance de l’initié pourvu d’une nature solaire et royale. C’est aussi ce que nous retrouvons dans la dernière phase du Mutus Liber qui illustre la concrétisation de la victoire sur le dualisme (la « clairvoyance » annoncée dans la phrase « Oculatus abis » ), mais aussi l’étape de révélation de l’être intérieur.

19 commentaires:

  1. Très beau blog : avec toutes mes félicitations ! Jacob

    RépondreSupprimer
  2. Tarot card is having the best spiritual power which can tell more about a person's life.

    RépondreSupprimer
  3. magnifique travail d'informations pertinentes Merci

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour. J'ai moi m^me réalisé mon propre jeu de tarot (enfin les arcanes majeures pour l'instant (en lien dans ma signature si ça te dit) ) et ton site est celui qui m'a le plus servi. C'est le plus riche de ceux que j'ai pu trouver. Donc , merci à toua. :)

    RépondreSupprimer
  5. Tout simplement merci....

    RépondreSupprimer
  6. j'ai rêvé de cette carte ... et les textes m'aident beaucoup - merci

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ce merveilleux éclairage ...Un Grand Bravo et Un Immense Merci ...

    RépondreSupprimer
  8. Merci ��
    Levanah

    RépondreSupprimer
  9. Une fois de plus votre blog est un puits d'enseignements dont je ne me lasse pas. C'est vrai que cela influence beaucoup notre vie, dès que l'on décide de voir les choses sous un autre angle.

    RépondreSupprimer
  10. Cette carte renvoie à ma maison qui est la 12e en astrologie et qui domine bcp ma personnalité et ma vie, je me retrouve dans ce texte d une manière assez impressionnante

    RépondreSupprimer
  11. Je suis née le 12 du 12e mois. La lame du pendu m'a vraiment éclairé. Grand merci !!!

    RépondreSupprimer
  12. Je suis née le 12 du 12e mois. La lame du pendu m'a vraiment éclairé. Grand merci !!!

    RépondreSupprimer
  13. Très utile ce blog pour les lecteurs de Tokyo Ghoul ^^

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour, je suis ravie d'avoir découvert votre blog qui est à la fois très complet et accessible.
    J'aurai une question à propos des jeux de carte de tarot : A quel jeu appartient la cinquième carte (dans l'ordre d'apparition des cartes), au niveau de "optique évolution personnelle" qui représente un pendu avec des cheveux colorés, de l'eau et des fleurs en arrière plan ? Elle m'a interpellée... Encore merci pour ce très beau travail. Florence

    RépondreSupprimer
  15. trop bien merci sa ma vraiment eclairé

    RépondreSupprimer
  16. Bonjour,
    Merci de partager ton miel de connaissance,
    C est fabuleux, je vous en suis reconnaissant autant qu a notre veritable nature profonde qui perce la couche opaque pour germer a la vue de note esprit claire.
    La reconnection a notre vraie nature.
    Vous etes le divain! En vous .
    Bravo, pour votre richesse d esprit
    Vous eclairez l obscurite de l homme terrestre'qui a oublie sa vraie nature, et son origine.
    Il a finis par s identifier a la forme de la glaise au detriment de sa mission essentielle. Il a pris son vehicule pour son Etre
    .....
    Merci encore pour votre illumination et votre partage.
    Cordialement
    Mon en mail pour communiquer avec vous avec joie .
    abdel.armen@gmail.com

    RépondreSupprimer
  17. Une question a vous poser s il vous plaits,
    Comment se manifeste la clairevoyance?
    Les conditions requises pour la creer?
    Merci de repondre a ceux qui ont experimente les flach intuitifs.
    Cordialement

    RépondreSupprimer
  18. Une question a vous poser s il vous plaits,
    Comment se manifeste la clairevoyance?
    Les conditions requises pour la creer?
    Merci de repondre a ceux qui ont experimente les flach intuitifs.
    Cordialement

    RépondreSupprimer