mercredi 27 mars 2013

LES TAROTS DITS « ÉGYPTIENS »


Il existe un grand éventail de tarots créés avec des motifs égyptiens antiques, né de l’égyptomanie, plutôt que de l’égyptologie. 

Ces nouvelles versions de Tarots non conventionnels, ont été beaucoup inspirées par les ouvrages de Court de Gebelin et Etteilla... La publication du premier jeu d’Etteilla en 1789 est le coup d’envoi. Il devient en vogue surtout à partir de 1826 quand l’éditeur Pierre Mongie republie le jeu...

Pour ce qui est des illustrations, symboles et motifs "égyptiens" à proprement parlé, ce seront les prototypes des tarots dessinés par Paul Christian et R. Falconnier qui deviendrons les modèles de références, pour beaucoup de tarots qui seront réalisés par la suite... 

En ce qui a trait au style purement "égyptien", du côté des illustrations, ont doit donc cette innovation à un dénommé Paul Christian, de son vrai nom Jean-Baptiste Pitois, qui écrira quelques ouvrages traitant de magie et d’ésotérisme à tendances égyptiennes et gnostiques. Entre autre deux ouvrages qui marqueront l’histoire des tarots. 

Le premier ouvrage de Paul Christian, "L’homme rouge des Tuileries" parut en 1863, était illustré avec le Tarot Belline, un tarot créé par le Mage Edmond (Edmond Billaudot 1829-1881 : considéré par Melle Lenormand comme étant son successeur). 

Le Tarot dessiné par le Mage Edmond intègre le premier jeu d’Etteilla et lui fait correspondre les lames du tarot de Marseille. Les descriptions qui sont attribuées aux lames proviennent du livre de Paul Christian. De plus, une correspondance est réalisée avec l’alphabet hébreu. (Le tarot du Mage Edmond sera publié en 1966 par Grimaud sous le nom de "Grand Tarot Belline"). 

Les 22 arcanes majeurs du Tarot Belline furent donc utilisé par Paul Christian pour illustré son ouvrage : « L’Homme Rouge des Tuileries ». Et c’est alors sans doute l’occasion pour Paul Christian d’approfondir ses connaissances au sujet des « origines » des tarots.

Pour jeter un coup d’œil sur le tarot de Paul Christian tiré de l’ouvrage « L’Homme Rouge des Tuileries » cliquez ici : (cliquez sur le livre)
(« L’Homme Rouge des Tuileries » a été réédité en 1977 par les Éditions Guy Tredaniel).

Le Tarot de Paul Christian

"Histoire et Pratique de la Magie" de P. Christian

The Tarot Of Paul Christian 1870

En 1870, il récidive et publie : « Histoire et Pratique de la Magie ». L'édition originale française, « Histoire de la magie, du monde surnaturel et de la fatalité à Travers Les Temps et Les Peuples », a été publié en 1870.

Cette fois, il illustre lui-même son livre, avec des arcanes complètement converties, complètement repensée et redessinées. Aussi, cette fois, il révise les définitions qui se rapportent à chacun des arcanes... Dans ce livre pour la première fois les 78 arcanes sont décrits selon les symboliques de l’antique Égypte et de mystique gnostique... ces descriptions n’ont plus rien à voir vraiment avec celles que l’auteur nous avait proposé dans son ouvrage précédant ayant abordé les tarots. Cette fois, catégoriquement, les illustrations comme les commentaires et descriptions sont tous en rapport avec un prétendu ésotérisme se rapportant à l’ancien Égypte.

Il semble que ce livre soit aussi le premier à utiliser le terme "Arcane" quand il s’agit de désigner les lames du tarot. Par contre jamais le terme "tarot" n’est utilisé. On y fait seulement références aux "arcanes majeurs" et "arcanes mineurs".

Pour jeter un coup d’œil sur le tarot de Paul Christian tiré de l’ouvrage « Histoire et Pratique de la Magie » (« Histoire de la Magie, du monde surnaturel et de la fatalité à travers Les Temps et Les Peuples ») cliquez ici : (cliquez sur le livre)

Les livres de Paul Christian sont publiés sous le nom de "P. Christian", c'est pourquoi on retrouve sur de nombreux sites : le nom de "Pierre" Christian, plutôt que "Paul".

Le Tarot « Falconnier/Wegener », (1896)


Le Premier modèle égyptien de 78 lames, complété, en version monochrome... Ce premier « Tarot Égyptien » est basé sur les informations et les images égyptianisés recueillies dans les ouvrages de Paul Christian.

Ici, les arcanes ont été conçus par R. Falconnier et réalisés par l’artiste Otto Wegener en 1896, et paraissent une première fois dans le livre de Falconnier : « Les XXII Lames Hermétiques du Tarot Divinatoire – Exactement reconstituées d’après les textes sacrés et selon la tradition des Mages de l’ancien Égypte ». Les dessins des arcanes seront par la suite identifiés pour avoir été fait à partir des "dessins originaux du Comte Saint-Germain".

Vous pouvez consulter : "LES XXII LAMES HERMÉTIQUES DU TAROT DIVINATOIRE", R. Falconnier, 1896 (en cliquant sur le titre).

Le Tarot de CC Zain


Les Dessins des Arcanes du Tarot de Paul Christian se retrouvent en 1901 dans l’ouvrage « Astrologie Pratique », Une méthode simple de Casting Horoscope - faciles à comprendre, par le comte de Saint-Germain. (D'abord publié en 1901 à Chicago, il est probablement le premier livre américain contenant des images du Tarot. "Comte de Saint-Germain» est le nom de plume d'Edgar de Valcourt et le Vermont).

C’est l’année où cette version du tarot devient la référence pour "Le Tarot de CC Zain".

Plus correctement appelé "The Brotherhood of Light Tarot", ce tarot a été développé par un occultiste et astrologue américaine, Elbert Benjamine (aka CC Zain, 1881 - 1951), fondateur de la L'Église de la Lumière.

Decker et Dummett dans « A History of Occult Tarot » rapportent que « les Leçons de Zain 22 à 33 », formant un cours d'étude sur le Tarot, ont été initialement commencées à être publiées à partir de 1918 (en tant que documents réservés à son école). Au début l'Église de la Lumière utilisait une copie du tarot de Paul Christian en noir et blanc. Les illustrations des arcanes majeurs avaient apparemment été prises dans l’ouvrage « Astrologie Pratique », prétendument écrit par le Comte de Saint-Germain (illustrations de Saint-Germain) tandis que les mineurs étaient des images originales. Cette nouvelle conception du Tarot fut le premier Tarot dit de la « Fraternité de la Lumière ».

En 1927, toujours selon Decker et Dummett, CC Zain publie un recueil de ses leçons 22 à 33 sur le Tarot en tant livre, sous le titre « Sacred Tarot », évidemment illustré des cartes du nouveau "Tarot de la Fraternité de la Lumière" version noir et blanc.

En début des années 1930 les arcanes majeurs sont redessinés sous la direction de Zain par l’artiste Gloria Beresford suivi la tradition Saint-Germain/Wegener, bien que dans certains cas (comme pour l’Arcane IX), les chiffres entiers ou des détails importants changé notablement.

Jusqu’ici le "Tarot de la Fraternité de la Lumière" avait seulement servit à illustrer des ouvrages... C’est seulement vers 1960 que L'Église de la Lumière publiera une version de son tarot, sous le nom de « Tarot de Zain » (en un jeu de 78 cartes complet – version monochrome).

Dans l'édition révisée (1994) du Tarot Sacré toutes les majors ont été redessinées une fois par Stephanie Chen. Certains d'entre eux (IX, XV, XX) étaient considérablement changé et maintenant plus regardé comme BOL I. Cette conception est, dans nos conditions, BOL III.

Le Tarot de Papus


En 1909 c’est au tour de l’occultiste Papus et de son complice Goulinat de s’attaquer à la conception d’un « Tarot Égyptien ». Le Tarot est conçu à partir des illustrations du Tarot de Paul Christian, tel que décrit dans son ouvrage « Histoire de la magie, du monde surnaturel et de la fatalité », mais il ya beaucoup de modifications et d’ajouts qui seront apportés.

Papus utilisera ces nouvelles illustrations, hautes en couleurs, pour créer enfin son Tarot Personnel et aussi pour illustrer la deuxième édition de son ouvrage « Le Tarot des Bohémiens » (1910).

Ce tarot Papus/Goulinat deviendra vite très populaire, fascinera et inspirera plusieurs ésotéristes qui suivront...

TAROTS AVEC THÈMES ÉGYPTIENS
(pour voir les images : cliquez sur les noms des tarots)


- Tarot Égyptiens Alasia, par Silvana Alasia
Tarot Égyptien (Fournier édition) par Esther Casla (publié par Fournier)
Tarot Egipcio Adivinatorio, alias "Egipcios Comas Tarot" (par Margarita A Moscardo et Jordi Bernaus)

Tarot Falconnier version AGM Müller
Tarot basés ou inspiré directement du "Tarot Falconnier/Wegener" et des dessins du Comte de Saint-Germain





Il s'agit d’un tarot inspiré du tarot qui figure dans l’ouvrage de Falconnier « Les XXII Lames Hermétiques du Tarot Divinatoire ». 

Les arcanes du « Tarot Egipicios Kier » ont été misent au point en 1970 par un groupe de gnostiques versé dans l’ésotérisme égyptien (sans doute en rapport avec le Mouvement Gnostique Contemporain de Samuel Aun Woer). Les illustrations sont enfin conçues en 1985 par l’artiste Mikis Zêdka, puis par la suite, souvent révisées et modifiées par ses créateurs, qui en ont souvent changé les coloris. 

Le Kier Egipcios a été le premier Tarot dit "égyptien" à comporté d’arcanes mineurs illustrées de scènes de la même manière que le sont les arcanes majeurs, et le jeu ici se présente comme une suite ininterrompues de 78 arcanes... Évitant de ce fait, la division habituelle des 4 couleurs référées aux 4 éléments... Ici les arcanes mineurs procèdent en une séquence semblable à celle utilisé par Etteilla et d’une certaine manière, les significations des lames et leurs noms correspondent à celle du Tarot Égyptien à 78 lames d’Etteilla. Une des différences, entre autre, c’est que le l’arcane du Fou dans le Kier Egipicios, est numéroté "0/78", tandis que dans le Grand Etteilla il est numéroté "22". 

LES TAROTS DIT : ETTEILLA I, II ou III



Etteilla I, II et III

Principalement les jeux dit « d’Etteilla » sont : « Le Petit Etteilla » (32 cartes) et « Le Grand Etteilla »  (78 cartes). Les autres jeux sont tous des jeux conçus à partir de ces deux jeux. 

Leurs succès s’expliquent sans doute par les légendes inscrites en français sur les lames ce qui facilite l'interprétation. « Le Petit Etteilla » jeu très ancien, était également utilisé par les bohémiens avant qu’Etteilla en fasse son jeu et qu’il y apporte des modifications. Quant au « Grand Etteilla », il aura fallu 30 ans de recherches acharnées pour arriver à la réalisation de ce jeu, basé sur Le Petit Etteilla, les jeux bohémiens, le Tarocchi Mantegna et le Tarot de Marseille. 


Grand Etteilla : Tarot Égyptien, version originale de 1850, d'un cartier inconnu en Allemagne

Fruit de longues et patientes recherches en sciences ésotériques, "le Grand Etteilla" est proposé comme outil initiatique et jeu divinatoire. Il jouit encore de nos jours d'une popularité telle qu'elle ne se peut comparer qu'à celle du Tarot de Marseille, dont par ailleurs il s'inspire beaucoup. Mais il faut ici entendre « une inspiration qui invite à tout refaire ». 

Etteilla fut en effet porté par une sorte de vision mystique, plus que vraiment appuyée par de solides connaissances... 

Même s'il comporte, comme son illustre ancêtre de 78 arcanes, à aucun moment il ne copie ou ne cherche à faire hommage au Tarot de Marseille. Ici Etteilla a l’intention de tout réinterpréter, le tarot, son origine et les traditions qui y sont vraiment rattachés. 

D’un autre point de vue, l'instrument divinatoire qu'il nous a légué est véritablement unique en son genre! 

À propos des divers tarots qu’on réfère à Etteilla, passé voir cette page :

VOICI QUELQUES TAROTS DIT « D’ETTEILLA » 

Livre de Thoth - Tarot Etteila (Lo Scarabeo reproduction du "Tarot Égyptien : Grand Jeu de l'Oracle des Dames")

Jeu de la Princesse :


Le Jeu de la princesse Tarot est attribué à Lorambert et est apparu vers 1843. Cette plate-forme conserve la structure de Grand Etteilla I, mais (contrairement à la Grande-je Etteilla, II et III) utilise antique illustration motif égyptien.


D’Autres Tarots basés sur les Jeux "Etteilla"

« Le Tarot Cagliostro » a été d'abord publié en 1912 par Modiano, un fabricant dans Trieste en Italie sous le nom de « Il Destino Svelato dal Tarocco ». En 1981, Modiano a créé une nouvelle version anglaise, et l'a nommé d’après le « Compte Allessandro Cagliostro », ce guérisseur et clairvoyant européen du 18ème siècle qui aurait fondé le Rite égyptien de la Franc-maçonnerie. Il devient « Le Tarot de Cagliostro ». 

L'artiste original était Bruno Sigon, un employé de Modiano. Il a basé beaucoup de ses conceptions sur les illustrations de Gabriel Boulinat trouvées dans le livre de Papus "Le Tarot Divinatoire".

4 commentaires:

  1. le tarot "haut en couleurs" de papus est du au trait et à la palette de o.stéphane , babouin des îles !

    RépondreSupprimer
  2. un livre abouti sur le tarot s'appelle "le verbe du tarot" publié chez bussière à paris .

    RépondreSupprimer
  3. je me permet de vous écrire pour vous propos un formidable marabout papa vaudou qui m a sauvé en me ramenant mon époux qui m a quitté depuis 3 ans. Il réalise les travaux comme : Voyance précise de détaillée pour le bien être de tous. Amour , mariage , examens , protection contre le danger ,problème de couple... Tout être humain mérite le bonheur, il faut savoir comment le trouver. Pas de problème sans solution Problème de famille Examens, Concours Desenvoutement Impuissance sexuelle Entreprise en difficulté Problème de Couple: infidélité ,amour... Protection contre les dangers Retour immédiat de l'être aimé, fidélité absolue entre époux, protection contre tous les dangers, dés envoûtement, maladies inconnues, problèmes familiaux, impuissance sexuelle, réussite aux examens, dans le travail et permis de conduire...
    Il peut vous aidez je vous assure tout il effectue des travaux payement apres satisfaction.
    contacter le sur le 00229 67 88 27 01 ou par email : puissantmarabout2014@outlook.fr ou par Skype: Hounon.amangnon

    RépondreSupprimer
  4. Etteilla ou Manière de se recréer avec un jeu de cartes" Il créa aussi une école de magie pour laquelle il donnait des cours gratuits.

    Pour plus d'informations : http://www.guide-voyancegratuite.fr/voyance.php

    RépondreSupprimer