mardi 1 janvier 2013

INITIATION À LA LECTURE DU TAROT


LA LECTURE DES ARCANES
DÉBUTER LA LECTURE DU TAROT AVEC DES TIRAGES SIMPLES...

En préambule et au risque de me répéter encore et encore, pour apprendre le langage symbolique du Tarot il est nécessaire de s'imprégner de chacun des 22 arcanes majeurs, afin de saisir leur message essentiel. Pour ce faire, il est conseillé d'étudier un arcane par jour, soit : de prendre le temps de détailler et analyser les symboles de l'image ainsi que du nombre de l'arcane, à partir de son nom. Le nom représente les base et structure concrètes, objectives, de la lecture subjective du symbolisme de l'arcane.

En effet, les symboles, ce qu'ils suscitent, sont perçus et traités de façon personnelle, selon la sensibilité, l'humeur, les croyances, les aprioris, les capacités intellectuelles et l'ouverture d'esprit de chacun et du moment ; alors que le nom reste collectif, rationnel et permanent.

Il est également nécessaire d'avoir intégré une vue d'ensemble des arcanes, des 22 arcanes majeurs et des 56 arcanes mineurs. Pour ce faire, il est utile de se rappeler que les 56 arcanes mineurs se répartissent en quatre séries de 14 arcanes, et les 22 arcanes majeurs se répartissent dans cinq familles, selon leurs dénominations.

Présentation de deux tirages...

Au préalable, il est important de définir le contexte, en précisant la situation sur laquelle va porter le tirage. De cette situation, que cherche-t-on à savoir ?

Il est utile de définir une question portant sur ce que l'on cherche à savoir, à voir, à comprendre de la situation. La question doit être le plus ouverte possible. Par exemple : comment faire pour..., ou alors qu'est-ce qui pourrait m'aider à ..., ou encore comment comprendre cela, etc... (Je reviendrai sur la question de l'"importance de la question").

Ensuite, une fois la situation exposée et la question définie, je conseille de se mettre dans un état méditatif, le temps du tirage de cartes. À chacun sa méthode pour se détendre. Il n'est pas nécessaire d'atteindre un "état second"... Pour le moins, installez-vous confortablement et respirez profondément trois fois. Efforcez-vous à ne rester accroché sur aucune pensée ou idée et sentiment. Faites le vide. Préparez-vous à votre façon, afin de vous rendre le plus réceptif possible, afin de maintenir une attention mentale ouverte à l'inattendu.

Pendant la respiration, vous pouvez mélanger les cartes. Efforcez-vous à maintenir votre pensée sur les situations et question évoquées.

Ensuite, étalez les cartes de dos (faces cachées) et tirez, au hasard, le nombre de cartes nécessaires pour le tirage.

Tirage à 2 cartes : le pour et le contre :

Exemples de questions pour ce tirage : ferais-je bien d'accepter cette proposition ? Ou alors, est-ce une bonne idée de ... ? Etc...

Tirez 2 cartes que vous placez côte à côte, pour l'instant encore retournées.

Concernant les emplacements, la carte se présentant sur la gauche va indiquer l'aspect conscientisé de la situation évoquée, et la carte se présentant à droite va indiquer l'aspect imprévu. Pour le dire autrement, la place de gauche signale ce qu'il en est de la situation, et la place de droite signale ce qui risque de se produire.

La maison de gauche exprime la motivation consciente. La maison de droite exprime les effets, espérés ou inattendus, soit : la conséquence. La conséquence est due, en partie, aux motivations inconscientes de la personne qui consulte les cartes. Et la conséquence découle, pour l'autre partie, de la Providence, de l'action de lois et volontés supérieures (cosmiques).

Dès lors, il s'agit de déterminer le pour et le contre d'après ces données. En effet, la maison de gauche ne représente pas forcément le positif, ce qui serait approprié ; comme la maison de droite ne représente pas forcément ce qui est négatif, ce qui serait inapproprié.

La tendance positive ou négative reste à déterminer d'après les arcanes sortis, selon comment ils se présentent dans leurs maisons, et d'après le face à face des 2 arcanes (sont-ils en harmonie, en complémentarité, ou semblent-ils en conflit, en opposition, ou autres).

Tirage à 3 cartes : la vue d'ensemble :

Tirez 3 cartes que vous placez côte à côte.

La place à gauche est la maison du passé. Cette maison renseigne sur les origines, la cause, la référence (en rapport avec la question préalable au tirage).

La place au centre est la maison du présent. Cette maison renseigne sur l'état actuel de la situation ; sur ce qui est perçu et mobilisé ; sur la position adoptée.

La place à droite est la maison du futur. Cette maison renseigne sur le devenir, sur les conséquences ou effets, sur ce qui risque de se produire ; ou sur ce qui bloque (obstacles extérieurs ou freins intérieurs).

Ce tirage convient pour toute question. Il a l'avantage d'offrir un aperçu global de la situation. C'est un tirage à la fois simple et à la fois complet.

IMPORTANCE DE LA QUESTION...


Effectuer un tirage de Tarot sans une idée préalable du motif du tirage engendre une lecture vague dont le contexte restera difficile à situer et l'interprétation se révélera des plus hasardeuses ; c'est pourquoi, avant d'entreprendre un tirage, il est important de définir la raison, soit : de préciser la situation sur laquelle va porter le tirage et, si possible, de formuler une question claire, précise et ouverte concernant ce qu'on cherche à savoir. Il faut se demander ce qu'on cherche à comprendre ou à développer ou à analyser. Lorsqu'on se place devant un miroir, c'est pour y voir quelque chose de précis, on y va avec une idée en tête comme "pour regarder comment je suis coiffé, pour regarder comment je me présente dans ce pantalon,  si j'ai bien ajuster mon foulard, etc..." Les arcanes du Tarot représentent un support de projections, ils agissent comme un miroir.

James Redfield a écrit : "Le problème dans la vie n'est pas de trouver les réponses, c'est de poser les bonnes questions. Si la question est bien posée, elle trouve toujours sa réponse."

Une question procure un cadre pour la lecture de cartes. Ce cadre permet de ne pas s'éparpiller dans les suppositions et autres subjectivités produites par notre imagination, nos présupposés, etc...

Une question "ouverte" permet de recevoir des informations ; et du traitement de ces informations se dégage une réponse.

Une question "fermée" ne permet que peu de développement. Une question fermée est une question dont la réponse se résume par une affirmation ou une négation. Exemples de question fermée : vais-je trouver du travail ? ou alors serais-je en couple cette année ? Ces questions ne débouchent que sur un "oui" ou un "non", or aucun arcane du Tarot ne répond aussi catégoriquement, et aucun arcane n'est positif ou négatif, chaque arcane exprime du positif et du négatif.

Exemples de question ouverte : quelles sont mes atouts et probabilités de réussir cet examen ? ou bien quels sont mes motivations et intérêts à postuler pour ce poste de travail ?

Une lecture de cartes s'effectue à partir et en fonction des situations et question préalablement définies. Plus la question est précisément définie, plus clairement apparaît la réponse.

L'interprétation de chaque arcane est à relier avec la question ; ainsi, un arcane peut apparaître positif par rapport à une question, alors que dans un autre tirage, le même arcane peut sembler dérangeant.

Il existe plusieurs sortes de tirages, comme le tirage effectué avec un seul arcane ou le tirage avec deux arcanes ou trois, ou plus. De la question préalablement définie dépend le choix du tirage à effectuer.


LA QUÊTE DE L'ÊTRE, LES VOIES D'ÉVOLUTION ET LE TAROT

En préambule à cet exposé, je rappelle la philosophie bouddhiste qui part du principe que chaque humain recherche et fait son possible pour trouver son bonheur. Du brigand à l’avocat, - au docteur, à l’ouvrier, au commerçant, au policier, à l’artisan, au moine, à la mère au foyer, au drogué, au politicien, à l'itinérant, etc..., chacun fait de son mieux durant son existence pour se faire une place au soleil, en se débattant avec ce qu’il possède notamment comme possibilités (physiques et cognitives), finances, savoirs, statut social, etc...

Les voies que parcourent les humains pour mener à bien leur quête de bonheur sont innombrables. Cependant, de cette multitude de voies paraissent se dégager trois voies principales, qui peuvent être définies de la sorte :

1) La voie du pouvoir ;
2) La voie scientifique ou de la connaissance ;
3) La voie de l’amour.

Il est dit qu’il y a moyen de suivre une autre voie, moins balisée que les trois précédentes :

4) la "multi-voie", c’est-à-dire un cheminement empruntant à volonté, selon les circonstances et les besoins, les trois voies précédemment citées. G. I. Gurdjieff a nommé cette quatrième voie : "la voie de l’homme rusé".

Définition des diverses voies d’évolution :

1) La voie du pouvoir procure une jouissance à se sentir puissant et supérieur aux autres. Les personnes voguant dans cette voie, ou l’une de ses ramifications, ressentent un attrait aigu pour les plaisirs des sens. Elles sont en quête de satisfactions immédiates et se retrouvent sous l’emprise des besoins du corps physique et du monde matériel. Nous trouvons dans cette catégorie les sportifs, les mannequins, les stars, les personnes puissantes de part leur statut social ou leur fortune, les politiques, les patrons, etc...

2) La quête scientifique ou de la connaissance procure une jouissance intellectuelle, mentale. Les personnes empruntant cette voie recherchent les plaisirs suscités par les savoirs. Elles ressentent un attrait aigu pour les études, les recherches et théories scientifiques, la théologie, les connaissances mystiques et ésotériques, etc. Nous trouvons dans cette catégorie des ingénieurs, des docteurs, des juges ou avocats, des enseignants et autres intellectuels.

3) La voie de l’amour procure une jouissance émotionnelle, éprouvée au travers du relationnel. Les personnes suivant cette voie sont attirées par la qualité et l’intensité des liaisons, ainsi que par l’esthétisme et l’art. Elles recherchent les plaisirs des émotions transcendantes et du sentiment partagé. Nous trouvons dans cette catégorie des artistes, des travailleurs sociaux et infirmiers, des voyageurs, des missionnaires et bénévoles, des moines, etc. C’est la voie que suivent les personnes capables d’abnégation.

4) La "multivoie" procure une jouissance éprouvée face à la nouveauté. Les personnes suivant cette non voie ressentent un attrait marqué pour à peu près tout, tous les nouveaux défis, plaisirs, savoirs, etc. Ces personnes recherchent le dépassement de soi et de leur condition de vie. On retrouve dans cette catégorie des personnes particulièrement intuitives, des opportunistes, des créateurs inspirés, des aventuriers, etc...

L’histoire de Siddhârta me semble un bon exemple du cheminement par la quatrième voie : Siddhârta est l’enfant d’une famille riche et influente, il naît ainsi dans le fleuve du pouvoir. Adolescent, il décide d’aller voir le monde ; il bifurque alors complètement pour se diriger vers la voie de la connaissance. Tout au long de son périple, il se confronte à divers ressentis et sentiments ; il éprouve finalement, la voie de l’amour.

Écœuré par ce qu’il a vu du monde des humains, il s’arrête et médite. Il apprend à se maîtriser (sublimation des pulsions et du désir de pouvoir), il purifie son cœur (sublimation des émotions et du sentiment) et il élève les vibrations de son mental (développement de l’esprit objectif). Siddhârta emprunte de la sorte les trois voies, avant de parvenir à l’éveil aux consciences et raisons supérieures du Bouddha.

La Vie du Bouddha Siddharta Gautama

Les arcanes composant la famille des "Résultats et Conséquences" du Tarot paraissent représenter des seuils ou aboutissements reliés aux trois voies, entre autre :

1) LE CHARIOT peut figurer ce qui est éprouvé durant la quête du pouvoir. L’image de cet arcane montre un individu couronné (tel un prince) qui possède un char, qui porte de beaux vêtements, qui tient le spectre du pouvoir, etc...

2) LA MAISON-DIEU peut représenter ce qui est éprouvé lors d’une révélation, durant la quête de la connaissance. L’image de cet arcane représente une flamme céleste frappant une tour, tel un coup de foudre, ce qui peut symboliser une prise de conscience et une compréhension subites. Sur le sol, près de la tour, se trouvent les pierres de la sagesse et de la folie.

3) LE JUGEMENT peut représenter ce qui est éprouvé durant la quête de l’amour. L’image de cet arcane représente une sorte de communion entre trois individus et un ange. Deux des êtres, de sexe différent et d’âge mûr, semblent bénir un troisième être, plus jeune, qui émerge d'une fosse ; les antagonismes (forces mâle et femelle) sont réunis et rendus créateurs, régénérateurs. Et alors, un ange apparaît pour délivrer, en musique, ce qui semble être un message… L’émotion ressentie par chacun paraît être particulièrement intense (en s’imaginant en situation, comme présentée sur l’image, et en se visualisant à la place de chaque personnage).

DESTIN & DESTINÉES


Consulter le Tarot relie, d’une façon ou d’une autre, au destin et surtout, à notre destinée. Je distingue le destin de la destinée.

Le destin, c'est "quelque chose" qui nous dépasse, un Plan de Dieu, le Karma, ou tout simplement un processus naturel d'évolution dont des aspects restent inaccessibles à l'entendement humain. C'est la trame de fond du fond des choses ; c'est le mystère de la vie des êtres animés et de son évolution.

À ce niveau, nous n'avons pas de choix à faire...

La destinée est le fond d'une forme. La forme c'est l'existence. Sans existence, pas de destinée. Alors que le destin poursuit son œuvre à l’échelle cosmique. Notre existence est formée et s'oriente selon les choix que nous faisons constamment, et par moments automatiquement (soit, sans réfléchir). Nos choix agissent sur notre destinée. Un seul choix peut modifier radicalement une existence.

Et qui sait si, en devenant maître de sa destinée, on n’apprend pas à influer sur le destin ?

L'arcane majeur du Tarot nommé la Roue de Fortune illustre plutôt la destinée que le destin. En effet, la roue (sur le dessin) a une manivelle, c'est-à-dire qu'il y a moyen de la faire tourner à son gré. La manivelle est blanche, vierge symboliquement, couleur ayant besoin d'être comblée. Les couleurs agissent sur les émotions. La manivelle blanche signale une absence ou toutes les émotions en fusion. Pour pousser le raisonnement, une émotion, qui est représentée graphiquement par une couleur, pourrait agir sur la roue de la destinée, selon le symbolisme que je perçois dans le Tarot.

Apprendre à être maître de soi, de sa pensée, de ses réactions émotives et de ses pulsions, apprend à devenir maître de sa destinée. Plus on a conscience de son fonctionnement en ce monde, plus nos choix et décisions deviennent lucides, appropriées, justes. Nous devenons de la sorte auteur et acteur de notre destinée soit, responsable de notre existence et de notre bonheur, comme de celui de nos proches.

Élargir la conscience permet de faire de bons choix, choix qui forment une destinée désirée et qui ouvrent à la perception de l'infiniment grand destin.

En conclusion, on ne choisit pas tout durant notre existence, il y a des phénomènes qu'il nous faut accepter tels quels. Mais il est important d'apprendre à affûter la lame de son esprit, afin de percevoir les phénomènes sur lesquels nous pouvons agir, et pour faire les bons choix.

1 commentaire:

  1. Tarot reading has become one of the best form of astrological methods in the world. It has proven to be very true and accurate than other types of reading.

    RépondreSupprimer