dimanche 28 avril 2013

LE TAROT DE NICOLAS CONVER (1760)


Nicolas Conver était un maître cartier marseillais héritier de la tradition. Il est connu aujourd’hui pour le tarot qu’il réalisa en 1760, un tarot qu’il signa de son nom sur le deux de denier. Ce tarot de Marseille est devenu peu à peu une référence dans le domaine des tarots, et il fut reconnu longtemps pour être le plus authentique "Tarot de Marseille".

De nos jours, les recherches au sujet des origines énigmatiques des tarots nous fait découvrir que le Tarot de Conver n’était pas le seul tarot de Marseille, et surtout, s’il est devenu la référence, il doit quand-même beaucoup aux tarots qui l’ont précédés, entre autre ceux de : Pierre Madenié (Dijon, 1709), François Chosson (Marseille, 1736), Claude Burdel (Fribourg, 1745)...

Le tarot original conçu par Nicolas Conver et ses descendants fut diffusé à partir de Marseille durant plus de cent ans, ce qui est un record de longévité en termes d’édition. La mise en couleur au pochoir compte six teintes (sans compter le trait noir). Le trait noir imprimé par procédé xylographique à partir d’un moule en bois de poirier, n’a jamais été changé jusqu’en 1880. C’est donc certainement le tarot ancien qui fut le plus imprimé de tous...

En 1880, avec l’arrivée de l’industrialisation et des nouveaux procédés d’impression, il fut encore produit mais avec un jeu de couleur totalement différent et simplifié, adapté aux machines de cette époque. (Pour en savoir plus à propos des couleurs du tarot de Nicolas Conver.)

Cinquante ans plus tard, c’est en s’inspirant de cette édition qu’un certain Paul Marteau, alors dirigeant de l’entreprise Grimaud, dessina ce qui devait devenir le plus célèbre tarot de Marseille. Ce modèle a fait l’objet de dizaines d’éditions variant en motif de dos de carte, en format et en épaisseur. L’Ancien Tarot de Marseille publié depuis 1930 à des millions d’exemplaires dans le monde est encore édité aujourd’hui par Grimaud/France Cartes.

Évidemment, le spécimen créé par Nicolas Conver a servit de modèle pour de nombreux tarots qui suivront après lui ; et de fait, les tarots de Marseille "de Conver" (ou basés sur le Conver) deviendrons les plus diffusés. Mais surtout si le Conver a connu tant de popularité et qu’il est au centre de tant de débats au sujet du Tarot de Marseille idéal et conforme, c’est en raison de la large diffusion de la version conçu par Paul Marteau publié en 1930,  et qui est devenu le tarot le plus en circulation... Or, il fut un temps où la plupart des gens intéressés au tarot se sont muni d’un Tarot de Marseille de Paul Marteau et c’est avec ce jeu qu’ils ont été initiés à l’univers du tarot.

C’est pourquoi certains collectionneurs et historiens, ayant souvent commencé leur périple de tarologue avec le Paul Marteau et, cherchant à remonter aux origines, aboutissent au tarot original de Nicolas Conver (cf : version Héron), et enfin, remonte jusqu’au Madenié, au Dodal, jusqu’à Noblet et Viéville, etc.... C’est le chemin que j’ai suivi moi-même, et qui m’a naturellement amené à tenter de retrouver le tarot "originel".

Au lieu de trouver le secret des origines, j’ai trouvé au hasard de mes recherches, le "Tarot Maître", qui fut apparemment le modèle pour le tarot de Nicolas Conver mais aussi le modèle pour la grande majorité des tarots conçus entre 1710 et 1760. (Ce fut les années où la plupart des imprimeurs publieront leur version du tarot...). Or, a ce jour, ce qui n’a pas encore été dit au sujet des origines secrètes des tarots, c’est qu’il y avait un "Tarot Maître". Et ce tarot fut "le" modèle consacré.

C’est seulement à partir des années ’80, sans doute grâce à l’apport de l’internet (qui donne accès à tout un éventail de documents et d’archives) que de plus en plus de gens se sont intéressé aux origines du tarot et se sont tout à coup attardé au sujet de la "conformité" ou "non-conformité" des tarots. À partir des années ’80 aussi, on verra le nombre de tarots publiés augmenter, et de plus en plus de version du tarot de Marseille ou de tarots se prétendant "le plus authentique" feront leur apparition sur le marché...

Les assidues recherches des tarologues concernant l’authenticité des tarots nous a amené à mieux comprendre l’évolution des tarots au cours de leur lente évolution. Ces recherches nous ont amené à connaître mieux les pionniers du tarot de Marseille, comme Jacques Vieville, Jean Noblet, Jean Dodal, Jean-Pierre Payen, Nicolas Bodet, Van den Borre... Et enfin de nos jours, on comprend mieux que le tarot de Nicolas Conver n’est pas le premier tarot de Marseille et serait plutôt le résultat de l’évolution des tarots, la somme du savoir-faire des cartiers marseillais, une synthèse des tarots les mieux accomplis...

LES TAROTS DE CONVER dits « AUTHENTIQUES »

« Tarot de Marseille » Conver 1760 authentique Héron


Détail du bateleur de Nicolas Conver

Les Éditions Héron, offrent une reproduction, prétendument "copie-conforme" du Tarot Conver selon la version archivée et conservé à la Bibliothèque Nationale de Paris.

Pour ceux qui sont à la recherche de l’authenticité et de la conformité à tout prix, ce tarot est peut-être le tarot à acquérir. Évidemment, malgré la qualité de la reproduction des images, cette version du tarot de Nicolas Conver est plutôt fade. Les illustrations avec le temps ont perdue de leur expressivité. Les couleurs se sont altérées, les traits sont corrodés à cause de l’usure du temps. Mais cela donne un certain style aux cartes...


Il apparaît aussi que la dimension des lames a été réajustée par rapport à la taille originale, donc il ne s’agirait pas tout à fait d’une "copie-conforme". De plus, précisons que cette édition a été retouchée par l’éditeur, car la plupart des visages non-peints sur l’original ont été teintés en rose, probablement pour obtenir un graphisme moins "perturbant" pour le client non initié qui pourrait trouver que les visages blancs sont macabres. Le tarot est quand même très intéressant pour l'étude du tarot de Conver, pour le l'authenticité du style et son aspect antique plaira sans doute à certains.... Il est seulement regrettable que les arcanes soient imprimés sur des lames aussi minces, et de dimension non conforme. Cette version du Conver 1760 est à retravailler, et souhaitons qu'une véritable copie-conforme, ou copie restaurée verra enfin le jour!... Pour ce qui est de la version proposée par Héron, il s'agit des seuls exemplaires d'un tarot Conver réaliser en 1760... 

« Ancien Tarot Marseillais » Conver, Lo Scarabéo


Détail du bateleur de Nicolas Conver

Les Éditions Lo Sacrabeo, offrent aussi une reproduction, dite "copie-conforme" du Tarot Conver, cette fois une version complètement différente, qu’on pourrait considérée pour être "divergente" si on la compare avec le Conver 1760 conservé à la Bibliothèque Nationale. Mais, il s’agit bien d’un tarot signé Conver !

Deux facsimilés du Nicolas Conver : Héron et Lo Scarabeo

version Héron versus version Lo Scarabeo

Et celui-ci fut imprimé à l’origine à partir des moules. Ce qui lui vaut quelques imperfections, mais ces imperfections étaient présentes sur le tarot utilisé par Lo Scarabeo, et il a décidé de les conserver telles-quels, question d’authenticité... Or, en ce sens il s’agirait ici d’une "copie conforme ", et peut-être même le seul vrais tarot "Conver" qui fut produit et diffusé originairement à Marseille avant que ne paraisse le Paul Marteau en 1930. Les planches ont été colorées selon les couleurs de la troisième édition du tarot Conver datant environ de 1870...


L’édition du tarot de Marseille reproduite par Lo Scarabeo a été faite donc à partir d’un exemplaire du Conver qui présente des couleurs plus vives ; en particulier en ce qui concerne le jaune et le vert. Leur répartition est différente du modèle de la Bibliothèque Nationale. Quelques exemples que l’on peut observer sur la carte du Bateleur : il a perdu le bleu clair du chapeau et de sa baguette, le rouge de sa manche gauche a disparu et sa ceinture jaune a été échangée par un rose.

Cela dit, L'"Ancien Tarot Marseillais" proposé par Lo Scarabéo est à compter parmi les plus authentiques tarots "de Marseille" disponible sur le marché, même si ce n'est pas la version originale.  Mais on peut dire qu'il a la qualité de ses défauts. Effectivement, à cause des moules abîmés utilisés par Scarabeo, les imperfections des illustrations seront considérées par certains comme trop gênantes, et ne se sentiront pas à l’aise avec ce tarot... Donc, ici, c’est encore une question de goût personnel et d’affinités.

Tarot Conver 1760 Éditions Artisanale

(http://www.tarot-artisanal.fr/artisanale.htm)


Cette reproduction du tarot Conver 1760 est absolument exquise! Et ce, à tous les points de vue ! D’abord, il s’agit d’une "copie-conforme" réalisée avec le plus grand respect, avec un savoir faire de maître!

La confection minutieuse des cartes, le choix judicieux du papier, la dimension des lames, leur épaisseur, tous les choix qui ont été faits sont sages et éclairés. De tous les tarots Conver, c’est le plus parfaitement réalisé. L’avoir en mains nous donne l’impression de tenir un jeu imprimé par un maître cartier en 1760!  En bref : Le plus beau et authentique Tarot de Marseille Conver présentement disponible, une véritable œuvre d’art.

Je vous propose de vous laisser convaincre en jetant un petit coup d’œil sur le site qui offre ce magnifique tarot, ici : http://www.tarot-artisanal.fr/artisanale.htm

Malheureusement, pour le moment le jeu n’est proposé qu’en version de 22 arcanes, et j’attends avec impatience la version à 78 lames.

Tarot Conver : Édition du Bicentenaire


Détail du bateleur de la réédition du Nicolas conver pour son bicentenaire en 1960

Édition du bicentenaire : Coloris très proche de l’édition de 1880 de Camoin. Cette réédition pour le bicentenaire (1960) ne présente plus que quatre couleurs imprimées : jaune, rouge, bleu, rose (le vert est obtenu par mélange du bleu et du jaune). On remarquera aussi que c’est la version du Conver qui est la plus proche de la version qui sera conçu par Paul Marteau en 1930.

Le style de ce tarot est sobre mais il est peut être d’autant plus convaincant, et cela lui donne vraiment un certain charme... Ce tarot a été confectionné avec un grand souci du détail, le trait du dessin est parfait, les couleurs sont soyeuses, et les cartes sont de grande qualité.

Tarot de Marseille Conver - restauré par Corbo-Cartier



L'artisan publiant des tarots sous l'enseigne "Corbo-Cartier", offrent une version "rénovée" du tarot de Conver et sans doute, il s'agit de la plus attrayante et la mieux réussie des tentative de rénover ce jeu. Les couleurs sont chatoyantes et la rénovation des illustrations redonne ses lettres de noblesse au tarot de Conver. Malheureusement, pour le moment le jeu n’est proposé qu’en version de 22 arcanes (une version de 78 lames est à venir)... Cette version du Conver (1800) semble être assez semblable à celle proposée par Lo Scarabeo, mais celle-ci est beaucoup plus attrayante, et elle a été restaurée avec soin... Mais entendons nous bien : Il ne s’agit pas ici d’une "copie conforme" mais bien d’une "rénovation". Or les images ont été "réparées" ; aussi, l’expression des visages des personnages s’en trouve plus éloquente... Il s’agit d’un tarot Conver de grande qualité, et encore une fois, j’attends avec impatience la version à 78 lames.

LES TAROTS DE CONVER « REDESSINÉS » 

Le Tarot Conver de Paul Marteau



Pour deux générations de chercheurs, le seul et unique tarot de Marseille disponible sur le marché a été celui de Paul Marteau, diffusé par ses propres éditions depuis 1930, à savoir Grimaud, sous le nom d'"ancien tarot de Marseille". Ce tarot n'est pas sans poser un certain nombre de problèmes pour tout amateur d'authenticité.

Aujourd'hui, grâce au web et au travail de nombreux chercheurs, pratiquement l'ensemble des archives mondiales sont disponibles et une nouvelle réflexion critique peut naître. Pour ces deux générations, l'analyse et les commentaires ont été faits sur ce jeu qui avait la réputation d'être le seul et unique tarot authentique et traditionnel. De plus, il s'enorgueillissait d'une paternité mythique : le cartier marseillais Nicolas Conver, dont le jeu conservé à la BN porte la date de 1760. Le problème, c'est que rien ne tient la route dès que l'on fouille un peu les archives : le graphisme est une copie réductrice et les couleurs n'ont plus rien à voir avec l'original.

Que s'est-il donc passé?

En 1760, le jeu de tarot, qui a déjà près de 400 années d'histoire, est en perte de vitesse à la cour et dans le milieu des joueurs. Les cartiers de Paris et Lyon l'ont déjà abandonné, pratiquement seuls les cartiers marseillais et du sud de la France s'en occupent encore. Les jeux, enluminés au pochoir sont chers, très chers. De plus, ils sont réalisés sur des papiers fragiles et leur durée de vie courte.

L'industrialisation changera un peu la donne en abaissant les coûts mais ne fera pas renaître l'engouement populaire extraordinaire qu'avait pu avoir le jeu de tarot.

En 1890, la guerre commerciale entre les cartiers marseillais et parisiens faisait rage. Le marseillais Camoin récupère la succession Conver qui en réalité se compose principalement de moules très usagés, de petit matériel et dépôts commerciaux. De son côté, Grimaud, en rachetant Lequart en 1891, fait de même en récupérant le cartier parisien Arnoult. Arnoult n'était pas attesté pour les tarots, seulement pour les cartes ordinaires en 1748. Qu'à cela ne tienne, c'est un tarot directement copié sur Conver qui voit le jour.

Par la suite, la maison Camoin se désintéressera des tarots pour se consacrer à l'exportation de jeux ordinaires vers les colonies, principalement d'Extrême-Orient, avant de disparaître définitivement en 1970. Au début du XXe siècle, Grimaud reprendra la "branche tarot" de la maison Camoin et pourra ainsi se dire héritière de Nicolas Conver.

L'occultisme donnera un second souffle aux éditeurs et Grimaud, grand vainqueur de la "bataille des tarots", en deviendra pour longtemps le seul éditeur. C'est ainsi que nous arrivons en 1930 avec comme patron chez Grimaud : Paul Marteau. Voulant faire partie de l'intelligentsia ésotérique et spirituelle de son temps, il commit la trahison par excellence : bidouiller, triturer, malaxer une tradition. Il fit prendre, pour deux générations, des vessies pour des lanternes en laisant croire que son tarot était celui de Nicolas Conver, alors qu'il n'était qu'une médiocre copie, résultat de diverses opérations commerciales et techniques.

Deux générations ont planché et analysé des couleurs totalement bidonnées, la pire des trahisons de cet homme est là... Et selon certains : il a fait perdre au tarot son opérativité due aux couleurs! (Ce qui est un peu exagérée comme affirmation, puisque le Tarot est surtout opératif du fait de ses images "archétypes") mais enfin.... Que d'intelligences se sont égarées et ont tourné en rond dans des "chemins qui ne mènent nulle part" comme aurait pu dire Martin Heidegger.

Rendons tout de même un hommage posthume à cet homme... Sans lui, le graphisme "dit de Marseille" n'aurait plus été publié, et les deux générations passées n'auraient eu de disponible que les tarots anglo-saxons, pure fantaisie et en dehors de toute tradition.

Selon les diverses éditions du livre de Paul Marteau il est dit que c'est l'édition Camoin/Conver qui a été utilisée, ensuite, il affirme que c'est l'édition Lequart, dans une variante de couleurs, proche de celle de Camoin, et d'une manière Marteau ne sait plus vraiment lui-même comment expliquer ou justifier ses choix...

Toute cette filiation est extrêmement "tirée par les cheveux" et n'offre pas d'intérêt pour la transmission du sens intérieur du tarot. La seule question essentielle à mes yeux est de comprendre pourquoi Paul Marteau, qui, en héritant de son oncle Georges Marteau, possédera à titre personnel le Noblet, le Dodal, le Viéville, et le Conver dans son édition originale, a publié ce qu'il a nommé "l'ancien tarot de Marseille", dans les couleurs de l'édition 1890 Camoin.

Une parmi les pistes de réponses se trouve peut-être dans la toute première édition de son livre, en 1929, édition de luxe pratiquement introuvable aujourd'hui, qui utilise en illustration des cartes collées Camoin 1890. Toute la rhétorique et le discours de Marteau étant installés sur cette version, il s'est piégé lui-même et a persévéré dans cette optique ; son propre tarot ne datant que de 1930.

Pourquoi en 1890 Camoin décide-t-il de ces couleurs ? La réponse est probablement très simple : économie. En effet, l'impression n'utilise que quatre couleurs : jaune, bleu, rouge, chair, ce qui réduit les coûts de fabrication.

Quant à l'édition plus moderne de Philippe Camoin et Alejandro Jodorowsky de 1997... Selon leurs dires, ils ont voulu reconstituer "l'authentique" tarot, le tarot "originel" sur les bases issues de Nicolas Conver. La réalité, c'est qu'ils ont fait "leur" tarot personnel en le modifiant et en y mettant leurs réflexions. Il vaut ce que valent ces hommes.

Un bon fac-similé de l'édition originale de 1760 existe, un autre fac-similé d'une édition industrielle c.1850 vient d'être publié, les couleurs originales ont été trahies, alors si vous cherchez l’authenticité fuyez-le.

Voilà une approche difficile à accepter pour cet héritage difficile et très revendiqué...

Le "Tarot de Marseille" publié par Paul Marteau reste tout de même un Tarot de référence malgré tous les défauts qu’on lui reconnait. Si on ne peut pas se fier sur lui en ce qui concerne l’authenticité des couleurs, il faut admettre que ce Tarot est tout de même absolument magique. (eh oui!)

Malgré les moyens rétifs qui lui ont fait voir le jour, sans doute ce Tarot devait voir le jour...

C’est ce Tarot qui a le plus contribué à faire connaître les "Arcanes" de par le monde entier ! Ce Tarot est nécessairement celui qui a éveiller des passions pour cet instrument de divination... Si par la suite, il y en a pour le critiquer, c’est tout de même parce qu’il existe! Ceux qui utilisent le Tarot de Marteau vous confirmeront qu’il s’agit d’un des Tarot les plus "opératoire" malgré ses supposés défauts, et ils en connaissent les secrets cachés... La plupart des tarologues modernes le méprises, à tord...

La Quête de l'Authenticité...

Évidemment, aujourd’hui nous en sommes à l’heure de la recherche d’authenticité et de "conformité"... Et c’est une noble tâche que de vouloir retrouver les origines du Tarot et s’efforcer de lui rendre ses lettres de noblesse... Mais en vérité, tout les "Tarot de Marseille" dont les 22 Arcanes majeurs respectent l’ordre et le sens des 22 archétypes sont des Tarots à la magie effective qui permettent la divination. Même sans couleurs!

À mon avis, il est intéressant de chercher à retrouver l’authenticité, mais les couleurs qui sont attribuer aux Tarots n’ont pas autant d’importance que certains le supposent... Elles ont assurément transposables, et depuis les premiers Tarots, elles n’ont cessé d’être changées, selon les fantaisies des imagiers... Cette obsession des couleurs et des correspondances est le fait d’occultistes du début du XXème siècle!

Cela dit... Les plus authentique Tarots (et les plus anciens qui ont été conservés) sont le "Tarot de Charles VI", le "Visconti-Sforza", et le "Tarot Milanais" (stupide d’y chercher des correspondances dans le domaine des couleurs).

Ensuite le Viéville, le Noblet et le Dodal qui sont sans conteste les plus vieux Tarots dit "de Marseille"... Mais le Viéville fut créé à Paris ! (Et en vérité, les premier "Tarots de Marseille" semblent avoir été publiés à Lyon et à Dijon!)...

Ensuite, il faut considérer le Noblet et le Dodal comme étant les plus authentiques de tous les Tarots, en ce qui concerne ces "caractères" qui intéressent les chercheurs de "conformités"... Et finalement, bien évidemment, le Nicolas Conver... Une version qui pose problème mais qui amène l’imagerie du Tarot à devenir de plus en plus expressive dans l’ensemble de ses détails...

De ce fait, il est compréhensible, que les tarologues modernes et les chercheurs du dimanche méprisent le Tarot Marteau... Mais ce n’est là qu’une sorte de snobisme désobligeant...

Le Tarot Marteau force les initiés à approfondir les détails, il est le Tarot qui a permit de percer le plus de mystères, et qui a forcé le plus de recherches... Aussi, malgré tout, et très curieusement d’ailleurs, le Tarot Paul Marteau reste un des plus magiques et effectifs de tous les Tarots!!!

Au détriment des mauvaises langues, qui le répugnent, je vous le conseille, sans aucune hésitation... Je vous propose, même, d’en tester la magie en le comparant aux autres Tarots dit "de Marseille", non pas pour son "authenticité" mais pour son "opérativité", sans partis pris...

Du reste, le plus important est d’utiliser un Tarot avec lequel vous vous sentez bien, un tarot avec lequel vous vous sentez des affinités, et qui vous parle!

Certains croient à tord que l’érudition, et les "correspondances ésotériques" sont à la base de la magie du Tarot, et c’est faux... L’érudition est importante, mais ce n’est pas là que la voie qui permet la clairvoyance... L’idée est d’utiliser un instrument qui permet la divination... L’obsession des détails et l’intellectualisation éloigne de la clairvoyance...

Tenez-vous le pour dit...

Les secrets du Tarots ne résident pas nécessairement dans le domaine des "correspondances"... Surtout que jamais encore personne n’est parvenu à se mettre d’accord au sujet des associations et conjonctions desquelles on affuble les Arcanes!

Les correspondances astrologiques et ésotériques n’ont jamais fait l’unanimité... Les débats seront sans fin!

Donc... Ne dédaignez pas le Tarot de Marteau... C’est le Tarot d’une étape nécessaire dans l’histoire du Tarot!

Et, malgré son origine douteuse et ses mille et un défauts, c’est un des Tarot les plus attachants... Et c'est pratiquement le seul Tarot de Marseille qui est pourvue d'un arcane de L'Étoile laquelle a les cheveux bleue!!! Si c'est une offense pour certains, c'est sans doute la plus attrayante des arcanes pour d'autres! Et comment Ishtar-Astarté pourrait-elle avoir des cheveux blonds?!

De fait, ne vous étonnez pas de voir apparaître dans mes pages le Tarot Marteau comme étant un Tarot de référence!

N’en déplaise à certains : "don de clairvoyance et divination ne sont pas vraiment les fruits de l’érudition". D’une certaine manière, le Tarot, quel qu’il soit, ne parlera qu’aux individus réceptifs aux voix célestes, et qui savent faire preuve de discernement...

Mon conseil : Choisissez un Tarot dont l’imagerie excite votre imagination... Choisissez un Tarot qui "vous parle".

Le Tarot Conver Ben’Dov



À ce jour, le "Tarot Ben’Dov" dit Tarot "CBD" (parut en 2010), nous propose la plus accomplie de toutes les rénovations tentées sur le tarot Conver. C’est un de mes tarots préférés entre tous !

En ce qui a trait aux nombreuses versions du Tarot Conver proposés sur le marché, celui-ci est mon favori, et celui dont je me sers le plus souvent... Il a été redessiné avec beaucoup de soin, un respect des couleurs et de l’imagerie qui ne mérite que des éloges! Le trait fin du crayon, les couleurs douces mais expressives, la dimension des lames, la coupe (coins arrondies),  leur épaisseur et le choix d'un papier sans trop de vernis. Ce tarot est agréable à utiliser, Les coloris sont vibrants, et les arcanes répondent entre elles et créés des liens, inspirent tout de suite des scènes imagées. En somme, il s'agit d'un tarot très éloquent.


Ce tarot "redessiné" est sans conteste l’œuvre d’un maître! C’est aussi le tarot le plus indiqué pour les tarologues qui cherchent un tarot "redessiné" mais absolument respectueux de l’"original". Effectivement, il n’a qu’à comparer le Tarot "CBD" au tarot "Conver original de 1760" conservé à la Bibliothèque Nationale pour s’en convaincre. À vrai dire, ce tarot est le "nec plus ultra", une parfaite reconstitution. La transcription des éléments, des traits et des couleurs des arcanes d’origines sont traduits avec une grande justesse.

À prime abord, on s’étonne un peu de l’effet de l’ensemble des couleurs. Mais à bien y regarder de plus près, on constate que le Tarot Ben’Dov est le plus en correspondance avec le véritable Conver de 1760. En vérité, les teintes rehaussées ne donnent pas l’impression que le tarot a été magnifié mais plutôt qu’il a été rétabli dans ses teintes d’origines!

Ce tarot émet des ondes positives. Si vous chercher un tarot sombre, mystérieux et de style "mauvais genre", alors ce tarot n'est vraiment pas pour vous! Ce tarot-ci est lumineux et parle tout en douceur avec limpidité.

Or, tout compte fait, je n’ai que des éloges à faire à propos de ce magnifique tarot. Il faut le compter pour être un des meilleurs tarots proposés sur le marché présentement. Je le conseille tout autant aux tarologues méticuleux, qu’aux collectionneurs, ou aux initiés de tout ordre!

Le "Véritable Tarot de Marseille" de Kris Hadar



Kris Hadar est né en 1950 à Rueil Malmaison en France. Il immigre au Québec dans les années '80. Comme d’autres célèbres Tarologues, il effectue une recherche en profondeur quant à l’origine du Tarot, de façon historique, cabalistique, spirituel, graphique, ésotérique, occulte, afin d’amener le curieux et l’adepte à une réflexion global de l’univers microcosme et macrocosme à travers les 22 Arcanes du Tarot.

Kris Hadar est aussi l’auteur de plusieurs ouvrages en référence à ces investigations en la matière. De par sa recherche, il renoue avec l'esprit des premières éditions de jeu de Tarot. Hadar a donc reconsidérer la validité et l'opérativité des anciens Arcanes, surtout dans le sens de la divination appliquée. Afin de retrouver le jeu de couleurs, la facture des lames et les symboles qui donnent aux arcanes leur  force évocatrice mais aussi leur vibration correspondante à la gamme de l'univers vibratoire...

Or c'est avec le souci de créé "le tarot idéal" et d'arriver à un tarot "opératif" et "magique" que Kris Hadar a conçu son jeu personnel. Des résultats qu'il a décidé de faire partager au grand public, en publiant son jeu. Un tarot qui méritait vraiment d'être mis à la la disposition du public et surtout des tarologues avertis ! Ce tarot est non seulement magnifique, unique en son genre, mais encore est-il un des rares tarots qui prend en considération l'aspect "magique" des lames...

Résultat de longue recherches, et de profondes réflexions au sujet des tarots, Kris Hadar a créé le premier tarot de Marseille "marginal", il a innové par sa manière de concevoir le Tarot de Marseille "idéal"... En ce sens il n'a que des félicitation à recevoir de ma part!

Au détriment des détracteurs de mauvaises foi, le choix des coloris, est absolument judicieux. Aussi, la dimension des lames, leur épaisseur, leur rigidité et leur coupe, font de ce jeux le plus authentique tarot ; dans le sens de la conception de "lames" de tarot, non pas de "cartes"...

Kris Hadar nous propose ici des "lames" de tarot confectionnées dans le respect de l'art, et on peu parler ici de "lames" dans le vrai sens du terme.

Ce tarot-ci n'a pas été conçu pour le "jeu" mais en tant qu'outil pour la divination. Oui, car il faut savoir que les cartes fines et rabougries sont destinées au jeu ; tandis que les lames rigides de forme allongée sont destinées à la taromancie...

En somme, le tarot de Kris Hadar est pratiquement un incontournable. Il est à considérer pour être un "véritable" tarot de Marseille destinée à la vraie tradition du tarot initiatique et divinatoire.


Au détriment des idées réductrices de quelques  tarologues zélés à propos de l'authenticité ou de la conformité des tarots, Kris Hadar nous propose un tarot fait dans les règles de l'art. Un tarot qu'il a créé avec le souci de réaliser un tarot autant "opérationnel" que conforme et authentique...

En définitive, j’adore ce tarot. Il figure fièrement dans ma collection ! Je considère le travail de Kris Hadar comme étant absolument révélateur, et allant dans le sens d'une vraie recherche sur les divers visages des tarots... Donc, je ne saurais que le conseiller fortement. Ses particularités, uniques, inusitées, le destine à certains individus, qui aussitôt se sentirons en connexion avec le jeu, aussi à ceux qui recherchent un tarot confectionné selon la tradition reliée aux pratiques initiatiques et divinatoires.

Oh ! Et de plus, avec le Tarot de Kris Hadar on a droit à un arcane de "L’Étoile" avec une jolie jeune fille aux cheveux bleues! (seulement pour ça et pour le choix des couleurs en général, ce tarot m’a conquis!)

Le Tarot de Marseille Camoin/Jodorowsky



En 1998, le duo Camoin/Jodorowsky propose une version remaniée et modifiée du tarot conçu par Conver... Mais il ne s’agit pas d’un authentique Conver en soi. Celui-ci a été conçu à partir de plusieurs tarots. Le "Tarot de Marseille" Camoin/Jodorowsky a plusieurs prétentions... Entre autre, il prétend être la reproduction fidèle d'un tarot qui a été "retrouvé", et qui propose une structure symbolique qui s'était perdue au fil du temps et qui, grâce à Philippe Camoin et Alexandre Jodorowsky est enfin révélé!!

Selon Camoin et son complice Jodorowsky "leur" "Tarot de Marseille" contient tout le symbolisme déjà connu, plus des dizaines de nouveaux symboles dont les professeurs, experts et amateurs ne pourront plus se passer, car ce sont là des secrets uniques révélés pour la première fois par Camoin/Jodorowsky!

Cette version "fausse, vraie, fausse" du "Tarot de Marseille", propose des couleurs vives et expressives, mais radicalement reconsidérées. Et de fait, ce tarot ne respecte pas nécessairement les couleurs des Tarots de Marseille, tout en se basant sur les couleurs d’origines (Camoin/Jodorowsky prétendent encore avoir choisi les "seules authentiques couleurs" qui doivent être attribuées au Tarot de Marseille!)

Enfin, ils expliquent encore que les couleurs qu’ils ont choisis sont les couleurs du tarot "initiatique" et que les autres tarots ne le sont tous simplement pas. (peuchère!).

Ils affirment que : « les nouvelles couleurs du Tarot de Marseille Camoin/Jodorowsky sont le reflet de l'authentique tradition alchimique ».

Cela fait beaucoup de salade pour vendre un tarot qui n’offre rien d’autre qu’un tarot "redessiné" à partir de d’autres tarots, et qui, s’il comporte quelques éléments révélateurs, comporte aussi de quelques regrettables erreurs... Mais à part cela, il s'agit d'un tarot très attrayant, peut être un des plus beaux parmi les tarots redessinés disponibles présentement sur le marché.


L'authentique Conver 1760 + Le Camoin/Jodorowsky 1998 + Le Paul Marteau 1930

En fait je trouve pour ma part que les couleurs choisies par Camoin/Jodorowsky sont vives, expressives, et bien équilibrées... Et ce tarot est particulièrement charmant... C’est aussi un tarot qui est un bon outil pour étudier le tarot, et je le considère pour être un vrai "tarot de Marseille" sans le considéré pour être "authentique", ou "conforme". Et très certainement, je suis loin de le considérer comme étant le seul tarot concernant les domaines "initiatiques" ou "magiques"!

C’est un peu malheureux que Camoin/Jodorowski aient décidé de vendre leur tarot de cette manière, en cherchant à le mettre au dessus de tous les autres en le définissant comme étant "le seul vrai..." et bla bla bla... En fait, ce tarot est un très bon tarot, mais il ne faut pas exagéré! Ce n'était vraiment pas la peine d'inventer des histoires abracadabrantes à son sujet et de chercher à mystifier les gens pour pousser la vente... Je crois que ce n'était pas vraiment judicieux pour nos amis de faire tout ce tapage et si cela fut efficace pour la vente de leur tarot, je me demande si cela sera vraiment bon pour leur postérité et leur crédibilité...

Camoin prétend encore que la Maison d’Édition Camoin était la seule à posséder les secrets initiatique du tarot... ce qui est absolument, catégoriquement faux! (comme quand il prétend que son ancêtre était le dernier et unique maître cartier à Marseille – ce qui est encore d’autant plus faux! Le dernier et unique vrai maître cartier à Marseille fut Antoine Bourlion ; et ensuite, il n’est pas dit que la maison Arnaud & Amphoux ne connaissait pas les secrets de l’imagerie des tarots! – pour preuve l’utilisation du "système secret des corroborations de Dodal", un système que ne semble pas connaître ni monsieur Camoin, ni maître Jodorowsky...). Ensuite il faut savoir que tous les tarots conçus entre 1710 et 1760 avaient pour modèle le même "tarot maître". Mr Philippe Camoin, héritier de la respectable maison du cartier Camoin, ne dédaigne pas de laisser entendre qu'à la base de tous les tarots de Marseille, il y avait un "tarot maître". Et fort heureux de se croire le seul à connaître ce secret, il laisse entendre que ce fameux "tarot maître" était celui de François Chosson (1736), qui était maître cartier à Marseille, et qui était le détenteur privilégié des secrets de la véritable  tradition du Tarot. Au comble du désarroi, Camoin avoue donc, presque du bout des lèvres, qu'en vérité, le tarot Conver, n'est rien de moins qu'une copie remaniée du "tarot maître" de François Chosson. (rien de moins!).

C'est pour dire... Au lieu d'inventer l'histoire, si Mr Camoin suivrait plutôt le vrai fil de l'histoire, il comprendrait qu'il n'a pas tout à fait raison, mais aussi qu'il n'a pas tout à fait tord ! Effectivement, il apparaît que dans le lot des fables et mensonges proférés par Mr. Camoin, il y a une grande part de vérité ! (et c'est ça qui est dérangeant). Mais Mr. Camoin a l'art de donner des indices qui sont de vrais indices, mêles à de la salade, produit de son imagination...

Malgré tous ces commentaires qui me font paraître désobligeant, je continu de considérer le Tarot de Marseille Camoin/Jodorowsky parmi les plus beaux "tarots redessinés", et parmi les plus intéressants à utiliser. Il marque même une étape importante dans la recherche au sujet des tarots, une étape importante aussi dans l'art de redessiné les tarots en cherchant à en restituer toute sa symbolique, dans le respect de la tradition... En ce sens, il faut accueillir ce tarot avec diligence. J’estime qu’il s’agit d’un tarot qui peut répondre à certaines attentes précises, comme à certaines affinités. Encore une fois, c’est aussi une question de goûts personnels...

Le Tarot de Marseille « Convos »


Édité par la maison AGMüller, le Tarot de Marseille Convos, est basé sur d'anciennes moules sur bois, datant du XVIIIe siècle. Il se veut un tarot "restauré", mais encore une fois il s’agit plutôt d’une tarot "redessiné", par l’artiste peintre Suisse, Otto Spalinger. Ces illustrations rafraîchies s'animent de manière particulière grâce au style personnel apporté par l’artiste. Par contre, ces singularités et particularités font de ce tarot un tarot à part des autres, unique dans sa facture. Les expressions et les allures des personnages sont un peu modifiées. Cela dit, ce tarot ne plaît pas à tous le monde. Son style plait ou ne plait pas. C'est un tarot de Marseille conforme, et il est un bon outil pour la taromancie. 

Le Tarot Millenium


Le Tarot Millenium, qui ne comporte que les 22 arcanes majeurs, est un tarot qui se démarque par son intention de faire correspondre les images du tarot Conver avec une prétendue géométrie sacrée habilement dissimulée.... Malheureusement comme je l’ai déjà longuement expliqué au cours de d’autres articles (entre autre, cf : "GÉOMÉTRIE SACRÉE & TAROMANCIE"), il s’agit là d’un exercice douteux. Et encore, avec ça, le Tarot du Millénium nous propose un Fou qui est disproportionné par rapport à sa lame et par rapport aux autres personnages ! Curieux pour un tarot qui justifie son élaboration sur l’obsession de la mesure juste! Enfin, je ne remettrai pas ça au sujet de ce tarot fort malhabilement redessiné. Avec des personnages aux visages enfarinés qui ont des bouilles à faire peur! (Cette fameuse laque blanche que les cartiers utilisaient comme apprêt et que notre amis à confondu avec du blanc! - résultat de l’usure des vielles cartes). Ah ! ce fameux blanc sur les visages !!! Combien de tarologues se sont mis à propager la fausse nouvelle à ce sujet ! Les personnages n'ont jamais eut les visages peint en blanc! Leurs visages avaient  (pour la plupart) la teinte de l'apprêt qui était sur les cartes, et les visages n'étaient pas colorés. En vrai, la couleur des visages était celle du papier de la lame elle-même. Bon, évidemment si l'on dispose de cartes faites d'un papier très blanc, les visages des personnages devraient aussi être tout de blanc éclatant! Mais quand même, il ne faut pas exagérer...

Certains tarologue et ésotéristes, prétendent que les visages mis à blanc sont un aspect "ésotérique" de l'imagerie des tarots et qu'un tarot est conforme seulement avec ces personnages blafards... Mais cela est tout à fait faux! Par contre, il apparaît que sur certains tarots anciens, certains personnages montraient un teint plus  pâle que d'autres...

Bon et pour en revenir au tarot Millenium... Malgré tous ces éléments un peu dérangeants, je me suis quand même procurer un exemplaire de ce tarot, car il figure quand même parmi les versions les plus intéressantes proposées sur le marché (dans le domaine des tarots "redessinés") mais encore, je n’étais pas au bout de mes surprises (pour ne pas dire "de mes déceptions"). Effectivement, les heureux acquéreurs de ce tarot ont constaté comme moi que les cartes comportent d’imperfections, parfois au niveau de l’imprimerie, au niveau du centrage, et les cartes ne sont pas découpées avec précision (au lieu d’avoir été coupées à la tranche elles sont "détachables").

Bon... Mis à part tous ces petits détails agaçants, c’est quand même un beau tarot de Marseille, pratiquement "conforme", et ces arcanes se révèlent "opératives", ce qui est l’essentiel! Or, à vrai dire, son utilisation donne de très bons résultats.

L’ASPECT GÊNANT DES TAROTS "REDESSINÉS"



L’aspect le plus gênant de ces tarots "redessinés" (qui se présentent le plus souvent comme étant des "tarots rénovés"), c'est que le terme "rénovation" est un distinctif inexact ; car la "rénovation" ou la "restauration" d’un objet ou d’une œuvre ne doit jamais impliquer aucune sorte de modification. C'est l'art de remettre une oeuvre dans son état originel.

Le travail de "restaurateur" d’œuvres est bien différent de celui de "redessinateur", et ce n’est que semer la confusion que d’utiliser le terme "rénovation" indifféremment au sujet des deux domaines.


Rénovation du Tarot de Conver 1760 par la Maison Camoin en 1960 pour la version du Bicentenaire
(il s'agit en vérité d'un tarot "redessiné")

Rénovation du Tarot de Conver 1760 réalisé par "Tarot Artisanal"
(il s'agit en vérité d'un tarot "redessiné")

Cela n'enlève pourtant rien au travail louable des "redessinateurs"... Et je crois sincèrement que leur travail est éminent car il permet jusqu'ici d’approfondir l'étude des tarots, et surtout de redonner ses lettres de noblesses à des tarots qui ont été abîmés par le temps...

En ce sens, je crois qu'il est souhaitable que cette nouvelle pratique qui consiste à "redessiner" les tarots avec un noble souci d'authenticité et de conformité, est une bonne voie à suivre. Mais je crois aussi que le travail et la recherche entreprise sur les tarots ne doit pas être figée. Il faut de l'ouverture d'esprit, de l'ouverture à de nouvelles idées à la fois qu'il faut du respect pour la tradition.

Quant à "l'authenticité"... Je crois qu'on doit s'en remettre aux "copies-conformes". Et si l'on parle de tarots "restaurés", ou de tarots "rénovés", il faudrait dorénavant utilisé ces qualificatifs seulement quand il s'appliquent...

Donc un tarot "restauré" devrait être un tarot "original", réparé avec les même techniques utilisées lors de sa conception d'origine, et cherchant prioritairement à remettre le tarot en condition : dans l'état qu'il était lors de sa conception.

Sinon, il y a des tarots qui affirment être des tarots "rénovés", qui seulement ont apporter quelques modifications, ou seulement rehaussé les couleurs ou les traits des dessins.

Bon, cela dit... C’est malheureux que les "rénovateurs" et "redessinateurs" de tarots veulent qu’on considère leurs tarots pour être "le plus authentique"  ou "LE" Véritable ou "Le Seul.....". On le voit avec le duo Camoin/Jodorowsky (c’est déplorable)... Je crois qu’il aurait été plus judicieux de leur part, de présenter leurs tarot comme étant une nouvelle "conception" du Tarot de Marseille, basée sur de véritables tarots...

Il va s’en dire que le Tarot de Marseille de Conver 1760 de la maison Héron est le plus authentique malgré ses défauts... Il n’y en a pas de plus "authentique" sur le marché pour le moment. Et j’estime que parmi les versions "redessinées" le "CBD" (Ben’Dov) est le plus parfaitement réalisé.

Mais le Conver, on le sait maintenant, est seulement un des nombreux tarots de Marseille, et s’il se veut le plus souvent "la référence" entre tous, il faut savoir qu’il ne peut plus être considéré pour être "le seul", "véritable", "authentique" Tarot de Marseille.

De plus... Le plus "authentique" et le plus "parfait" des Tarots de Marseille n’est pas de Marseille mais de Dijon, et est indiscutablement "LE seul" "véritable" "authentique"... C’est celui du maître cartier Pierre Madenié publié en 1709. Ce tarot prototype (sans doute "Le Tarot Maître") qui servira de modèle pour tous les tarots qui naîtront après lui... Le tarot de Nicolas Conver est superbe, et réalisé dans la tradition, mais, il ne devrait pas être considéré pour être la seule référence. Le tarot de Pierre Madenié est l’ultime référence.

LE MEILLEUR CONVER ?

- Le « Tarot Conver 1760 Éditions Artisanale » :
Pour les tarots dits "authentiques", ma préférence va au « Tarot Conver 1760 Éditions Artisanale » confectionné avec soin par "Tarot Artisanal". (Pour accéder au site de "Tarot Artisanal" cliquez sur l'image...)




Malheureusement, pour le moment le jeu n’est proposé qu’en version de 22 arcanes, or j’attends avec impatience la version à 78 lames. Pour une version "ancienne" d'un conver comportant les 78 arcanes il faudra se tourner vers celui offert par les Éditions Lo Scarabéo. le fameux « Ancien Tarot Marseillais ».


On peut le trouver ici : http://www.lepalaisdutarot.com/Ancien-Marseilllais-tarot.htm

Ensuite, pour ce qui est des tarots "redessinés", mes favoris, à plusieurs égards, sont :

- Le « Tarot Conver Ben’Dov » dit "CDB" :

On peut trouver de plus amples informations au sujet du Tarot CBD et se le procurer à partir du site à cet effet. (Pour accéder au site officiel de "Ben'Dov" cliquez sur l'image...




- Le « Véritable Tarot de Marseille » proposé par Kris Hadar :

On peut se procurer le « Véritable Tarot de Marseille » via le site des Éditions Mortagne
(Pour accéder au site officiel des "Éditions Mortagne" cliquez sur l'image...)




Vous pouvez aussi consulter le site officiel de Kris Hadar ici : http://www.krishadar.com/

N.B. : La liste des tarots proposés va s’allonger éventuellement...

4 commentaires:

  1. Bonjour,

    Beau travail de synthèse sur le tarot de Nicolas CONVER.

    Beaucoup d'informations passionnantes et enrichissantes.

    tarot-logique

    http://www.tarot-logique.fr/

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    Je voudrais rebondir sur une assertion erronée de l'article.
    Lorsque vous écrivez que le Tarot de Marseille Edition Millennium (de Wilfried Houdouin) ..."est un tarot qui se démarque par son intention de faire correspondre les images du tarot Conver avec une prétendue géométrie sacrée habilement dissimulée...."
    Le travail de Wilfried est tout autre et concernant son imagerie, cette dernière repose sur plusieurs jeux anciens (dont le Madenié).
    Il ne s'agit pas d'un travail fait à partir du Conver.

    A ce propos, il est amusant de dire que pour certains, Conver n'est que l'éditeur du jeu (le nom de l'éditeur se déposait sur le bandeau du Deux de Deniers) alors que les initiales du graveur, elles, se déposaient, pour les Tarots de (maîtres) cartiers sur le septième Triomphe: Le Chariot.
    Pour Conver, on peut y lire les initiales V.T. sans pouvoir dire de qui il s'agit véritablement.
    Conver pourrait avoir fait remanier un Tarot dont il aurait racheté les moules.

    Pierre Madenié, lui (tout comme Jean Noblet) était éditeur ET graveur.

    Pour conclure, vous pourriez être intéressé par ceci que j'ai trouvé au hasard du surf internet (on y parle clairement d''un Conver "restauré"):
    http://www.kevinmeunier.com/tarot/?page_id=416

    Cordialement!

    RépondreSupprimer
  3. Le Guide de la Voyance 2015 est une sélection sérieuse de voyants, voyantes, médiums, astrologues, tarologues, numérologues,hautement qualifiés.

    Pour plus d'informations : http://www.guide-voyancegratuite.fr/voyance.php

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour
    Malgré votre passionnante recherche historique et personnelle je me permets de vous corriger gratuitement toutes les fautes d'orthographe qui décrédibilisent votre sérieux. Nhesitez pas à rentrer en contact avec moi si les cartes vous l'accordent .D

    RépondreSupprimer