samedi 3 novembre 2012

L'OPTIQUE "INITIATIQUE"

TAROT INITIATIQUE 
(OPTIQUE « INITIATIQUE »)


LE DOMAINE « INITIATIQUE »

Il existe tout un ensemble de voies spirituelles, mais il me semble qu'il en existe trois essentielles qui correspondent aux centres énergétiques fondamentaux de l'être : la "Voie de la Conscience" (3ème oeil), la "Voie de l'amour et du sacrifice" (le Coeur), la "Voie de la Transmutation et de la Puissance" (le hara/Grotte Sacrée, sexe).

La Voie de la Conscience a été particulièrement développée dans le bouddhisme : la cessation de la souffrance du moi, par l'arrêt des désirs, mais aussi l'arrêt des pensées dans le calme absolu de la Nature essentielle de l'Esprit.

Les techniques de méditation de type Vipassana ou de claire conscience consistent à être le témoin non interventionniste de tout ce qui se passe à l'intérieur et à l'extérieur de nous. Dans ce calme, l'individu se dissout pour devenir une simple présence "je suis", totalement désidentifié de sa propre personnalité, et atteindre l'état de Śūnyatā, dans lequel il n'y a plus de différence sujet / objet.

La Voie de l'Amour et du Sacrifice a été incarnée, entre autre, par "Yeshua", (le Christ). Il s'agit d'abord et avant de reconnaître le lien que nous avons avec toute chose et l'amour inconditionnel qui en résulte. Il n'y a pas de séparation, il n'y a pas d'être séparé.

Dans ce cas, l'amour pour chacun, et pour chaque chose, m'inonde, puisqu'il n'y a plus de peurs à avoir vis à vis de l'autre. Mais pour vivre pleinement cet amour, pour ne pas en rester à un amour d'ego à égo, où à la fois j'aime mais je veux obtenir quelque chose en retour, il s'agit de sacrifier cet ego à l'autel du divin. C'est pourquoi la voie christique est celle du sacrifice : le sacrifice de l'ego, des désirs, des attachements, de la personne.

Ici aussi, dans cette voie, on atteint la pure présence du "je suis", le "Eyeh Esher Eyeh" du Divin et de l’Éternel qui nous emplit de sa Grâce, et nous amène à vivre l'amour absolu et inconditionnel.

Il existe enfin une troisième voie, la "La Voie de la Transmutation", qui a été moins connue et qui n'a pas donné lieu à des religions exotériques (c'est à dire des religions pour tout le monde, comme le sont le Christianisme, l'Islam, le Judaïsme, l'Hindouisme et le Bouddhisme). Elle prend sa source dans la transmutation de la matière, à partir de la fusion des énergies féminines et masculines.

En occident, cette voie a été justement développée par l'Alchimie (l'art de l'"Alchimie Mystique".), la Magie et les pratiques occultes (Hermès Trismégiste, culture d'Isis), et en orient, ce sont les traditions tantrique et taoïste qui en ont été les porteuses. Elle prend sa source dans la puissance sexuelle et sa transmutation par le Cœur et la Conscience.

Chacune de ces voies, conduit à la suppression et à la transmutation de la souffrance : la Voie Bouddhique (Voie de la Conscience) supprime le désir et développe la Conscience et la Sagesse, la Voie Christique (Voie de l'Amour et du Sacrifice) transcende la souffrance dans le sacrifice de sa personne et dans l'amour inconditionnel, enfin la Voie Alchimique (Voie de la Transmutation) transmute la matière (et l’esprit) dans l'action.

Évidemment, chacune de ces voies emprunte aux autres... Dans la Voie Christique l'amour et le sacrifice est une incarnation de la "Voie de la Conscience". Car la Conscience s’adressera au Coeur, et vice et versa...

Du reste, la "Voie Alchimique" mets aussi l'accent sur la Conscience, la Sagesse et l'Amour, et il semblerait que certains aspects ésotériques de la "Voie Christique" aient pu rencontrer l'alchimie de la transmutation des âmes par la rencontre sexuelle avec le bien aimé (qu'il s'agisse du divin ou de l'être cher avec lequel s'effectue le Mariage Sacré, ces initiatiques "Noces Alchimiques").

Ces dernières années on a pu voir ainsi un rapprochement essentiel entre la "Voie Christique "et le "Tantra". Par exemple, par l'importance nouvelle que prend le personnage de Marie-Madeleine dans les nouveaux courants spirituels, considérée comme la compagne de Yeshua, celle qui lui enseigna la sexualité sacrée (voir à ce sujet "Le Manuscrit de Marie-Madeleine". (Puisse-t-il être possible d’apprendre quelque chose à l’incarnation de Dieu!)

Enfin... à ce sujet on peut aussi lire les livres, plus réservés néanmoins, de J.-Y. Leloup (On pourra lire avec bonheur son roman qui n'en est pas tout à fait un : "Une Femme Innombrable").

Cela dit, pour l'initié, il est clair que toutes ces trois Voies se combinent et font partie d'un tout. Et cela fait dire aux initiés qu'en vérité, toutes ces voies là font partie de la "Voie de la Transmutation"...


D'ailleurs, en vérité il y à 5 sphères dévolution pour l'initié, ce sont 5 routes, "5 voies" qui semblent aller dans le même sens... Des routes qui sont parallèles et qui parfois finissent par se croiser...

Donc à ces trois premières voies desquelles je faisais mention, 2 autres voies s’y  rajoutent... 

Une quatrième, qui n'a été révélée que récemment dans l’histoire, celle que l’on pourrait, à juste titre nommée : "La Voie Luciférienne"... (associée entre autre au pratiques de la magie sexuelle, magie invocatoire, goétie, satanisme, magie noire). Que certains voudraient qualifier de sorcellerie ou de paganisme, ce qui est tout autre... et s’explique dans un tout autre ordre d’idées.

Je reviendrai, au cours de d'autres exposés, sur cette fameuse "Voie Luciférienne", et sur le rôle que joue Lucifer dans l’univers de l’occultisme et de l’initiation, ce porteur de Lumière, prince de la dualité, qui a souvent pris le visage de Satan (l'accusateur) et du Diable (celui qui divise), sinon il prend le visage de l’Anthéchrist, celui que les islamistes nomment le "Dajjal", cet ange déchu qui se manifestera à la fin des temps afin d’aliéner l’humanité!

Les initiés vous diront que la "Voie Luciférienne" est illustré par l’arcane 15 du Tarot, il s’agit alors du "Baphomet", qui fut une représentation symbolique honoré par les Templiers et d’autres initiés lui faisant référence.

Cette voie, qui s'intègre naturellement aux autres, porte sur le travail de l'Ombre, sur tout ce que nous ne voulons pas voir en nous, sur tout ce qui devient la source de nos angoisses et de nos répulsions. Elle a été découverte en Occident, par le travail psychothérapeutique, notamment par Freud, mais surtout par Jung qui en a donné une vision claire en reliant cette ombre individuelle à l'ombre collective inconsciente de nos sociétés, et plus généralement de toute l'espère humaine. 


Attention! Il ne s'agit pas de suivre Lucifer, mais de reconnaître, de pardonner, et d'intégrer, en la transmutant en Lumière, cette part d'ombre qui est en nous. Or, le plus curieusement du monde, on pourrait faire un lien entre la "Voie Luciférienne" et l’utilisation du "Tarot Miroir", c'est-à-dire dans un optique thérapeutique, dans le sens d’une "évolution personnelle"!

Tout de même, il faut comprendre que la "Voie Luciférienne" s’adresse aux individus qui ont développé des affinités avec cet ordre d’idées... Cette "Voie Initiatique" particulière est sans doute inspiré à ces adeptes, par Lucifer même!

Cela dit, il y a en tout et pour tout 5 voies qui ensemble forme "La Voie Initiatique"
Ces 5 Voies distinctes mais alchimiquement en osmose sont ainsi transposées dans les figures du Tarot :

La Voie Bouddhique (Voie de la Conscience) est représentée par LA PAPESSE (2)
La Voie Christique (Voie de l'Amour et du Sacrifice) représentée par L’IMPÉRATRICE (3)
La Voie Alchimique (Voie de la Transmutation) représentée par LA TEMPÉRANCE (14)
La Voie Luciférienne (Voie des Ombres) représentée par LE DIABLE (15) 
Et enfin cette dernière et non la moindre... 
La Voie des Mages (Voie de l’Étoile Internelle, ou de la Lumière Éternelle) représentée bien évidemment par L’ÉTOILE (17)

Cette dernière nous apparaît comme la somme des 4 premières avec en plus cette lumière venant de l’astre révélateur, cette étoile guide qui nous ramène à notre propre lumière intérieure, cette fameuse ÉTOILE internelle... (à ne pas confondre avec certaines sectes du même nom). Les mages proposaient ce cheminement en disant : "LUX AETERNA".

Les dites "Voie Luciférienne" et "Voie des Mages", sont toutes deux protégés de sceaux qui leur assurent un hermétisme complet, impénétrables, à moins de vouloir s’en remettre complètement à Lucifer, où à cette Étoile des Mages d’où provient cette divine Lumière Éternelle!

Mais encore... Il semble qu'il existe depuis toujours une synthèse entre ces différentes voies, afin de former l'union de l'Incarnation, du Cœur et de l'Esprit et d'une manière générale, l'union "intégrale" : alliance du masculin et du féminin (en soi et en couple), union de l'action et de la sagesse, de la relation verticale (vers le divin) et action horizontale (action dans le monde), tout ça allié à la sagesse et à la grandeur d’âme... 

Quoiqu’il en soit, dans tout processus initiatique, l’âme est appeler à s’élever...

Cette synthèse des 5 Voies, en reliant au plus profond des traditions a priori séparées mais pourtant sœurs, permettent d'accélérer le développement individuel et collectif de l'humanité.

L'approche intégrale, s'effectue d'abord à l'intérieur de soi, au plus profond de son être, en reliant tout ce qui est vécu comme séparé et distinct, en réunissant ce qui a été disjoint, voire dissocié. Relier le sexe (et le ventre) au cœur et au troisième œil, relier la base vitale de notre survie immédiate et l'aspiration au divin, aller au delà de l'ego pour atteindre la reliance du cœur, et intégrer même cette part d’ombre à nous mêmes, afin de diminuer le mécanisme de projection, source des peurs et des exclusions de toute nature...

Ensuite, à partir de ce lieu où la Puissance, l'Amour et la Sagesse ne font plus qu'un, il est possible d'amener le travail à l'extérieur de ce temple et ainsi de transformer le monde.

Nous parlons ici de l’initié "accompli", celui-là qui est arrivé à la fin de son cheminement d’initié, de cette route qui est le début d’une autre route sans fin!

Tout initié accompli a fait la découverte qu’il n'a pas été nécessaire pour lui de se soumettre à la Voie Luciférienne ou adopter la Voie des Mages pour parvenir à ses buts... 

Tout véritable initié sait que tout commence par une transformation de soi-même, d’une lente mais profonde métamorphose, de notre être, de notre âme... Et en cela, l’initié s’en remettra avec sagesse à la Voie dite "de la Transmutation", qui est la "Voie Alchimique"... 

C'est le moyen que prennent les initié afin d’opérer des changements en eux, et qui d’une manière ou d’une autre les amèneront à aborder les autres Voies. Car les 5 Voies sont toutes, elles aussi, ni plus ni mois des moyens de transformer le cœur, l’âme et le corps astral de l’initié et de le convertir aux Vérités Immuables.

LA VOIE DE LA TRANSMUTATION


La Voie de la Transmutation propose de changer les souillures en qualités qui leur sont opposées...

La Voie de la Transmutation  fait appel au processus alchimique initiatique présenter par le Tarot, cette voie consiste à transcender le pur et l’impur, ce qui, une fois maîtrisé, est le moyen le plus rapide et le plus facile pour atteindre l’éveil.

Les diverses méthodes utilisent aussi différentes sortes de moyens de progression plus ou moins radicaux : on pourrait comparer à des méthodes pour se débarrasser de l’arbre de l’ignorance, de la souffrance et des négativités...

Certains préconisent d’arracher les feuilles...
D’autres prescrivent la coupe des branches...
D’autres qu’il faut trancher l’arbre à la racine...

Le Tarot propose, sachant pertinemment que toutes les souffrances sont dans les esprits, qu’on doit réaliser directement sa nature profonde, trouver la source du mal et ensuite, éliminer toutes les illusions que cette source génère... Voilà l’approche du Tarot.

La Voie de la Transmutation, permet sans aucun doute de réaliser l’éveil dans cette vie, et il permet même de résoudre l’énigme du secret des destinées!

Quant le Tarot appel un individu à être enfin initié aux mystères de l’alchimie céleste, et que l’aspirant initié est prêt à se laisser guider par l’Étoile des Mage, c’est qu’il est fin prêt à combattre son égo et mettre fin aux cycles de ces karmas...

Le Tarot propose de renaître à la vie avant sa mort! Il enseigne que la mort physique est une illusion, certes, mais il enseigne que le secret est dans l’œuf ! (egg = ego).

Effectivement, il s’agit ici pour l’aspirant initié d’opérer la transmutation alchimique du plomb en or, donc de la métamorphose de son ego en œuf philosophal! De cet œuf philosophal sera tiré la substance qui permet de réaliser le "Grand Œuvre".

L'enseignement secret de "La Voie des Mages"


D’une façon générale, les bouddhas enseignent le dharma conformément à l’esprit de leurs disciples.... De la même manière, LA PAPESSE, et L’ÉTOILE (Les deux Voix du Tarot) enseignent la Voie des Mages...

LA PAPESSE, immortelle déesse, dans son extrême compassion, délivre ces instructions particulièrement profondes, rapides et efficaces transposées en idéogrammes sur les Arcanes du Tarot.

L’ÉTOILE est la lumière qui nous inspire, nous guide, nous éclaire... au cours de notre cheminement, certes, mais elle est aussi et surtout : "La Voix du Bon Conseil".

Le Tarot est l’aboutissement ultime des enseignements des mages ; il s’agit certainement d’une sage voie à suivre... Mais, la "Voie des Mages" fait partie des "enseignements secrets", car il est facile de le mal comprendre, ce qui peut nous amener à commettre de grandes fautes qui produisent des existences misérables dans des états infernaux ; et en ce sens cette sorte d’initiation au Tarot peut s’avérée très dangereuse... Gare surtout à ceux qui prévois s’en servir insouciamment ou à des fins malintentionnées!

C’est pourquoi, cette sorte d’enseignement est réservés à certains initiés seulement, et est généralement considéré comme étant l’"enseignement secret". (Il en va de même pour la "Voie Luciférienne", qui se veut un enseignement hermétique) et, dans ses pratiques les plus essentielles, il n’est transmis qu’oralement et lorsque le moment est venu, par le maître à son disciple.

Enfin, en toute occasions, le Tarot, s’il est mal utilisé ou mal compris, peut effectivement nous amener à commettre de grandes fautes, et bouleverser nos existences, voire les rendre pénibles, malheureuses dans des conditions d’indigence, de déroute, de mal-être... Terrain propice aux troubles physiques et psychologiques...

Il faut le prendre en considération : Le Tarot peut aussi être source de confusions, d’obsessions, de contrariété, d’incompréhension, de sentiment d’impuissance devant les évènements, etc...

Encore une fois, il est difficile de cheminer sur la voie de la libération, c’est à dire, de se libérer des mauvaises habitudes et tendances de son égo...

Le Tarot demandent d’entreprendre un réel combat contre nos "bêtes intérieures"... Ce combat n’est pas sans causer toutes sortes de répercussions dans notre vie, et il est préférable de s’engager dans ces voies  d'initiation avec l’aide ou le support d’un maître ou d’un initié accompli...

Le Tarot est l’aboutissement ultime des enseignements des Mages ; il est donc extrêmement précieux à tout individus qui cherche à être initiés aux "secrets", et nous sommes fortunés de l’avoir comme outils, accessible à tous. Mais un secret, une fois révélé, n’est plus un secret.

Enfin, la "Voie de la Transmutation" proposé par le Tarot a ceci de particulier qu’elle ne demande pas de rejeter quoi que ce soit, mais simplement de transmuter notre esprit et ses expériences en reconnaissant leur nature essentielle ; c’est une voie de transformation ou de transmutation de ce qui est impur en ce qui est pur.

À cette fin, les tenants de la voie de la transmutation alchimique utilisent la "vision sacrée", dans laquelle ils reconnaissent que ce monde où nous nous trouvons est déjà, en fait, fondamentalement pur ; c’est déjà un "champ pur", une sphère où toutes les dimensions, toutes les connaissances et la seule Vérité peuvent être naturellement embrassées...

De même, ils considèrent que les êtres sont fondamentalement des êtres de nature divine et qu’il n’y a pas de distinction réelle entre le divin et la création, celle-ci ne tenant qu’aux apparences.

Dans la pratique de cette vision sacrée, le monde est médité ­comme champ pur et les êtres comme des aspects du divin, toutes les formes comme des aspects éveillés, tous les sons comme des mantras et le mental comme l’esprit pur! C’est d’ailleurs l’état que les clairvoyant connaisse pour être celle des "devins" et des pratiquants de la "divination"... Un sorte de d’osmose entre "tous les divins en une seule et même manifestation divine".

Pour sa part, le Tarot considère tous les êtres pour avoir la capacité de s’accomplir et de s’unir au "divin". L’humain est appeler à découvrir son essence divine et à la faire s’épanouir en sorte que s’opère une transformation de l’être...

La compréhension juste de cette vision et de cette pratique est délicate. Un point fondamental de l’abord du Tarot est de ne pas développer à son égard de vues fausses, d’avoir confiance en lui et de ne pas le rejeter parce que soudainement on ne le comprend pas et qu’on à la sensation que l’on s’égare.

Il y a certainement parmi nous des personnes très différentes, certaines avec des capacités spirituelles très vives et d’une grande intelligence, et d’autres moins réceptives. Certaines ont déjà une bonne connaissance du Tarot, et des concepts qu’il véhicule; d’autres l’ont peu étudié, et plusieurs ne le connaisse que de réputation...

Enseigner les moyens du Tarot à une personne qui n’est pas prête à les recevoir, qui n’a pas la préparation nécessaire car elle n’a pas approfondi suffisamment sa connaissance et son expérience, risquerait de faire naître en son esprit des vues fausses, ou pire encore, de provoquer un sentiment de rejet. C’est pourquoi le Tarot ne peut être abordé de façon juste, à moins d’avoir reçu des bases solides, constituées par la compréhension et les pratiques proposées par « Les Enseignements de La Papesse »*.

Cela dit, dans cette voie des moyens que propose la Voie de la Transmutation, il y a, comme vous ne cesserai de le constater, beaucoup de niveaux d’enseignement et de compréhension...

LECTURE DU TAROT DANS L’OPTIQUE « INITIATIQUE »


COMMENT DÉBUTE L’INITIATION PAR LE TAROT...

Le Tarot de Marseille, longtemps utilisé comme un jeu de cartes, puis comme un outil divinatoire, se révèle être également une œuvre philosophique et métaphysique. Il se présente, sous forme d’images symboliques - et tout particulièrement à travers les 22 arcanes majeurs - comme un manuel initiatique.

Les symboles offrent de nombreuses possibilités d’interprétation, ce qui confère au Tarot un inaltérable mystère, mais ce qui permet aussi, quand on tente de le déchiffrer, d’aller puiser à la source universelle de Connaissance. Même si cette tâche est en elle-même initiatique, le Tarot porte dans sa structure propre un message et peut se lire comme un récit, celui de l’éveil de l’être humain à son essence et à la réalité objective.

Dans le Tarot, LE BATELEUR représente "l’initiative" et après mûre réflexion, il se décide un jour à faire ses premiers pas vers LA PAPESSE, reçoit ses enseignements et s’engage à suivre la voie des initiés...

Dès lors, en bon élève, LE BATELEUR écoute les Enseignements de La Papesse.... Il doit donc d’abord accepter avec humilité d’apprendre que « Plus il apprend, plus il apprend, en vérité, qu’il ne sait rien », et que tout est encore à apprendre... C’est là, la première étape...

Ensuite, il apprendra l’immuable loi qui dit : « On récolte toujours ce qu’on sème ». Et, LE BATELEUR bien informé des enjeux cette fois, acceptera de faire des « devoirs d’apprenti », subséquemment il devra accepter de se regarder lui-même en face, il apprendra à s’évaluer lui-même... Il devra accepter d’opérer des changements en lui... 

Ensuite, notre aspirant initié devra traverser une série d’épreuves desquelles il devra tirer des leçons... Cette première série d’étapes font du BATELEUR un alchimiste duquel il sera lui-même l’athanor et la source des substances....

Enfin, ce cheminement d’initié se poursuivra jusqu’à ce qu’il atteigne le sommet du monde, c'est-à-dire : l’infini des cieux...

LE CHEMINEMENT INITIATIQUE...

Le tarot se présente comme un parcours initiatique dont la première carte est LE BATELEUR...

LE FOU qui se dirigeait droit vers un précipice est avertit par un animal qui lui arrache son pantalon! LE FOU qui a su écouter l’avertissement à pris une autre route et par hasard (sinon par destiné) il se retrouve devant le Temple de la Connaissance... La devant la Porte d’entrée du Temple, l’attend LE BATELEUR qui l’invitera à parier sa chemise !

LE FOU sortira-t-il perdant de cette joute avec cet habile dupeur qu’est le BATELEUR?

En vérité, LE FOU est devant LUI-MÊME!

Ce BATELEUR, c’est lui, dans sa vie future... enfin... dans une des destinée possible de son existence... LE FOU devient BATELEUR, et met fin à son errance... Il a décidé d’une manière de se sédentariser... Il s’installe à la porte du Temple de la Connaissance... Maintenant il est déterminé à trouver un moyen pour y entrer, et avoir le privilège d’être initier... Mais pour cela, le moyen qu’à trouver notre FOU est de se faire BATELEUR... Il doit dorénavant s’assurer de pouvoir entrer dans le Temple, il lui faut connaitre le moyen d,y pénétrer et amasser autant d,argent que de savoirs avant de s’y introduire... au détriment d,avoir au début à acheter des informations!

Le héros de ce récit est donc, d’une certaine manière LE FOU, qui a décidé de devenir BATELEUR. Car le FOU s’est enfin décidé à entreprendre sérieusement un cheminement sur la Voie des Initiés. Ce BATELEUR est surtout intéressé à acquérir des Savoirs, des Secrets et même des Pouvoirs, sans encore mesurer toute la sagesse et la patience qui sera requise.

Ce BATELEUR intrépide et hardi, part est décidé de partir à la découverte de lui-même et du sens de sa vie; c’est pourquoi il apparaît avec le premier arcane majeur sous les traits du BATELEUR, qui désigne, en ancien français, un faiseur de tours, un jongleur, un acrobate de foire, un prestidigitateur.

L’homme ordinaire est maintenant illustré montré comme un joueur, un illusionniste, car il est plongé dans le monde des apparences. Il évolue dans une réalité qu’il perçoit de manière subjective et sa personnalité est un rôle qu’il joue à ses semblables et à lui-même. L’arcane du Bateleur représente celui qui prend conscience de l’illusion dans laquelle il vit et qui doit découvrir et/ou redécouvrir ce qu’il est vraiment s’il veut comprendre le sens de son existence.

Et justement, LE BATELEUR est un arcane de volonté et de désir. Il est associé au chiffre 1, qui donne l’impulsion et marque le départ de la quête. Séparé du réel par les voiles de ses nombreux conditionnements, qu’ils soient instinctifs, émotionnels, mentaux ou sensoriels, l’être humain ne peut s’éveiller, ne peut voir “ce qui est”, s’il n’en a pas le profond désir et s’il n’effectue aucun travail sur lui-même.

La carte figure un homme debout derrière une table qui manie des objets. Ces objets symboliques correspondent aux quatre emblèmes attribués aux arcanes mineurs, à savoir : la coupe, le denier, le bâton et l’épée. Ces symboles représentent les quatre éléments et sont associés, en psychologie jungienne, aux quatre fonctions du psychisme humain qui régissent nos comportements : coupe - eau : sentiment ; denier - terre : sensation ; bâton - feu : intuition ; épée - air : pensée.

Le Bateleur est un alchimiste : il doit effectuer la transmutation de ses fonctions psychiques afin de les faire passer de l’état de mécanismes échappant à son contrôle à celui d’instruments mis consciemment au service de la création, de l’expérimentation et de l’amour.

Tout au long de son apprentissage à travers les arcanes majeurs du Tarot, allégories des étapes et épreuves initiatiques de la vie, il se confronte ainsi à ce qui le compose. Son initiation s’effectue à travers des cycles et des passages qui permettent la transformation intérieure et l’intégration de la conscience éveillée, et se déroule comme suit :

Le TAROT, forme un tout structuré et de forte cohérence. Il représente le TEMPLE DE LA CONNAISSANCE. Chaque arcane est une porte (un arche)...

Chaque arcane contient le message ou la somme des parcours initiatique de la précédente soit dans son évolution soit dans son accentuation. La preuve en est donnée par les couples de L’IMPÉRATRICE/L’EMPEREUR et des PAPESSE/PAPE qui ont de toute évidence un lien entre eux ou bien par la présence d'un arcane sans nom (L’ARCANE SANS NOM) et d'un arcane sans nombre (LE FOU) ou le sceptre symbole de pouvoir que l'on retrouve dans L’EMPEREUR, L’IMPÉRATRICE et LE CHARIOT. Il est notoire, que tous ces liens ne sont pas le fruit du hasard et semblent bien obéir à un dessein plus grand.

LE BATELEUR est la première impulsion, le point de départ, le commencement du parcours. C'est le coureur au début de la course, l'étudiant face à sa vie. Il réunit entre ses mains tous les instruments nécessaires pour faire le voyage. On pourrait se hasarder à formuler l'hypothèse d'une division du parcours, puis par la similitude entre les chapeaux du Bateleur et de la Force qui pourraient représenter la première partie du parcours puis entre LE PENDU et LE MONDE qui se présentent tous les deux sous la même position (debout avec une jambe repliée sur l'autre) mais inversés l'un par rapport à l'autre.

Le pèlerin commence son voyage et rencontre LA PAPESSE (II). Il se trouve de ce fait confronté à la connaissance spirituelle et à ses secrets. Le livre ouvert sur les genoux de la Papesse concerne l'homme et son DESTIN (devrait-on dire « sa raison d’être »).

D'ailleurs, si on place les deux cartes cote à cote, on constate que LA PAPESSE est tournée vers LE BATELEUR, elle semble le regarder et elle tient son livre exactement au même niveau que la bourse qui est posée sur la table du Bateleur.

En continuant notre raisonnement on pourrait supposer que LA PAPESSE se reflète dans le quatrième pied de la table qui n'apparaît pas sur l'image du BATELEUR et qui de ce fait symboliserait le monde de l'invisible, monde sur lequel règne LA PAPESSE.

En premier lieu, l’aspirant initié rencontre donc LA PAPESSE (2) : Il a tout d’abord l’intuition du Soi, l’intuition de l’éveil. Il découvre son centre à travers un moment de recueillement, d’isolement, de méditation. C’est cette connaissance silencieuse qui lui donne foi en sa quête et le soutiendra par la suite.

L’aspirant initié continue son parcours de la connaissance de l'univers et il rencontre ensuite L’IMPÉRATRICE (3) : Il s’applique à concevoir intellectuellement cette révélation et ses implications, il la mentalise, l’exprime, se documente. Il envisage les divers moyens mis à sa disposition pour faire évoluer sa conscience.

LE BATELEUR s’unit cette fois aux énergies inspirante autant que vivifiante de L’IMPÉRATRICE (3) : dont il prend et acquiers l'intelligence et la vivacité intellectuelle. Il obtient ainsi avec aisance le pouvoir, la puissance matérielle et spirituelle qui se manifestera dans L’EMPEREUR (4)... Il entre alors en action, s’engage sur la Voie. Il suit un maître ou un enseignement, pratique une discipline, structure son cheminement. Et grâce au PAPE (5) sa puissance matérielle s'élargira au monde spirituel.

Avec LE PAPE : L’aspirant initié fait une première expérience d’éveil à la réalité objective. Sa conscience adopte un point de vue global qui lui permet d’éprouver l’amour universel, la compassion et la compréhension sans jugement du monde, des autres et de lui-même.

L’aspirant initié s’amène ensuite vers l’arcane de L’AMOUREUX (6) : Il peut alors se confronter en conscience à ses émotions, ses désirs et ses mécanismes affectifs. Il traverse l’épreuve de la dualité entre raison et passion, entre sentiments et intellect, qui lui révèle les projections sur lesquelles il a fondé sa relation à l’autre.

Puis, déçu de l'illusion du pouvoir, qui, matériel ou spirituel, ne constitue pas la véritable connaissance, il se trouvera confronté à des choix. Un grand conflit intérieur le déchirera dans la carte de L’AMOUREUX.

C'est dans cet arcane que l'on retrouve LE BATELEUR en compagnie de deux femmes. Ces deux personnages semblent symboliser un choix que devra faire LE BATELEUR entre la vertu ou la légèreté, à moins qu'il ne s'agisse d'un passage symbolisé par les deux femmes et l'ange dans le plan supérieur de la carte.

Quoiqu'il en soit, il sortira visiblement victorieux de l'épreuve comme le symbolise LE CHARIOT (7).... Ici, LE BATELEUR, possesseur des attributs royaux : la couronne et le sceptre, aura enfin acquis l'expérience du pouvoir et obtenu une reconnaissance méritée. Il peut alors commencer son initiation spirituelle pour atteindre un niveau de connaissance supérieure.

Avec l’arcane du CHARIOT : L’aspirant initié apprend à concilier ses antagonismes en étant à l’écoute de lui-même et de ses diverses aspirations, à équilibrer pulsions et réflexion, besoins personnels et don de soi. Il acquiert maîtrise et confiance en soi.

L’aspirant initié a traversé les 7 premiers arcanes qui composent les 3 septénaires du tarot.

Il se présente enfin devant l’austère arcane de LA JUSTICE (8) : Fort de cette maîtrise acquise lors de son cheminement à travers les 7n premiers arcanes du tarot, il s’applique dorénavant à être seul juge de lui-même, à ne pas tricher avec sa vérité, à faire preuve d’honnêteté, de lucidité et d’impeccabilité. Il vit un moment de bilan au cours duquel il pèse le poids de son engagement sur la Voie et de l’intégrité que cela requiert. Maintenant, l’aspirant initié est très sûr de lui, mais n'a pas encore appris les limites et les interdits que lui inculquera l’imparable JUSTICE. Il devra apprendre à contrôler sa fougue et ses impulsions, à se plier aux lois et respecter les règles sociales.

Le message de LA JUSTICE est : "On récolte toujours ce qu’on sème"... Elle annonce les 7 arcanes des "épreuves"...

Suite à ce premier avertissement, il décide de commencer sa recherche initiatique en devenant L’HERMITE (9). Ici, LE BATELEUR quitte son rôle de « prétentieux » et deviens un humble pèlerin. Il reprend son bâton (le bâton du temps où il était LE FOU) et dans la solitude et l'éloignement du monde, retraite voulue et jugée nécessaire, il commence sa méditation... Sans doute aussi il profite de cette retraite dans des recoins de la nature qu’il a appris à connaitre et apprivoisé du temps qu’il était LE FOU, cet individu sauvage qui vivait en accord avec la nature.

L’étape de L’HERMITE marque un temps d'arrêt, le temps de se pencher sur soi et sur son passé, de faire son chemin intérieur.

Ce repli est nécessaire pour se recentrer et découvrir le sens profond des choses qui échappent au premier regard. Ce besoin d’authenticité le pousse à se détacher de ses maîtres à penser et du savoir qu’il a accumulé pour suivre sa route éclairé par sa vérité intérieure. Il pratique l’introspection et la méditation. Il devient son propre guide.

Il arrive, comme par hasard, devant la fameuse ROUE-DE-FORTUNE (10) qui semble faire tourner à la dérision!

Un évènement inattendu offre à l’aspirant initié la possibilité de rompre avec les schémas qui se répètent dans sa vie et lui permet d’acquérir la conviction que ce n’est pas son ego qui régit son destin, mais le Soi.

C'est là, qu'il apprend que rien n'est jamais acquis avec les aléas du hasard et du destin dont il est la victime, ainsi que l'implacable logique suivant laquelle toutes les choses évoluent avec LA ROUE-DE-FORTUNE.

Suite à cette constatation et après avoir subi le cycle infernal de l'éternel recommencement, il apprend à canaliser ses énergies, à maîtriser et diriger ses forces instinctives et sa libido avec douceur et compassion. Il expérimente le pouvoir de l’intention, de l’énergie créatrice. Il possède suffisamment de Volonté, c'est-à-dire "de FORCE (11) psychique intérieure" pour finir la traversée du premier corridor initiatique, représentée par la 1ère colonne du temple du Tarot.

L’aspirant initié termine ainsi le 1er cycle et commence les ÉPREUVES avec LE PENDU (12) : Il entre à présent dans la phase passive de l’initiation qui requiert de sa part confiance et acceptation. Sa volonté personnelle est mise à l’épreuve. Il doit lâcher prise, mettre momentanément ses désirs et ses aspirations de côté pour se rendre réceptif et disponible à l’inconnu.

Afin de commencer de se prêter au processus alchimique de la transmutation, l’aspirant initié doit absolument réussir à "lâcher prise".

Arrive le moment fatidique de LA MORT (13), signifiée par l’ARCANE SANS NOM... Il s’agit ici, bien évidemment d’une mort allégorique, initiatique... Il traverse l’épreuve de la mort symbolique qui lui permet une profonde transformation : il meurt à l’individu créé de toutes pièces par l’éducation qu’il a reçue et les idéaux qu’on lui a inculqués. Il cesse de se construire à travers le regard de ses parents, de son entourage et de la société pour renaître à lui-même.

C’est ici la 1ère étape du processus alchimique de transmutation...

Le deuxième cycle est bien plus difficile et dangereux que le premier. Avec l’ARCANE SANS NOM, l’aspirant fait l'apprentissage de la mort physique pour apprendre à renaitre sous une autre forme spirituelle. Libéré de son corps et suite à la transformation qu'est la mort, il entame une période de lente mutation où il doit comprendre la vérité non pas telle qu'elle apparaît mais, dans son essence pure. Un immense sacrifice est nécessaire pour cela. À partir de cette opération alchimique mystique, l’initié est devenu la matière qui subira la métamorphose!

Cette renaissance amorce un nouvel équilibre. Il redécouvre avec un regard neuf son corps, ses énergies, ses dons, sa créativité. Il vit un moment de régénération et de purification au cours duquel il assimile ce qu’il a appris.

Une fois qu'il a compris le chemin qu'il doit prendre, il se prépare à la renaissance symbolique avec LA TEMPÉRANCE (14) qui se présente tel un « ange alchimiste », combinant les substances nécessaire à l’opération alchimique en cours...

Il fait ce travail avec son esprit, mais ce repos est de courte durée, car il se trouve vite confronté à la bassesse de ses instincts les plus vils avec LE DIABLE (15). Il débusque son tyran intérieur, alimenté par les refoulements, les complexes, les désirs et ambitions non assumés. Il mesure pleinement la dualité et la subjectivité sur lesquelles il a construit sa perception du monde et de lui-même. Mais il sera défié sévèrement pas son EGO, et vouloir éteindre ses pulsions c’est souvent comme jeter de l’huile sur le feu!

De fait, il devra apprendre à résister aux tentations comme celles de l'orgueil et de l'ambition démesurée qui sera punie par le châtiment divin. Il recommencera tout à nouveau, en faisant table rase sur son passé.

L’aspirant Initié, avec LE DIABLE, traverse l’ÉPREUVE qui en fait un véritable initié... C’est effectivement avec l’arcane du DIABLE qu’il termine son périple au sein des arcanes du 2ème septénaire. C’est dans cette portion obscure du tarot que s’égare la plupart des aspirants initiées... Et pour eux c’est ici que le tarot devient en quelque sorte : un jeu de serpents et d’échelles!

Mais, d’autres poursuivent leur route, car ils ont fait appel aux 4 Vertus : PRUDENCE, FORCE, JUSTICE ET TEMPÉRANCE.

Dans son égarement passager, il sera, donc, rappelé à l'ordre par LA MAISON-DIEU (16) : Cette prise de conscience vient frapper comme la foudre la tour illusoire de ses croyances et de sa suffisance. Il la quitte de son plein gré, plongeant en toute confiance vers le Réel.

C'est alors, qu'un guide apparaîtra sous la forme de L’ÉTOILE (17) qui lui permettra de commencer sa véritable construction et de naître ainsi enfin affranchi de toutes les vicissitudes du monde et des hommes. L’ÉTOILE est espoir, conviction et inspiration... Elle est un guide aussi au sens où elle est notre lumière intérieure... L’ÉTOILE intérieur qui nous guide. L’initié découvre alors la paix, la gratitude et la confiance que procure l’acceptation de « ce qui est ». Et aussi de « ce qu’il est »... Il goûte l’amour inconditionnel de l’existence, la beauté de la manifestation, la vérité de l’instant présent. Si L’ÉTOILE est une invitation à prendre contact avec soi, avec son ÉTOILE intérieur, c’est aussi une invitation à prendre avec l’environnement, avec la nature (LE MONDE), avec tout ce qui nous entoure, avec le cosmos, et donc, avec la création... L’ÉTOILE nous invite à entré en contact avec les forces de la création, avec les voix de l’astral, les inspirations qui nous viennent des étoiles... Nous rappelant du fait, que nous sommes nés des Étoiles et que nous nous trouvons au milieu du cosmos.

Par contre, un dernier avertissement sera cependant encore donné à l’initié par LA LUNE (18) avec le risque toujours présent de la mort spirituelle et de l'inconscient! Armé de cette profonde sérénité acquise avec L’ÉTOILE, avec LA LUNE, cette fois, il descend au plus intime de lui-même, dans les parties les plus reculées de son inconscient, pour nettoyer sa source intérieure polluée par les toxines émotionnelles accumulées dans le passé et le karmique. Il transmute ainsi les énergies psychiques souterraines de l’imaginaire, des rêves et des fantasmes en richesse et en créativité.

Ultime épreuve qu'il devra affronter et réussir pour mériter de se laisser réchauffer aux doux rayons du SOLEIL (19) et se régénérer, suite à une dernière épreuve celle du JUGEMENT (20) des hommes où il devra savoir assainir son monde intérieur et spirituel. Il pourra enfin savourer une victoire méritée et se complaire dans la plénitude avec LE MONDE (21).

Alors qu’il chemine sur la route lumineuse du SOLEIL, l’initié recueille les fruits de son travail d’introspection, de déconditionnement, de détachement et de nettoyage : il est littéralement illuminé par la lumière de la pleine conscience et de l’amour universel. Son lien de communication avec la Source, avec l’Unité, est restauré.

L’arcane du JUGEMENT marque l’avant dernière étape du processus de transmutation de l’initié. Il s’éveille, il sait enfin qui il est. Il sort du tombeau de l’inconscience, nu, tout neuf, car l’éveil, étant hors du temps, est toujours neuf. Il sait enfin, pourquoi la vie, pourquoi la mort... Il résout l’énigme de la Rota, qui est l’énigme des destinées...

Il sort du tombeau et renait enfin sous un nouveau jour, transformé, métaphoriquement sublimé en or philosophal, tel un être nouveau et accomplit devant l’infini de la création, devant la grandeur du mystère du MONDE !

Le centre de sa conscience n’est plus le moi, mais le Soi. Il a réalisé la totalité de lui-même ; il est à la fois individué et indifférencié, unique et universel.

L’homme enfin libéré de son état d’inconscience est symbolisé par l’arcane du MAT... Il a mit en échec son Ego... C’est alors : « Échec & Mat »!

L’initié. Devenu maître, revêt son vieil habit de saltimbanque, indice qu’il n’a pas quitté le monde manifesté mais qu’il en est pleinement acteur, avec pour seule possession dans son baluchon la connaissance de sa nature véritable.

Maintenant, LE MAT poursuit sa route, le plus humblement possible, faisant la sourde oreille aux vils commentaires qui le font désormais paraître aux yeux des gens pour un FOU...

LE MAT est également LE FOL ou LE FOU, parce que cet arcane évoque la folie contrôlée du chaman, la folle sagesse de celui qui connaît son être véritable et qui, sachant que tout est expérience, création et changement, est à la fois observateur et créateur sans limite de sa réalité.

LE MAT n’est pas une étape initiatique, c’est un niveau de conscience. C’est l’état d’"êtreté", la capacité à éprouver l’intensité existentielle et à vivre ici et maintenant. Il symbolise le Bouddha, la conscience éveillée, l’être véritable. Il ne peut être placé à un endroit précis dans le jeu, car il en est l’âme, l’intention, le créateur.

La Conscience n’est pas un but en soi. Elle est l’essence de l’être. Le but de l’initiation est simplement de la découvrir. Si l’évolution de l’individu vers cette connaissance répond à des cycles et s’inscrit dans la durée, l’être éveillé, lui, est simplement là, permanent et intemporel.

Par son appellation qui rappelle celle qu’on retrouve dans le jeu d’échecs, cet arcane indique le lâcher prise de l’ego...

Le roi est « échec & mat » quand il ne peut plus bouger sans être pris. Le roi, c’est l’ego qui règne sur la personnalité et se comporte en despote chez l’individu non éveillé.... Quand il est contraint de renoncer à son pouvoir, parce qu’il est "pris”, parce que la conscience vigilante s’est installée et repère toutes ses tentatives de domination, l’Être est libéré.

LE MAT représente ainsi le véritable lâcher prise, qui ne signifie pas la non-action et la passivité, mais l’abandon au flux de la vie et à l’essence (le Sens) de ce qui est. Il avance, il est en marche, il est au monde.

Sur la lame, un animal suit ses pas, mordillant son pantalon : l’homme réalisé ne renie pas son animalité (instincts et émotions) puisqu’elle est indissociable de son expérience d’être humain. Il l’a intégrée et il vit avec elle. Mais à la différence de l’homme endormi, il la maîtrise. Ce n’est plus l’animalité qui le dirige aveuglément. Elle est devenue une force créatrice qu’il sait utiliser avec sagesse ; il en a fait son alliée.

Conclusion :

Le Tarot, livre initiatique présenté comme un jeu, évoque l’aspect ludique de l’existence. Même à travers les épreuves et les grandes révélations, l’apprenti-sage doit se rappeler que rien n’est grave et ne jamais se prendre au sérieux. L’appel de la conscience éveillée est impétueux comme le feu du désir qui caractérise LE BATELEUR. Mais si celui-ci se crispe sur sa quête et en fait une affaire grave et personnelle, il en bloquera ou ralentira le processus. On ne peut atteindre l’éveil, puisqu’il échappe par nature à toute notion de devenir, mais simplement le laisser se vivre, se révéler à travers nous...

ARTICLES À VENIR :

OPTIQUE « ÉLÉMENTAIRE »

- Consécration d’un Tarot
- L’Accord des Cieux
- Comment questionner le Tarot
- Le Tarot et les Questions Sentimentales
- Qu’est ce que la Divination
- Le Don de Clairvoyance
- Le Tarot et les Questions d’Avenir
- L’Énigme des 3 Destinées
- Nostradamus, Prophéties et Tarot
- Le Tarot et la Fin du Monde 

OPTIQUE « THÉRAPEUTIQUE »

- Tarot et Cheminement Personnel
- Tarot et Méditation
- Tarot et Auto-Guérison
- Tarot et Guérison du Corps
- Tarot et Guérison de l’Âme
- Les 3 Corps (physique, astral, éthérique)
- Tarot et Chakras
- Les Pouvoirs des Pierres et le Tarot
- Les Pouvoirs des Plantes et le Tarot 

OPTIQUE « THAUMATURGIQUE »

- L’Allégorie du « Temple du Tarot »
- L’Allégorie des « 2 Colonnes »
- L’Allégorie « des Noces du Soleil et de la Lune »
- L’Allégorie du « Char Céleste »
- L’Allégorie de la « Roue »
- L’Allégorie de « L’Étoile »
- L’Allégorie des « Anges »
- Archétypes, Synchronicité et Inconscient Collectif
- Les Pouvoirs des « Amulettes et Talismans »
- Le Monde Vibratoire
- Les Vibrations des Arcanes
- Utilisation « Talismanique » du Tarot
- Méditation sur les Arcanes du Tarot
- Les Sciences Hermétiques
- Tarot et Correspondances Ésotériques
- Clefs Ésotériques du Tarot
- Tarot et Symbolisme
- Tarot et Mythologie
- Tarot et Numérologie
- Tarot et Astrologie
- Tarot et Magie 

OPTIQUE « INITIATIQUE »

- Tarot et Alchimie Mystique
- Les Noces Alchimique
- Le Processus de Transmutation
- Le « Grand-Œuvre »
- L’œuvre initiatique de Saint-Exupéry : "La Ligne de Force"
- L’œuvre initiatique de Maurice Maeterlinck : "Merveilles de la Création"
- L’œuvre initiatique de Léon Bloy : "Le Mystère de l'Être"
- L’œuvre initiatique de Goethe : Le Serpent Vert" et "Faust"
- Conte Initiatique : "Isabelle & l'Hermite"
- Les Dédales du Temple Tarot
- Symbolique Initiatique du Labyrinthe
- L’Accès au Divin
- L’Élévation de l’Âme
- La Voie des Mages

Etc... etc...

1 commentaire:

  1. je me permet de vous écrire pour vous propos un formidable marabout papa vaudou qui m a sauvé en me ramenant mon époux qui m a quitté depuis 3 ans. Il réalise les travaux comme : Voyance précise de détaillée pour le bien être de tous. Amour , mariage , examens , protection contre le danger ,problème de couple... Tout être humain mérite le bonheur, il faut savoir comment le trouver. Pas de problème sans solution Problème de famille Examens, Concours Desenvoutement Impuissance sexuelle Entreprise en difficulté Problème de Couple: infidélité ,amour... Protection contre les dangers Retour immédiat de l'être aimé, fidélité absolue entre époux, protection contre tous les dangers, dés envoûtement, maladies inconnues, problèmes familiaux, impuissance sexuelle, réussite aux examens, dans le travail et permis de conduire...
    Il peut vous aidez je vous assure tout il effectue des travaux payement apres satisfaction.
    contacter le sur le 00229 67 88 27 01 ou par email : puissantmarabout2014@outlook.fr ou par Skype: Hounon.amangnon

    RépondreSupprimer