samedi 22 septembre 2012

L’EMPEREUR (Arcane 4)


L'Empereur est le pendant masculin de l'Impératrice, son complément. Tous les deux ont une position hiérarchique élevée. Dans le jeu, l'arcane fait référence à tout ce qui est stable, solide, durable. Il se réfère souvent à la protection d'une personne puissante ou hautement placée. Il est soumis à la loyauté, la légalité, la justice, la rigueur. Il s'agit de réussite matérielle, de position élevée, respectée et reconnue de tous. C'est la protection matérielle et physique qui est visée. Il incarne aussi le père, l'époux, le frère et toute personne supérieure et dont la hiérarchie est justifiée ou toute personne protectrice.

L'Empereur porte le nombre 4 qui est le nombre de la stabilité et de la solidité. C'est la carte de l'autorité du pouvoir et de l'action. Il a le pouvoir de la réalisation des projets. L'Empereur est aussi par son chiffre 4, l'arcane des conseils pratiques et du sens pratique. C'est le symbole de l'intelligence matérielle et équilibrée. C'est la carte de la réussite dans les affaires.

C’est la carte symbolisant le pouvoir, la réalisation, la persévérance. C’est la carte de l’action, des efforts et du travail récompensés. 

DANS LE SENS ÉLÉMENTAIRE
Mots-Clés : Domination, Responsabilité, Construction


SENS POSITIF
Cet arcane renvoie à la solidité, la stabilité, la raison et la volonté. L’Empereur est profondément constructif, équilibré et attaché à l’équité, à la rigueur. 

Tirage amoureux : concrétisation d’une rencontre, stabilité dans les couples, possibilité de naissance, relation paternaliste. 

Tirage professionnel : prise de poste réussie, projets solides et qui avancent, idées constructives et bonnes surprises. 

Tirage financier : situation satisfaisante, gain d’argent soudain. 

Tirage vitalité : résistance physique et énergie positive. 

Message de l’arcane : l’Empereur vous conseille en cas de difficultés de vous tourner vers autrui. Il est parfois nécessaire de mettre son orgueil dans sa poche et d’oser s’adresser aux personnes bien placées qui peuvent nous soutenir dans l’adversité.

SENS NÉGATIF
Cet arcane peut aussi renvoyer au manque de discipline, à l’indécision comme à l’opposition envers toute forme d’autorité et de pouvoir. 

Tirage amoureux : difficultés de communication, relation instable et basée sur des fondements fragiles, difficultés dans la maîtrise de soi et de ses émotions. 

Tirage professionnel : difficultés dans le travail liées à l’autorité, conflits, communication perturbée, attitude personnelle à revoir, recul nécessaire. 

Tirage financier : erreurs de gestion, situation instable. 

Tirage vitalité : travail sur la maîtrise de soi et de ses émotions à réaliser, éparpillement de l’énergie. 

Message de l’arcane : l’Empereur vous conseille de prendre votre mal en patience, de revoir votre situation avec du recul et de ne pas agir systématiquement avec trop de précipitation et d’assurance aveugle. Avoir confiance en soi est un atout mais une confiance en soi poussée à son paroxysme et en toute situation est parfois néfaste.

Résumé : Action, force, stabilité, fermeté, équilibre, énergie, persévérance, pouvoir, volonté inébranlable, autorité, bienveillance, initiatives et épisodes heureux, victoire, rigueur, constance, protection.

OPTIQUE « ÉVOLUTION PERSONNELLE » 
Le nom de cet arcane du Tarot, l’Empereur, désigne l’époux ou l’équivalent au masculin de l’Impératrice. Cet arcane désigne un homme occupant le rang le plus élevé du système hiérarchique social. Cette désignation mentionne la plus importante figure d’autorité, de responsabilité, de justice et de pouvoir sur les affaires humaines. L’Empereur dirige et commande tout un empire… Ensemble, l’Empereur et l’Impératrice forment un couple idéal pouvant servir de modèle de référence. Ils alimentent les rêves de la plupart d’entre nous (enfants, pour le moins) soit notamment, être riche et respecté. 

Symboliquement, 4 est le nombre de la matière raffinée, maîtrisée et remodelée à dessein. 4 définit un espace avec les 4 pôles, les 4 angles d’un carré ou d’un rectangle, etc. Dans cet ordre d’idée, 4 est symbole de stabilité, de solidité et de sécurité. Graphiquement, 4 est figuré soit par un carré, soit par une croix. Dans plusieurs images des arcanes majeurs figurent des croix, symbole de perfection (la croix représente notamment le croisement, un axe entre les mondes matériel et spirituel). 

4 est issu des nombres 1 + 3, c’est-à-dire, sur le plan symbolique, du Tout et de l’esprit ; ainsi que de 2 + 2 soit, de la gémellité féminine ou de la matière brute confrontée à elle-même. 

La position de l’individu fait penser qu’il est satisfait.

Sur le plan spirituel, on constate que l’Empereur se repose sur ses biens. Il est bourré d’attributs et parures. 

L’apparence prime dans cette figuration. L’intelligence de l’Empereur est pragmatique, rationnelle, logique. Il a reçu une bonne éducation. Ce dernier manque de fantaisie et de créativité, contrairement à l’Impératrice. Son esprit productif est sur la défensive. Cet individu privilégie le plaisir de ses sens, il fonctionne sur un mode sensitivo-instinctif.

L’Impératrice et l’Empereur forment un couple absolument complémentaire. Ils sont à la fois pareils (ils ont à peu près les mêmes attributs, par exemple) et à la fois contraires, opposés. L’Impératrice est une représentation de l’introversion alors que l’Empereur, de l’extraversion.


Néanmoins, c’est l’Impératrice qui est active (nombre impair) sur le monde alors que l’Empereur est plutôt passif. 

L’Empereur commande et laisse agir ses subalternes. Ensuite, il n’a plus qu’à superviser, qu’à contrôler et à modifier ce qui doit l’être en passant de nouveaux ordres. Cet individu sait rebondir à partir des propos qu’il entend. Il est réactif. 

Avec les autres couples, la Papesse et le Pape ainsi que la Lune et le Soleil, il n’y a pas d’équivoque : la Papesse porte le nombre pair deux et le Pape, le nombre impair cinq ; la Lune porte le nombre pair dix-huit et le Soleil, le nombre impair dix-neuf. Étrange que l’Impératrice porte le nombre impair trois et l’Empereur, le nombre pair quatre. Peut-être un rappel de ne pas se fier aux apparences. Dans ce cas et dans les faits concrets, l’introvertie s’avère la plus laborieuse alors que le mâle extraverti s’avère le plus inerte. 

L’Empereur, sous son apparence virile dissimule une fragilité (le vêtement bleu sous la cape rouge), alors que l’Impératrice, d’apparence docile et soumise, s’avère concrètement plus forte, peut-être plus déterminée et créative. 

Cela me fait penser à C. G. Jung qui a précisé que les hommes ont une anima (une âme féminine) et les femmes un animus (âme masculine). L’Impératrice et l’Empereur n’en ont pas conscience, à la différence des autres couples. 

Dans l’aspect évolutif, on peut remarquer que l’Empereur fonctionne sur un mode harmonieux entre matière et esprit. Par exemple, il regarde droit devant lui, vers l’horizon qui marque la délimitation entre ciel et terre. 

L’Empereur est plutôt matérialiste, cartésien, et stable. Sa sensibilité réceptive et son instinct lui permettent de s’ouvrir au Mystère et à l’irrationnel.

OPTIQUE « THAUMATURGIQUE »


Le Nombre Quatre, l’Empereur dans le livre de Thot, le début d’un nouveau ternaire (4-5-6) qui sera une déclinaison du premier sur une octave inférieure, et qui venant en deuxième position sera sous l’influence du Nombre Deux, la Conscience. 

Le Nombre Quatre sera donc la manifestation visible des principes du Ternaire Divin qui par essence reste invisible. 

Sur le plan planétaire nous avons vu qu’il était symbolisé par Kaîn/Soleil, lumière centrale de laquelle toute vie manifestée émane. C’est « l’incarnation ». 

Le Nombre Quatre est aussi l’entrée dans le monde de l’hétérogène et de l’expérience Nouménale de la Monade de l’âme-de-vie et de son libre arbitre ; liberté qu’elle devra assumer en faisant des choix à chaque croisée des chemins ; croix des quatre éléments, mais aussi point de jonction que forme le croisement du temps et de l’espace, du visible et de l’invisible, de la matière et de l’esprit, du haut et du bas, de la Foi et de la Raison, de l’évolution et de l’involution. 

Le Nombre Quatre est la fonction de cristallisation de la forme (Trois) ayant rencontré l’âme-de-vie (Deux) et dont le mouvement (la volonté) aura pour effet de manifester matériellement cette forme dans un milieu hétérogène activé par la perfectibilité. C’est la forme à quatre angles le « 4 ». Qui symboliquement combine le « triangle » du Ternaire Divin et la Croix. C’est aussi la position qu’adopte symboliquement L’EMPEREUR sur son trône. 

C’est encore, le principe de la Conscience (le Nombre Deux) qui se multiplie lui-même ; enfin, cette capacité de prolifération nous mènera à Dix selon le principe de la Tétractys pythagoricienne, par addition théosophique des quatre premiers Nombres (1 + 2 + 3 + 4 = 10).

Dans l’ancienne Égypte la quatrième puissance avait pour nom « Kheper », dont la représentation hiéroglyphique était le scarabée. Scarabée qui était une des représentation du dieu solaire Râ (Roi), par analogie entre le cercle qui symbolisait ce dernier duquel toute vie s’engendre, et la boule presque parfaite que confectionne ce scarabée et qui servira d’abris et de nourriture à sa progéniture. 

Kheper était la puissance ignée de transformation qui fait germer.

Concernant le Nombre Quatre Eliphas Levi écrivait : 

« Le grand agent magique se révèle par quatre sortes de phénomènes, et a été soumis au tâtonnement des sciences profanes sous quatre noms : calorique, lumière, électricité, magnétisme. 

On lui a aussi donné les noms de tétragramme, d’Inri, d’azoth, d’éther, d’od, de fluide magnétique, d’âme de la terre, de serpent, de Lucifer, etc. 

Le grand agent magique est la quatrième émanation de la vie-principe, dont le soleil est la troisième forme. 

En sorte que l’œil du monde (comme l’appelaient les anciens) est le mirage du reflet de Dieu, et que l’âme de la terre est un regard permanent du soleil que la terre conçoit et garde par imprégnation. 

La lune concourt à cette imprégnation de la terre en repoussant vers elle une image solaire pendant la nuit, en sorte qu’Hermès a eu raison de dire, en parlant du grand agent : Le soleil est son père, la lune est sa mère. 

Puis il ajoute : Le vent l’a porté dans son ventre, parce que l’atmosphère est le récipient et comme le creuset des rayons solaires, au moyen desquels se forme cette image vivante du soleil qui pénètre la terre tout entière, la vivifie, la féconde et détermine tout ce qui se produit à sa surface par ses effluves et ses courants continuels, analogues à ceux du soleil lui-même. 

Cet agent solaire est vivant par deux forces contraires : une force d’attraction et une force de projection, ce qui fait dire à Hermès que toujours il remonte et redescend. 

La représentation hiéroglyphique du Nombre Quatre dans les lames du livre de Thot, est celle d’un puissant souverain assis sur un cube (incubation) portant sur son armure les symboles du soleil et de la lune, et tenant dans sa main droite le sceptre de la toute puissance de ses pouvoirs de manifestation dans la sphère hétérogène, et dans la main gauche celui d’un globe surmonté d’une croix que nous pourrions interpréter comme la sphère de matérialisation des quatre éléments, la sphère organique et temporelle.

OPTIQUE « INITIATIQUE »

Secret de l'Arcane "4"
L'Arcane 4 du Tarot, l'Empereur, symbolise la croix de l'Initiation, la croix Swastika, la croix du Grand Œuvre. 

Nous devons comprendre que les quatre pointes de la croix symbolisent les quatre points cardinaux de la terre : nord, sud, orient et occident ; les quatre âges : or, argent, cuivre et fer ; les quatre saisons de l’année ; les quatre phases de la lune ; les quatre chemins : science, philosophie, art et religion. 

Lorsqu’on parle des quatre chemins, nous devons comprendre qu’ils ne forment qu’un seul : il s’agit du chemin resserré et étroit du sentier en fil de rasoir, le chemin de la révolution de la conscience. 

Arcane 4 et la Croix de l'Initiation 


La croix est un symbole très ancien qu’on emploie depuis toujours dans toutes les religions, chez tous les peuples, et celui qui la considérerait comme l’emblème exclusif de telle ou telle secte religieuse serait dans l’erreur. 

Quand les conquistadores espagnols arrivèrent sur la terre sainte des Aztèques, ils trouvèrent la croix sur les autels. 

Le signe de la croix, monogramme sublime du Christ ; celui de la croix de Saint André et celui de la miraculeuse clé de Saint Pierre, sont des répliques merveilleuses d’une égale valeur alchimique et kabbaliste. 

La croix est donc le signe capable d’assurer la victoire aux travailleurs du Grand-Œuvre (de l'Alchimie sexuelle). 

La croix sexuelle, symbole vivant du croisement du Lingam Yoni, porte l’empreinte incomparable et merveilleuse des trois clés qui ont été employées pour immoler le Christ Matière, image des trois purifications par le fer et le feu, sans lesquelles le Christ n’aurait pas pu parvenir à la résurrection.

"INRI", "Ignis Natura Renovatur Integra" : « Le feu rénove sans cesse la nature »

inrilogo-red
En 1865 on vit la naissance à Londres de la « Societas Rosicruciana in Anglia » à l’initiative du dignitaire de la maçonnerie écossaise Robert Wentworth Little entouré de Hargrave Jennings (1870-1890) et de Kenneth R.H. Mac Kenzie. Elle était réservée exclusivement à des membres de la maçonnerie qui possédaient au moins le grade de maître et se limitait à 144 membres. La S.R.I.A. était articulée en neuf degrés initiatiques empruntés à la Rose-Croix d’Or allemande du XVIIIe siècle et se fixait pour objectif d’encourager et de faire avancer la recherche et les études ésotéro-occultistes. En réalité, comme le fait noter Vannoni, « leur bible était « The Rosicrucians, their Rites and Mysteries » de Hargrave Jennings, œuvre dans laquelle on soutenait, en attribuant une signification féminine à la rose et phallique à la croix, que le secret des Rose-Croix était de nature sexuelle.

La croix est l’antique hiéroglyphe alchimique du crisol (creuset), qui était auparavant appelé en français : "cruzel", "crucible", "croiset". En latin, "crucibulum", crisol, avait pour racine "crux", "Crucis", la croix. Il est évident que tout ceci nous invite à la réflexion. 

C’est dans le "crisol" que la matière première du Grand-Œuvre souffre avec une patience infinie la passion du Christ. 

Dans le crisol érotique de l’Alchimie sexuelle (la Magie sexuelle), l’Ego meurt et l’oiseau Phénix renaît de ses propres cendres. 

« INRI », "In Necis Renascor Integer" : « Dans la mort, renaître intact et pur ».

Arcane 4 et la Swastika 

Dans la conception Nahuatl et maya, la Swastika sacrée des grands mystères a toujours été définie comme la croix en mouvement. C’est le "Nahui Ollin Nahuatl", symbole sacré du mouvement cosmique. 

Les deux orientations possibles de la Swastika représentent clairement le principe masculin et le principe féminin, positif et négatif (Arcane 1 et Arcane 2) de la nature. (Le chiffre 4 se dessine à partir de 3 traits). 

L'Arcane 4 du Tarot, l'Empereur, symbolise la croix de la Magie sexuelle qui est au centre du signe de l'infini. 

Deux Swastikas dans l’une et l’autre direction, exactement superposées, forment indubitablement la croix de puissance et en ce sens, elles représentent la conjonction érotique des sexes (la transmutation sexuelle du couple divin au moyen de l'érotisme sexuel). 


Selon la légende aztèque, ce fut un couple, un homme et une femme, qui inventa le feu. Et ceci n’est possible que par la croix en mouvement.

La croix swastika révèle également la quadrature du cercle, la clé du mouvement perpétuel.

Avant de devenir un symbole qui rappelle les horreurs de la 3ème guerre mondiale, c'était pour plusieurs, dans da nombreuses traditions, un symbole de d'inspiration, de vie, d'amour, et de chance... 

Hitler a utilisé se symbole de manière occulte, et cette forme d'obscurantisme l'a amener à inverser le sens de la swastika afin d'appauvrir les esprit, nuire à la vie, nuire à l'amour et détruire la chance...

L'Arcane 4 du Tarot, l'Empereur, représente non seulement la clé du mouvement perpétuel mais également la clé essentielle au dédoublement astral réalisé avec la conscience éveillée. Reportez-vous à la technique voyage astral réalisé avec le signe de l'Infini. (2 X 4 = 8). Les 3 arcanes du voyage astral, les 3 portes de l’infini sont : 1 (LE BATELEUR), 8 (LA JUSTICE), 11 (LA FORCE).

L’Initiative du BATELEUR l’amène à traverser les 7 premiers arcanes du Tarot, il parachève alors les étapes obligées du 1er septénaire, et à partir de l’arcane 8, il apprend à « subdiviser et soupeser ». Le 2ème septénaire du Tarot est la suite des arcanes qui prépare l’initié à sa métamorphose, (au sens figuré : « qui enseigne à l’aspirant initié l’art de l’alchimie, et le prépare à sa propre transmutation alchimique »). 

L’Arcane 8 marque le dédoublement astral de L’EMPEREUR (2 X 4 = 8)... C’est le processus de subdivision... 

Imaginons un moment cet EMPEREUR qui prend l’épée de la JUSTICE et la Balance de l’Équité en mains!!! 

Souhaitons que cet EMPEREUR ne profite pas de son pouvoir pour user de ces outils à mauvais escient. 

Est-il possible par contre d’imposer une Justice qui soit au dessus de la JUSTICE céleste? 

L’arcane de l’EMPEREUR ainsi dédoublé (4 + 4), superposant alors deux croix pour former l’Étoile Ishtar (étoile à 8 branches) qui le connecte aussitôt aux forces célestes.... Ces deux croix superposées provoquent un mouvement perpétuel... 

Ce mouvement perpétuel n’est possible que grâce à la force sexuelle du Troisième Logos. Si l’énergie du Troisième Logos cessait de circuler dans l’univers, ce serait le déséquilibre cosmique. 

C’est le Troisième Logos qui organise le tourbillon fondamental de tout l’univers à sa naissance. De même que la pointe infinitésimale de l’atome le plus minuscule de n’importe quelle création (voir le noyau atomique). 

Ce tourbillon est créé par l’attraction puis l’amour, puis la fusion de deux corps... 

Ne dit-on pas : avoir des atomes crochus?! 

Avec l’Arcane 4 du Tarot, l’Être porte sur ses épaules la croix de l’initiation. 

Cette initiation est signifiée par l’arcane 11 ou est représenté encore une fois, le symbole de l’infini. Les deux « 1 » du nombre « 11 » sont comme les deux colonnes qui figurent sur l’Arcane de LA PAPESSE... Ici l’initié est appeler à dominer et à dompter sa bête intérieure... Il est confronté aux 3 furies qui font obstacle, et qui bloquent accès à ses pouvoirs. 

1 + 8 + 11 = 20 

Quand nous parlons des 3 Logos, à quoi faisons-nous référence ? 

Le Père, le Fils et le Saint-Esprit! Oui... Une manière symbolique de dire Le Créateur + la Création + L’Émanation... Certains diraient : Le Céleste, Le Terrestre et l’Étherique... 

Selon le Mage Victor Marius, le Tarot, secrètement nous indique ceci : 

Le Père (L’Em Père ur) = Le Géniteur doctrinaire (4) 
Le Fils (Le Fol = le Fou) = La Progéniture insouciante (22 = 2 + 2 = 4) 
Saint-Esprit (L’Estoile) = Inspiration, intelligence, instinct et immortalité de l’Âme!!! (17 = 1 + 7 = 8) 

Comme on le remarque ici, les chiffres 4 et 8 reviennent souvent. Ils sont à la base du mouvement perpétuel, de l’infinité de la création, et de la lumière éternelle qui en émane! 

L’EMPEREUR est un Carré, LE FOU est un cercle, LA JUSTICE comme L’ÉTOILE sont identifiées par une étoile à 8 branches, surnommée « L’Étoile d’Ishtar ». 

On peut aussi parler d’un cube, d’une sphère et d’une étoile (Une pyramide déployée)


Le Chiffre "8", dans son essence "double" fut par la suite le plus souvent représenter par une Croix Ancrée ou une Croix de Malte, qui comporte de 8 pointes. Ces Croix furent aussi les symbole privilégiés des Templiers.


Cette croix était déjà le symbole de Prêtres et Prêtresse chez les mazdéens.Cette même croix était un symbole cher aux mages de Sumer et de Chaldée... Il semble que ce symbole remonte à la nuit des temps ! Les plus vieux exemplaires semble avoir été réalisé par des peuples celtique, qui plaçait le plus souvent cette croix dans un cercle, afin de signifier "La Monade Initiatique".

ÉNIGME DE LA "MONADES EN CROIX" ET SECRET DES DESTINÉES


Les arcanes LE BATELEUR, LA JUSTICE et LA FORCE affichent toutes trois le symbole de l’Infini. 

1 + 8 + 11 = 20 
3 X l’Infini! 

Au delà des concepts du Temps, de la Réalité, de la Mort... 

Voici l’Ange rédempteur qui, de cet infini céleste, surgit devant des êtres qui ressuscitent des morts. L’arcane du JUGEMENT, rapporte à ces 3 êtres renaissants, un message marqué d’une croix... La "Monade en Croix". 

Le message scellé que vient rapporter l’Ange aux trois individus qui renaissent, est marqué du sceau de la "Monade en Croix", qui est le symbole de l’Arcane 4. 

La Monade est la clé de la matérialisation (4) comme de la sublimation (20) 

Cette croix représente le Centre du Ciel 
Le Centre de l’Homme 
Le Centre de l’Âme Universelle 

Ici, encore les 3 Logos représentés pas la Monade en Triskell, associé à l’arcane de l’IMPÉRATRICE 

Les Noces Alchimiques entre L’EMPEREUR et L’IMPÉRATRICE, (4 + 3 = 7) forme l’Étoile à 6 branche de l’Alchimie, et s’unissent pour réaliser l’apothéose du chiffre 7. L’arcane du CHARIOT.


C’est la maxime... « Un esprit sain dans un corps sain » 

Le résultat de cette union mystique est le résultat d’une magie qui opère au niveau physique, magie sexuelle, 3 = femme + 4 = homme = 7 = androgyne... découverte des chakras, éveil de la kudalini, début du processus de la fusion du couple en un androgyne. 

L’Ange de l’arcane du JUGEMENT apporte un message important à l’initié concernant la vie et la mort... Le souffle et la vibration... La lumière et l’onde... LE JUGEMENT annonce l’heure du Jugement... « 20 » 

Si l’humain doit naître à la vie et se matérialiser, pour devoir faire face à la mort et à un jugement de ces actes, voilà ce que signifie la suite des arcanes en multiples de « 2 » (les nombres pairs) 2 ... 4 + 6 + 8 + 10 + 12 + 14 + 16 + 18 + 20... Ici l’on doit voir que l’âme immortelle qui s’est incarnée, est mise à l’épreuve... (Tous les chiffres « pairs » sont des cartes qui bloquent l’action, se sont des arcanes « passifs »). Non seulement l’être récolte ce qu’il sème mais aussi sera il jugé pour ces actes, pour ses choix et son accomplissement... (1 + 3 + 5 + 7 + 9 + 11 + 13 + 15 + 17 + 19 + 21). 

Nous reviendrons sur ces deux suites de nombres « pairs » et « impairs » 

LE PÈRE = L’EmPEREur (10 arcanes) 
L’IMPAIR = L’IMPERatrice (10 + 1 arcanes) 

Une rose à 20 pétales doubles avec le monde en son centre! 

Avec l’Arcane 10 le DESTIN nous impose ses revirements 
Avec l’Arcane 20 on a droit au DESTIN qu’on mérite ! 

Chez les Celtes, le symbole de la Monade en Croix était le résultat d’une logique numérique absolument convaincante et pour eux le chiffre « 10 » représentait la perfection comme chez les pythagoriciens, mais encore, ce nombre détenait les secrets de la destinée! On arrivait à cette logique métaphysique en se servant des 4 premiers chiffres. Par le carré, par la croix, et par le cercle, l’on obtenait la Roue.... 

Pour les Celte et les Mages de l’antiquité, la Monade en Croix représente l’Unité au milieu de la multitude, L’individu au milieu des 4 éléments qui compose le monde.... 

Si nous faisons l’addition kabbalistique de l’Arcane 4 comme suit : 1 + 2 + 3 + 4 = 10, nous obtenons : 10 = 1 + 0 = 1 (la Monade). 

Le "Tetragrammaton en Croix" est égal à la "Monade en Croix".


Tetragrammaton en Croix

C’est aussi la croix de l’ordre du Saint Sépulcre (créé par Godefroy de Bouillon, créateur de l’ordre des Templiers, des Chevaliers du Temple de Sol-om-on à Jérusalem)


Et c'est encore cette croix qui est l'emblème du scoutisme à travers le monde... parfois associé au trèfle ou à la fleur de lys (le 3 au milieu du 4)

Tout individu est au centre de l’univers, au centre du monde, au centre de la roue, au centre de la croix... Cela le place au centre des 4 directions, des quatre saisons, des 4 éléments desquels son esprit compose le 5ème. L’individu est au croisement des deux lignes... La ligne horizontale qui relie l’alpha et l’omega, et la ligne verticale qui relie le céleste au terrestre... 


C’est pourquoi la « Monade en Croix ». Représente l’homme au milieu de la création... C’est parce qu’un esprit se matérialise et qu’il s’incarne qu’il se trouve ainsi conscient de l’univers qui l’entoure... 


L’EMPEREUR représente celui qui à partir des éléments de cet univers matériel se construit un monde à la mesure de ses propres aspirations. Les décisions et les actes de l’EMPEREUR sont en relation avec les secrets des Destinées. Car le destin d’un roi est de régner et de dominer les éléments. Le destin d’un roi est d’avoir des aspirations et des projets à réaliser. Il est un conquérant, un dirigeant, un inventeur, un architecte, un bâtisseur... 

C’est pourquoi, l’arcane 4 marque, pour l’aspirant initié, le début des travaux... 

C’est l’arcane qui demande de se prêter à l’art de « concevoir et d’engendrer », l’art d’inventer et de concrétiser... C’est donc l’art par lequel on parvient par l’union mystique de L’IMPÉRATRICE et de L’EMPEREUR... 
Encore une fois les Mages sont arrivés à la conclusion que le chiffre 10 est la clé des Destinées... En additionnant les 4 premiers chiffres mais aussi en additionnant les 7 premiers chiffres (donc les 7 arcanes du 1er septénaire) : 1 + 2 + 3 + 4 + 5 + 6 + 7 = 28 

2 + 8 = 10 

Pour les Alchimistes, l’union mystique de LA LUNE et du SOLEIL est alors le summum de l’accomplissement. 

18 + 19 = 37 
3 + 7 = 10 

En somme, l’arcane de L’EMPEREUR (érudition) et l’arcane de LA ROUE-DE-FORTUNE (divination) sont les deux lames des mathématiques et de la numérologie appliquée.

Ces arcanes concernent l’étude des formes, des chiffres, des nombres, des symboles, des lettres, des archétypes, des architectures, des arts plastiques, des mythologies... L’EMPEREUR demande des travaux d’érudition et des efforts afin de conquérir la Connaissance, mais il doit comprendre que c’est en acceptant de spiritualiser sa vie (arcane 5 – LE PAPE), qu’il deviendra enfin un Roi-Mage, c'est-à-dire, un initié capable d’entreprendre des travaux au niveau de l’Astral, et de l’Éthérique... (Étoile Flamboyante). 

L’EMPEREUR accumule des savoirs et des biens, il apprend ensuite à les conserver et à les utiliser, ensuite, à les maîtriser... 

Mais L’EMPEREUR n’est encore que « la quadrature du Cercle ». L’individu sera éveillé à de nouvelles dimensions qu’à partir du moment ou il rencontrera et reconnaîtra l’étoile des initiés (arcane 5) et qu’il entreprendra de poursuivre sa route sur le sentier des alchimistes mystiques. 

D’architecte donc, L’EMPEREUR est appeler à devenir initié à l’Alchimie mystique, car c’est seulement en étant enfin initié à cette haute-science qu’il pourra enfin décider de sa destiné et contrôler les 4 éléments. 
L’Alchimiste qui travaillait alors avec la matière, commence à transposer ses ouvrages dans le but désormais d’opérer non pas la transmutation de la matière seulement, mais dorénavant s’intéresse à accomplir la guérison du corps et de l’esprit, la sublimation de l’être, la transmutation de l’âme!

5 commentaires:

  1. Merci Infiniment pour l'explication de cette arcane 4! :)

    RépondreSupprimer
  2. Impressionnant toutes ces connaissances
    je souhaite vraiment que vous les partagiez avec un plus grand nombre...
    Comment peux t'on vous joindre
    merci

    RépondreSupprimer
  3. Impressionnant toutes ces connaissances
    je souhaite vraiment que vous les partagiez avec un plus grand nombre...
    Comment peux t'on vous joindre
    merci

    RépondreSupprimer
  4. Etonnant q'on ne parle pas de l'aigle, symbole du Divin; ce qui veut dire que l'Empereur maîtrise sa matière.

    RépondreSupprimer